Recrudescence du banditisme : Des hommes encagoulés dévalisent une boutique à Kolda

Des individus engoulés ont attaqué une boutique au quartier Hafia de Kolda dans la nuit du 20 au 21 janvier dernier, emportant plus de 400.000 FCfa et de la marchandise.

La recrudescence du banditisme commence à inquiéter les populations des quartiers périphériques de la commune de Kolda. Après la station Shell qui avait été dévalisée dans la nuit du 4 au 5 janvier dernier, c’est au tour de Mamadou Korka Diallo, boutiquier de son état et domicilié au quartier Hafia en face de la route nationale numéro 6 (Rn6), de recevoir la visite nocturne des bandits.

Un groupe d’individus armés et encagoulés a défoncé, dans la nuit du 20 au 21 janvier dernier, la porte principale de sa boutique dans les environs des 3 heures. Ils l’ont tenu en respect sous la menace de leurs armes et une lampe torche dirigée vers son visage, avant de lui intimer l’ordre de leur remettre son argent pour avoir la vie sauve. Ils l’ont dépouillé de la somme de 430.000 FCfa qu’il gardait quelque part dans sa boutique et de la marchandise diverse dont des cartes de recharge téléphoniques avant de fondre dans la nature à la faveur de l’obscurité.

« Ils ont commencé par détruire l’ampoule qui éclairait la devanture de la boutique. J’ai ensuite entendu leur bruit et j’ai compris qu’ils sont en train de défoncer la porte. J’ai dit c’est qui ? L’un d’eux m’a répondu en disant ouvre la porte pour savoir qui est là. Je dis non, je ne vais pas ouvrir la porte. Après, ils ont dit que c’est un de tes parents qui veut te voir.

Je leur ai dit que je n’ai pas de parent qui me rend visite à cette heure-là. Ils ont alors défoncé la porte et m’ont trouvé debout dans la boutique en dirigeant une lampe torche vers mon visage », déclare Mamadou Korka Diallo.

Il déclare ne pas être en mesure de donner le montant exact du préjudice subi durant cette attaque par ces hors-la-loi. Il se dit cependant certain que la valeur de la marchandise est très importante. Il ne peut, pas non plus, décrire les assaillants puisqu’ils portaient tous des cagoules pour dissimuler leurs visages.

LE SOLEIL

PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom