Scandale sexuel impliquant le DG de l’ISEG : Preuves matérielles à l’appui, le Procureur de la République se prononce ce mardi

Les choses se compliquent pour le PDG de l’ISEG Mamadou Diop, et par ailleurs père de la chanteuse Abiba. Si l’on en croit des sources proches du dossier, il risque la prison. Accusé d’incitation à la débauche et de détournement de mineure fera face, ce mardi, au Procureur de la république. Il doit doit s’expliquer sur les faits qui lui sont imputés.

LES MESSAGES DU TÉLÉPHONE “PERDU” ET LE TÉMOIGNAGE À CHARGE

Les enquêteurs de la Division spéciale de lutte contre la Cybercriminalité ont exploité les deux téléphones mis à leur disposition ainsi que celui de Dieynaba Baldé. Mais, selon Libération, les réquisitions effectuées auprès d’un opérateur de la place ont révélé que le PDG de l’ISEG est détenteur d’un autre numéro qui a eu à effectuer plusieurs échanges, via WhatsApp, avec Dieynaba Baldé. Priés par les enquêteurs de mettre à leur disposition, ce troisième appareil, Mamadou Diop a juré qu’il était gâté depuis quelques temps et qu’il aurait aussi désabonné la ligne associée.

Pour autant, l’exploitation du téléphone de Dieynaba Baldé aurait permis d’établir formellement la relation avec Mamadou Diop. L’un des témoins de cette affaire de mœurs, Boundaw, également ancienne candidate de Sen Petit Gallé comme Dieyna, a chargé lourdement le patron de l’ISEG lors de son audition. Face aux enquêteurs, elle a révélé avoir elle-même reçu les avances de Mamadou Diop. En sus, elle a déclaré avoir conseillé Dieynaba de l’appâter pour montrer son vrai visage.

LA VISITE D’ABIBA, FILLE DE MAMADOU DIOP

Le journal informe également que, pour la première fois depuis l’éclatement de cette affaire, l’autre jeune chanteuse, Abiba, s’est rendue hier au commissariat du Plateau pour échanger avec son père, le mis en cause Mamadou Diop, qui y passait sa garde à vue. Elle était accompagnée de sa sœur. Quant à Dieynaba Baldé, son frère et son amie, ils ont été mis en liberté après leurs auditions même s’ils doivent se présenter devant les enquêteurs ce mardi.

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom