Salma Ibrahima Fall, présentatrice à Walf Tv, accuse Youssou Ndour d’infidélité et se fait renvoyer

Salma Ibrahima Fall, ce nom n’était pas connu d’un très grand public mais ces dernières heures, il a fait le tour de la toile. Pour cause, et s’appesantissant sur un post énigmatique d’Adama Gaye sur Facebook, la journaliste de Walf TV a désigné Youssou Ndour comme le chanteur ayant été retrouvé chez sa maîtresse par sa femme.

Une accusation d’infidélité qui avait forcé la maison-mère dirigée par Cheikh Niass, à rectifier le tir. Salma Ibrahima Fall annonce qu’elle ne retire pas ses propos car estimant n’avoir rien fait de contraire à la déontologie.

Elle déclare avoir porté plainte et ceci donne une nouvelle tournure à l’affaire puis que l’émission « Petit Dèj’ » – où la journaliste a tenu ses propos accusateurs envers Youssou Ndour – a été suspendue sur ordre de Cheikh Niass.

Se fondant sur une publication du journaliste Adama GAYE, elle a indiqué que la personnalité, dont il est question n’est personne d’autre que Youssou NDOUR. Une conclusion irresponsable qui a choqué plus d’un, à commencer par les responsables de la chaîne du Front de terre. Ces derniers reprochent à l’animatrice de s’être fondée sur une simple publication sur les réseaux sociaux pour porter de si graves accusations sur une personnalité de la dimension de Youssou NDOUR.

La journaliste en rajoute une couche

« Dans l’émission matinale de Walfadjiri « Petit déj » du lundi 01 février 2021, j’avais en tant que journaliste qui présente les actualités « people » traité une information faisant état d’une dispute entre le musicien par ailleurs Président Directeur Général Du Groupe futur médias (GFM), Youssou Ndour et son épouse tout en soulignant la source qui n’était personne d’autre que le journaliste Adama Gaye. En gros, le traitement que j’avais fait de cette information ne souffrait d’aucun manquement sur le plan du respect des règles journalistiques.

A ma grande surprise, le Président Directeur Général du groupe Walfadjiri, Cheikh Niass a demandé par l’intermédiaire de notre réalisateur que je présente des excuses publiques à l’endroit du PDG du groupe GFM en l’occurrence Youssou Ndour. Et d’après les informations que j’ai obtenues, c’est ce dernier lui-même qui a mis la pression sur Cheikh Niass pour qu’il agisse de la sorte.

Devant mon refus de présenter des excuses, le PDG du groupe Walf a suspendu l’émission « Petit Déj ». Pire, il a commandité un article pour présenter des excuses au PDG de GFM au nom de l’équipe « Petit Déj ». Pire, dans la même note commanditée par Cheikh Niass a mon insu, il est mentionné que toute l’équipe de « Petit Déj » a présenté ses excuses à l’endroit de Youssou Ndour, ce qui est archi-faux et personnellement je n’ai rien à me reprocher du point de vue professionnel sur cette affaire. Et malheureusement cet article paru à Walf Net et sur le quotidien walfadjri a été écrit par Mame Birame Wathieu. Mis au courant de sa forfaiture, ce dernier a minimisé mes complaintes.

Je tiens d’abord à préciser que ces écrits qui sont parus n’engagent que son auteur Mame Birame Wathieu et son commanditaire. Je reste sur ma position de ne jamais présenter d’excuses car je n’ai commis aucun impair dans le traitement de cette information.

Cependant, je tiens à informer l’opinion que j’ai commis un avocat. Et je compte enclencher des poursuites à tous ceux qui sont de près ou de loin mêlés à cette affaire. Je me réserve le droit d’entamer un procédure judiciaire. 


PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom