RUSSIE : Un petit miracle nommé Vania au cœur du drame de Magnitogorsk

Sauvé des décombres d’un immeuble détruit après une explosion à Magnitogorsk, en Russie, le petit garçon a pu retrouver sa mère, elle aussi survivante du drame qui a fait au moins sept morts.

Les secouristes russes ont retrouvé mardi un bébé de dix mois vivant sous les décombres d’un immeuble dévasté la veille par une explosion de gaz qui a fait au moins sept morts dans l’Oural, en Russie, et des dizaines de disparus, par des températures glaciales. Il s’agit d’un petit garçon qui s’appelle Vania, a indiqué un porte-parole du ministère russe des Situations d’urgence, cité par l’agence officielle TASS. «La mère du bébé est vivante. Elle est venue à l’hôpital et a reconnu son fils», a-t-il précisé.

Une partie de cet immeuble de dix étages s’est effondrée dans l’explosion survenue tôt lundi, dans la ville industrielle de Magnitogorsk, dans la région de Tchéliabinsk, à quelque 1700 kilomètres à l’est de la capitale de la Russie, Moscou, dans les montagnes de l’Oural.

35 appartements détruits

Près de 1100 personnes habitaient ce bâtiment en béton de 10 étages construit en 1973, à l’époque soviétique. L’explosion a complètement détruit 35 appartements et en a endommagé 10 autres. Les résidents restés sans abri ont été évacués vers une école voisine.

Vania a été retrouvé peu après que les secouristes, qui se sont efforcés toute la nuit de retrouver les dizaines de disparus, ont dû interrompre temporairement leurs recherches mardi matin, en raison des risques d’effondrement du bâtiment.

Lire aussi : IMMEUBLES EFFONDRÉS À MARSEILLE : 9 personnes portées disparues

PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom