Sur RFM, Aliou Sow sollicite une grâce présidentielle pour Khalifa Sall

Même s’il dit respecter la justice et retenir ce que le juge Lamotte a dit dans ce dossier, Aliou Sow, président du Mouvement des patriotes pour le développement (Mpd/Liggey), demande au président de la République d’amnistier le maire de Dakar. Il était l’invité de ce mardi d’Rfm matin.

Se fondant sur l’extrait définitif du jugement de Khalifa Sall qui fait foi, le haut conseiller des collectivités territoriales, soutient que les chefs d’accusation relatifs au détournement, blanchiment de capitaux, ou encore le rejet de la constitution de partie civile de l’État du Sénégal, n’ont pas été pris en compte dans le délibéré, rapporte Senego.

Pourtant, avance l’ancien Secrétaire général de l’Union des jeunesses travaillistes libérales (Ujtl), ces points constituaient l’épine dorsale du dossier du maire de Dakar.

L’homme politique, Aliou Sow, revenant sur la Caisse d’avance de la mairie de Dakar, a aussi mentionné que Khalifa Sall n’a fait que suivre ses devanciers, les maires Mamadou Diop et Pape Diop dans l’utilisation.

Entre autres, dans le même ordre d’idées, le journaliste de formation s’est appesanti sur les sorties au vitriol dans les médias du Pr Abdoulaye Bathily, du porte-parole du Ps, Abdoulaye Wilane, mais également sur le système de parrainage, le boycott de l’opposition significative du dialogue politique, l’éventuel compagnonnage entre Mpd/Liggey et l’Apr.

Pour finir, au regard de la mésentente entre le pouvoir et l’opposition, en perspective de la Présidentielle de 2019, Aliou Sow, président de Mpd/Liggey, invite le chef de l’Etat à réunir les parties prenantes au processus électoral afin de trouver de larges consensus.

PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom