Retard des pluies: Grosse inquiétude des populations rurales

Le mois de juillet qui faisait espérer chez la population rurale un bon début hivernal se transforme en une grande inquiétude. En effet le ciel tarde à ouvrir ses vannes d’ou la grosse frayeur chez les agriculteurs et les éleveurs. Certains qui avaient précocement semé le mil et l’arachide dans l’espoir que les pluies seront au rendez vous sont dans le grand désarroi. 

Malgré un espoir toujours grand d’obtenir une bonne saison, l’attente en milieu rural commence à devenir longue. La discussion se tourne généralement autour de la pluie, mais qui sait ce que réserve la nature même si la météo avait prévu des retards dans l’installation de la saison pluvieuse. Peut être les jours à venir feront disparaître toutes leurs inquiétudes.

Parallèlement à la rareté des pluies,  le bétail, à cette veille de fête de Tabaski, risque de se retrouver sans pâturage. Ces incertitudes ont sonné le glas chez les organisations de producteurs qui à travers leur secrétaire national Sidy Ba se désole de cette situation et alerte l’état à qui il “demande de mettre en place des solutions urgentes afin de ravitailler les éleveurs en aliments de bétail sinon ils vont droit vers la catastrophe”.


PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom