Real Madrid : Les critiques pleuvent sur Zinedine Zidane après sa déroute à Paris

C’est peu dire que l’état de grâce de Zinedine Zidane est déjà une vieille histoire. Revenu sur le banc de touche en fin de saison dernière, l’entraîneur français reçoit une salve de critiques dans les journaux espagnols après la déroute à Paris en Ligue des Champions.

Sept. Ce n’est pas seulement l’ancien numéro de maillot de Cristiano Ronaldo au Real Madrid, mais bien le nombre de victoires obtenues avec Zinedine Zidane sur le banc de touche depuis le 11 mars dernier, date du retour du Français, sur un total de seize rencontres disputées. Un total bien trop faible pour le club merengue. La saison passée, finie en roue libre, n’avait alors que pour but, au moment où Zizou a repris les choses en main, d’analyser les carences et de programmer les changements à venir. Le Real Madrid a dépensé 303 M€ sur le marché des transferts, record du club, pour donner au champion du monde 1998 l’effectif souhaité. Mais voilà que la déroute subie au Parc des Princes mercredi soir a tout fait valdinguer tous les plans initiaux. Et la presse espagnole ne fait, comme à son habitude, pas dans la demi-mesure.

« Dans le viseur », titre Marca avec Zinedine Zidane en gros plan, « sans milieu de terrain », s’alarme As. La presse pro-catalane se délecte de son côté de la « crise blanche » (Mundo Deportivo). Dans un club comme Madrid, une défaite d’une telle ampleur dans la compétition reine génère forcément de la tension et des inquiétudes. Et pendant que le quotidien As demande à d’anciens Madrilènes de trouver les explications à la piteuse prestation européenne, Marca pointe clairement Zidane du doigt. Que lui est-il reproché ? De ne pas avoir correctement analysé la situation durant la fin de saison dernière. Comme durant ses précédentes glorieuses années, l’entraîneur français a choisi de faire confiance aux cadres, comme Kroos, Marcelo, Modric et compagnie. Sauf que leurs performances ne lui ont pas donné raison.

Le milieu de terrain, coeur du problème

Le chantier du milieu de terrain est clairement considéré comme le plus désastreux. Zinedine Zidane voulait absolument recruter Paul Pogba. Mais face à l’impossibilité de l’attirer, il n’a pas su changer ses plans. Pourtant, sa direction lui a proposé d’autres solutions, comme Christian Eriksen ou Danny van de Beek. Mais Zizou n’en a pas voulu, s’arc-boutant sur ses positions. Du sang neuf n’aurait pas fait de mal dans un secteur où Toni Kroos affiché un niveau désastreux depuis plusieurs mois. Des solutions internes existaient mais là encore, et c’est ce qui lui est reproché, Zidane ne s’en est pas servi. Pire, les joueurs ont été invités à partir.

Marco Llorente a été transféré à l’Altético de Madrid, Matteo Kovacic définitivement vendu à Chelsea, et surtout Dani Ceballos a été prêté à Arsenal, où ses premiers pas ont été remarqués. Autre pierre dans le jardin de Zizou, le manque de poids de ses recrues. Hormis Eden Hazard, hors de forme, les petits nouveaux ressemblent plus à des joueurs de complément, des doublures (Mendy pour Marcelo, Militao pour Varane ou Ramos, Jovic pour Benzema, Areola pour Courtois). Elles pourraient être autre chose si Zidane décidait de remettre réellement en cause le statut de certains, et non plus simplement instaurer un turnover sur les matches moins importants. Plus que jamais, la légende du club merengue est sous le feu des projecteurs, avant une semaine particulièrement difficile en Liga avec deux déplacements à Séville et à l’Atlético Madrid en 8 jours.

PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom