Rétrospective 2019 : Ces célébrités et personnalités qui nous ont quittés !

Le compte à rebours déclenché depuis le début d’année est presque à terme. Plus que 2 semaines pour que les dernières pages du calendrier de 2019 soient arrachées. Mais un regard dans le rétroviseur permet de se rendre compte que beaucoup de personnalités politiques religieuse, sportives, artistiques … se sont éteintes cette année.

Dans ce lot de disparus, on listent quelques personnalités publiques dont les décès ont fait couler beaucoup d’encre. C’est le cas, entre autres avec des personnes comme le guide des Thiantacounes, Cheikh Béthio Thioune, Ousmane Tanor Dieng, Amah Dansokho, Jacques Diouf.

La mort du Lion

De tous ces hommes publics dont la disparition a attristé les Sénégalais, c’est Karim Séga Diouf qui avait ouvert cette liste macabre de l’année. L’ancien sélectionneur des “Lions du foot du Sénégal’’ est décédé le dimanche 6 janvier 2019. C’est lui qui avait qualifié, pour la première fois, l’équipe nationale espoirs aux Jeux Olympiques de 2012 et avait révélé la bande à Sadio Mané, Cheikhou Kouyaté, Moussa Konaté, Kara Mbodj à la face du monde. Des joueurs qui, aujourd’hui, continuent de hisser le drapeau tricolore sur les plus grands podiums du monde. Avec son décès, c’est le football sénégalais qui perdait ainsi l’un de ses plus grands tacticiens. Le défunt avait d’ailleurs pour adjoint, l’actuel sélectionneur national Aliou Cissé, lors de cette fameuse participation des “Lions” aux Jeux olympiques de Londres.

Le déclin d’un journaliste sportif et homme religieux

10 jours se sont écoulés, lorsque les Sénégalais étaient informés du décès de l’illustre journaliste Ahmed Bachir Kounta. Un réveil brutal pour le Sénégal avec la disparition de cet homme qui a tiré sa révérence dans la nuit du mercredi, 16 janvier 2019 à l’hôpital de Ouakam. Ancien journaliste sportif et homme religieux, il est décédé dans sa 82e année. Décrit comme un orfèvre de la plume et de la radio, le défunt journaliste sportif des années 70 était le porte-parole de la famille khadre au Sénégal.

Aïda Ndiongue endeuillée

Le décès de Me Mbaye Jacques Ndiaye dans la nuit de mardi 05 au mercredi 06 février dans une clinique a attristé le Palais de justice Lat Dior, mais aussi tous ceux qui l’ont connu. Avocat inscrit au barreau de Dakar, le défunt a été aux premières lignes de la défense des intérêts de Aïda Diongue. Du nombre du pool d’avocats qui constituaient les conseils de la dame, il a également été l’un des juristes qui ont soutenu le projet de candidature de Youssou Ndour à la Présidentielle de 2012. Le défunt avocat était âgé de 52 ans.

Le journaliste Baye Dame Wade s’éteint

Le journaliste Baye Dame Wade lui a cassé sa plume, le jeudi 21 Février 2019. Directeur du magazine d’information économique Réussir, Baye Dame Wade, est décédé, des suites d’une maladie. Le défunt était spécialiste des questions économiques et il est un ancien de Nouvel Horizon.

Au niveau de la culture, le Sénégal a été marqué par la mort d’El Hadji Abdoulaye Seck. Son décès survenu le jeudi 28 février 2019 à Dakar a été assimilé à une perte incommensurable pour les arts scéniques sénégalais. Le défunt est ‘’une figure prestigieuse dont la vie de comédien et d’acteur est jalonnée d’itinéraires qui sont autant d’étapes révélatrices, voire fondatrices de notre Théâtre et de notre Cinéma. El Hadji Abdoulaye Seck a été initié au cinéma à la fin des années 1950, alors qu’il effectuait son service militaire en Côte d’Ivoire. Des témoignages faits sur sa personne ont permis de savoir qu’il a joué un rôle essentiel dans la naissance du théâtre radiophonique du Sénégal. Il a participé, également, à la création des troupes Yewou, un groupe d’avant les indépendances, Darray Kocc et Diamono Tey. Le défunt a été un compagnon d’hommes du monde de la culture tels que les regrettés Babou Faye, Abou Camara, Mamadou Diop dit Loulou, Doudou Ndiaye Coumba Rose, entre autres. Il a aussi joué un rôle éminent dans la glorieuse épopée du cinéma sénégalais en jouant dans des films comme Sey Seyti, Baks, Le Mandat, Xalass.

Cette jumelle de Caroline Faye à la rencontre de son Créateur

Trop peu connue des sénégalais lambda, Maïmouna Kane décédée le 4 mars 2019 à Paris, a été une ancienne ministre sous Léopold Senghor et Abdou Diouf. Magistrat de formation, elle est l’une des premières femmes, ainsi que Caroline Faye, à être nommées ministres au Sénégal. Elle était une pionnière dans la lutte pour l’émancipation de la femme au Sénégal. Elle avait 82 ans, évacuée en France pour des soins, elle y a perdu la vie.

Une voix et une plume cassées à jamais

Le journaliste et analyste politique, Momar Seyni Ndiaye, quant à lui, a faussé compagnie à ses confrères et parents le mercredi 10 avril 2019 à Dakar. Cela des suites d’un malaise. Il est issu de la 5e promotion du Cesti, l’école de journalisme de l’université de Dakar, comme Chérif El Walid Sèye. Le défunt fut grand reporter au quotidien national Le Soleil qu’il a quitté en 2000. Il a été ensuite le directeur de la Communication de la Société nationale des eaux du Sénégal (Sones).

Le Sénégal et surtout son armée en deuil

La disparition du Général Lamine Cissé le 19 avril 2019 n’est pas non plus passée inaperçue. Le Général d’armée qui a vu le jour le 31 décembre 1939 à Sokone avait exercé les fonctions de Cemga (Chef d’Etat-major général des armées), ministre de l’Intérieur, chef Bureau des Nations unies en Afrique de l’Ouest. Il avait joué un rôle clé dans l’organisation des élections législatives de mai 98 et surtout des deux tours de la présidentielle de février et mars 2000. Une élection à la suite de laquelle l’alternance politique est intervenue au Sénégal, sans effusion de sang.

Les thianta orphelins

Et s’il y a un des décès qui ont vraiment marqué les esprits au Sénégal, celui de Cheikh Béthio Thioune est de ceux-là. Né vers 1938 à Madinatou Salam, une localité située près de M’bour, le guide des Thiantacounes est mort le 7 mai 2019 à Bordeaux. Il fut un administrateur civil suivi par des milliers de fidèles. Le choix du lieu où il devait être inhumé avait même créé une division dans les rangs de ses disciples. Au finish, Cheikh Béthio a été inhumé au cimetière Baquiya de Touba.

Du côté de la politique, le décès de Mbaye Diack avait suscité l’émoi surtout au sein de la Ligue démocratique (Ld) où il fut un membre fondateur aux côtés de personnalités marquantes de la gauche sénégalaise dont le professeur Abdoulaye Bathily. Le leader de l’Union des forces patriotiques émergentes (Ufpe) Mbaye Diack, par ailleurs ancien secrétaire général adjoint de la présidence de la République, est décédé le Dimanche 12 Mai 2019 à Dakar.

Serigne Saliou Samb appelé également ‘’Sss’’ a endeuillé le monde de la presse sénégalaise. Le journaliste et analyste qui est décédé le dimanche 16 juin, à Yeumbeul des suites d’une maladie. Serigne Saliou Samb, ancien Directeur de la rédaction de l’Observateur et Directeur de publication de Rewmi Quotidien était docteur en Science politique (Option relations internationales) à la Faculté des sciences juridiques et politiques de l’Ucad Il. Le défunt était également professeur de presse écrite et enseignait dans des établissements tels que l’Institut d’entrepreneurship et de gestion de Dakar (Iseg). Le défunt était aussi écrivain et avait réussi à publier des œuvres dont la dernière en date est ‘’Le Sénégal et le Maroc : Trajectoires géopolitiques de deux États pivots en Afrique de l’Ouest et au Maghreb’’ publiée en 2018, et ‘’Ange et démon’’.

La date du18 juin 2019 est aussi restée dans les annales du sport sénégalais du fait du décès de l’ancien lutteur Mor Fadam. Ce dernier qui fait partie des champions qui ont marqué l’arène sénégalaise est décédé des suites d’une crise cardiaque alors qu’il se trouvait dans sa chambre.

Des piliers de la République à terre

Le 15 juillet 2019 est aussi une journée gravée dans les mémoires des Sénégalais. La particularité de cette date est qu’elle marque la disparition brutale d’Ousmane Tanor Dieng en France. Homme politique sénégalais qui est né le 2 janvier 1947 à Nguéniène, il a été le Secrétaire général du Parti socialiste (Ps) sénégalais de 1996 au 15 juillet 2019, date de son décès. Il a eu droit à un hommage national rendu pour servir rendu à cette nation et pour avoir été un grand commis de l’Etat.

Ahmet Amar le généreux

Le décès de l’industriel Sénégalais Ameth Amar est survenu en France une semaine après celui du leader des socialistes. L’homme d’affaires, fondateur du groupe agro-industriel La Nouvelle minoterie africaine (Nma), est décédé le 22 juillet à Paris où il s’était rendu pour une mission. Il a rendu son dernier souffle dans sa 65eannée. Un malaise est passé par là.

La musique sénégalaise pas épargnée

La musique Sénégalaise a elle aussi connu des jours noirs. L’on peut citer parmi ceux-ci la date du 12 août 2019 où les Sénégalais apprenaient, aux premières heures de la matinée, le décès du chanteur Zoula Mbengue. Artiste musicien, il a été victime d’un accident dans la soirée du dimanche 11 au lundi 12 août 2019 sur la route de Saint Louis. Son décès a plongé les mélomanes, ses amis et proches dans une profonde tristesse.

Jacques Diouf le baobab

Le décès de Jacques Diouf, un fervent défenseur de la Fao, survenu le 17 août 2019 est de ces dates qui caractérisent l’année 2019. L’ancien directeur général de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (Fao) est décédé à Paris, des suites d’une maladie. Il a été ‘’un collaborateur efficace’’ lui a témoigné le président Macky Sall. Né le 1er août 1938 à Saint-Louis, Jacques Diouf a été du 8 novembre 1993 à l’année 1999 au poste de Dg de la Fao. Il devenait ainsi la 7e personnalité à diriger ladite institution depuis sa fondation en 1945.

Gorgorlou perd son oncle

Que dire du décès de l’acteur El Hadj Dieng surnommé « Blanc » survenu dans la nuit du samedi 17 au dimanche 18 août ? Voilà un homme qui disparait en faussant compagnie aux doyens du théâtre et du cinéma sénégalais. Son nom peut échapper aux uns et aux autres, mais beaucoup peuvent identifier sa personne et retiennent son rôle dans la série ‘’Gorgorlou’’ diffusée dans les années 90. Il y interprétait le rôle de l’oncle de l’acteur principal incarné par Habib Diop.

Décédé après avoir été annoncé 5 fois pour mort

La nouvelle du décès d’Amath Dansokho s’est répandue comme une trainée de poudre. Homme politique, syndicaliste sénégalais, et ancien maire de Kédougou, né le 13 janvier 1937 à Kédougou, il est mort le 23 août 2019 à Dakar. L’homme politique sénégalais, qui au cours de sa vie a été ancien ministre et ancien député avait 82 ans. Il a été également ex-Secrétaire général du Parti de l’indépendance et du travail (Pit) jusqu’au soir du 23 mai 2010, date à laquelle Magatte Thiam lui a succédé. Son décès survient après avoir été plusieurs fois annoncé pour mort.

Mamadou Teuw rejoint Bocandé

Parlant de sports, les joutes de Caire 86 sont des faits qu’on ne peut évoquer dans l’histoire du sport du ballon rond, au Sénégal sans évoquer le nom de Mamadou Teuw. Cet ancien défenseur sénégalais du Club Bruges et de Charleroi, est décédé dans la nuit du 31 août au 1e septembre 2019 à l’âge de 59 ans. L’ancien coéquipier de Jules François Bocandé, Thierno Youm et cie, a évolué de 1984 à 1990 au Club Bruges où il est devenu une icône du club. Il repose au cimetière de Yarakh, une localité de la ville de Dakar.

Décès d’une virtuose du xalam

21 septembre s’éteignait le doyen des artistes sénégalais classé ‘’Trésor humain vivant’’ par l’Unesco en 2006. Le chanteur Samba Diabaré Samb est mort samedi 21 septembre à l’âge de 95 ans. Le défunt était un virtuose du xalam. Outil qu’il savait manipuler avec art.

Alcaly Cissé est mort en Arabie Saoudite

Longtemps cité dans des articles de presse, Alcaly Cissé détenu en Arabie Saoudite depuis 2012, est décédé dans la nuit du samedi 28 Septembre au dimanche en détention. L’annonce a été faite par son avocat Me Assane Dioma Ndiaye. L’ancien député libéral a rendu l’âme après un retour en prison ‘’pour non-paiement d’un montant de 1,5 milliard de F de dommages et intérêts’’.

Doudou Issa Niass ancien député-maire

Doudou Issa Niass n’a pas été laissé en rade dans le listing de personnalités sénégalaises qui nous ont quittés au cours de cette année. L’ancien député-maire socialiste de la commune de Biscuiterie a été rappelé à Dieu le mercredi 2 octobre des suites d’une longue maladie. Un grand pan de l’histoire politique du parti socialiste qui s’effondre avec sa mort.

Le Mfdc décimé par des hommes armés

La verte Casamance. Grenier du Sénégal, cette région du sud du pays a été secouée par la mort d’Abdou Elinkine Diatta. Celui-ci, secrétaire général depuis 2017 du Mouvement des forces démocratiques de Casamance (Mfdc), le mouvement indépendantiste casamançais, a été tué en même temps que deux autres personnes, dans une fusillade survenue dimanche de 27 octobre 2019. Le défunt qui était leader d’une aile civile du Mfdc a été tué dans une fusillade à Mlomp, dans le département de Bignona. Une fusillade provoquée par des assaillants qui se déplaçaient avec des motos.

L’on ne peut également ne pas parler du décès d’Amadou Khalil Rassoul Badiane, plus connu sous le nom d’Amadou Badiane. Le défunt qui a été un des précurseurs de l’implantation de la culture et de la civilisation de l’Inde au Sénégal est décédé le samedi 2 novembre 2019 à Dakar. Ex-animateur de l’émission ‘’échos d’orient’’ sur les ondes de l’Orts devenue Rts, M. Badiane a mis en place les ‘’Amis de l’Inde’’. Une assemblée qui a été la première troupe sénégalaise au sein de laquelle des hommes et des femmes peuvent vivre leur passion pour la culture Hindou. C’est aussi lui qui a introduit dans la grille des programmes deux nouvelles émissions. Il s’agit de ‘’Musique et culture de l’Inde’’ sur la chaîne nationale et ‘’L’Inde, le pays aux mille visages’’ sur la chaîne inter.

Mort de l’ancienne Première dame

L’ex-première dame a rejoint aux cieux son mari, feu le président poète feu Léopold Sédar Senghor. Colette Senghor née Hubert, puisque c’est d’elle qu’il s’agit est décédée en Normandie (France) 18 novembre 2019 à l’âge de 93 ans. Elle a été inhumée, à Dakar au cimetière de Bel-Air. Elle est la seconde épouse du président Senghor et a joui du titre de Première dame du Sénégal pendant vingt ans.

Doudou Yaye Katy 

Une des voix les plus retentissantes de l’arène s’est tue à jamais avec le décès de Doudou Yaye Katy. Un homme connu pour la maitrise de son art qui est décédé dans sa 65e année des suites d’une maladie, le vendredi 13 décembre 2019. Réputé être ‘’la voix de l’arène’’, Doudou Yaye Katy, était une personnalité complexe qui aimait notre sport national. D’ailleurs, il faut intégrer dans les derniers moments de sa vie qu’il n’a pas pu résister à l’appel des arènes. La preuve est qu’il s’était rendu au stade le week-end dernier, alors qu’il était souffrant. De cette maladie qui l’avait cloué au lit, il ne se lèvera jamais.

Walf encore endeuillé

Le décès de Abdourahmane Camara constitue celle qui sonne la fin de l’appel. Directeur de publication du quotidien Walfadjri, M. Camara s’est éteint dans la nuit de samedi 14 au dimanche 15 décembre au Maroc, des suites d’une maladie. Le décès de M. Camara intervient environ un an après le rappel à Dieu du président-directeur général du groupe Walfadjri, Sidy Lamine Niass, dont il était un fidèle parmi les fidèles, lui ont témoigné ses confrères et consœurs dudit groupe ainsi que de ceux de la presse. Il a participé aux côtés de ce dernier au lancement du premier organe de ce groupe, un hebdomadaire, contribuant ainsi au développement de cette entreprise devenue un des symboles de la presse privée sénégalaise.

‘’Camou’’, comme l’appelaient fièrement les intimes, était âgé de 65 ans. C’est ainsi 35 ans de relations avec le groupe Walfadjri qui ont pris fin avec son décès survenu loin de sa patrie. 


FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom