Qui est Carole Ghosn ? Une épouse en première ligne

Carole Ghosn, mariée depuis 2016 avec l’ex-PDG de Renault, bataille pour faire libérer son époux. Mais elle est elle-même dans le viseur des procureurs. Portrait. 

Il y a quelques mois encore, Carole Ghosn posait gracieusement devant les objectifs au bras de son mari Carlos. Aujourd’hui, entre Tokyo, New York et Paris, elle se démène pour crier l’innocence du magnat de l’automobile déchu, détenu au Japon.

Elle n’était pas à bord du jet privé dans lequel son époux a été arrêté le 19 novembre à Tokyo. Sans contact avec lui pendant près de deux mois de garde à vue (ni téléphone, ni droit de visite), Carole Ghosn a d’abord limité ses prises de parole publiques avant de prendre ouvertement la défense de son mari. 

Elle était là quand l’ex-PDG de Renault-Nissan est de nouveau arrêté le 4 avril, à l’aube. « Les procureurs ont sonné à la porte à 6 heures moins dix du matin. Ils étaient au moins vingt pour l’arrêter et fouiller un deux-pièces », confie-t-elle dans un entretien sur RTL. « Je n’ai jamais été aussi fière de Carlos. Parce qu’il était digne, il était calme, il m’a embrassée. Et moi, j’étais hystérique et je pleurais, alors que lui est parti avec la tête haute. »

« On m’a fouillée plusieurs fois (…) Une femme m’a suivie jusque dans ma douche, jusqu’aux toilettes. Je me suis sentie humiliée. » Carole Ghosn

« Elle se bat pour son mari parce qu’elle l’aime »

Pour cette élégante femme aux longs cheveux blonds, c’est la stupeur. « Ce qu’elle a vécu l’a vraiment traumatisée », souligne la personne de son entourage. « C’est une épreuve immense, parmi les pires moments de sa vie, mais elle fait face avec beaucoup de droiture et de dignité », commente l’avocat français de la famille, François Zimeray.

Carole Ghosn, déterminée et combative, n’a pas de mots assez durs contre le système judiciaire japonais. Elle s’en prend à la France où « tout le monde a lâché Carlos Ghosn ». Selon la même source, « elle a décidé de se battre pour son mari parce qu’elle l’aime et parce qu’elle croit en son innocence, elle ne le lâche pas, car elle sait que pour lui, sa défense est le plus gros défi de sa vie ».

Plaidant sa cause auprès de l’ONG Human Rights Watch, des Nations unies, du président français Emmanuel Macron et même de l’hôte de la Maison Blanche Donald Trump, elle frappe à toutes les portes.

Un mariage à Versailles et un train de vie luxueux…

Née en 1966 à Beyrouth, Carole Nahas a passé une grande partie de sa vie aux États-Unis, dont elle détient la nationalité et où ses trois enfants, d’un premier mariage, ont grandi. « Elle semble très proche d’eux comme de sa mère », confie encore la personne qui la côtoie.

Détentrice d’un diplôme en sciences politiques, la Libanaise crée à la fin des années 2000 sous son nom d’alors, Carole Marshi, une marque de caftans de luxe. Elle est aussi impliquée dans des projets culturels et philanthropiques, comme l’association SEAL fondée par des membres de la diaspora libanaise aux États-Unis.

Vers 2013, elle commence à s’afficher avec Carlos Ghosn – alors marié depuis 21 ans avec Rita Khordahi et père de quatre enfants, rappelle Le Figaro. Elle l’épousera après son divorce, en octobre 2016, au Grand Trianon du château de Versailles. Pour l’occasion, les serveurs sont en tenue d’époque, du champagne servi dans des verres en cristal Saint-Louis et la pièce montée fait 1,50 mètre de haut.

… dans le collimateur de la justice

Aujourd’hui, leur mode de vie fastueux, du festival de Cannes au carnaval de Rio, est passé au crible. Les conditions d’organisation de leur mariage font ainsi l’objet de soupçons en France, tandis que Renault et Nissan s’intéressent à d’autres événements auxquels Carole Ghosn était présente.

Son nom apparaît aussi dans le dernier volet de l’affaire, des détournements présumés de fonds de Nissan, dont une partie a été utilisée pour l’achat d’un yacht, selon des sources proches du dossier. Carole Ghosn a été entendue par la justice japonaise à ce sujet : c’est la dirigeante de la compagnie « Beauty Yachts », enregistrée dans les Iles vierges britanniques, qui a acquis le navire.

Si elle n’est pas mise en cause à ce stade, les procureurs l’ont dans le collimateur : selon les médias, ils la soupçonnent d’avoir contacté des protagonistes du dossier, pour leur demander de livrer la même version des faits que son mari. « C’est faux », a rétorqué mardi le principal avocat de Carlos Ghosn, Junichiro Hironaka.

A voir également :

PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom