Santé : faible confiance dans les vaccins, une crise mondiale

Selon les experts, la méfiance du public à l'égard des vaccins signifie que le monde fait un pas en arrière dans la lutte contre les maladies infectieuses mortelles mais évitables.

La plus grande étude mondiale sur les attitudes des populations à l’égard de la vaccination montre que la confiance est très faible dans certaines régions.

L’analyse de Wellcome Trust comprend les réponses de plus de 140.000 personnes recueillis dans plus de 140 pays.

Tout savoir sur les vaccins

En Occident, le luxe de ne pas se faire vacciner

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) classe désormais les réticences à se faire vacciner parmi les dix principales menaces pour la santé mondiale.

Wellcome Global Monitor a réalisé des enquêtes représentatives au niveau national dans 142 pays. Les sujets du sondage comprenaient : la confiance dans la science, les scientifiques et l’information sur la santé ; les niveaux de compréhension et d’intérêt pour la science et la santé ; et les attitudes envers les vaccins.

Si vous ne pouvez pas voir ce contenu interactif cliquez ici.

L’enquête mondiale révèle qu’un grand nombre de personnes déclarent avoir peu confiance en la vaccination.

Lorsqu’on leur a demandé si les vaccins sont digne de confiance:

·79 % (huit sur dix) « plutôt » ou « tout à fait d’accord » ;

·7 % « assez » ou « pas du tout d’accord » ;

·14 % ni pour, ni contre, ou « je ne sais pas ».

Flambée de rougeole dans le monde, selon l’OMS

Vaccins : des systèmes obsolètes

Lorsqu’on leur a demandé s’ils croyaient que les vaccins étaient efficaces :

·84 % sont tout à fait d’accord ou plutôt d’accord ;

·5 % soit fortement en désaccord ou quelque peu en désaccord ;

·12 % ni pour, ni contre, ou « je ne sais pas ».

PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom