Sen Café Actu de ce Jeudi 02 Juillet 2020 : L’essentiel de l’actualité au Sénégal

A la Une : • Macky Sall annule les vacances gouvernementales et envoie les ministres en audition à l’Assemblée ; • Le Sénégal ferme son espace aérien à l’Europe, par réciprocité ; • Foncier : Après les populations de Sindian, les populations des Niayes se rebellent.

1 – Macky Sall annule les vacances gouvernementales et demande aux ministres d’aller rendre compte à l’Assemblée nationale : Hier, en conseil des ministres, « le Chef de l’Etat a, dès lors, demandé aux membres du Gouvernement de se mettre à la disposition de l’Assemblée nationale afin de donner toutes les informations relatives, notamment, à la mise en œuvre du Programme de Résilience économique et sociale, à travers l’exécution du Fonds « FORCE COVID-19 » doté de 1.000 milliards FCFA. Le Chef de l’Etat, abordant le contexte global de sortie de l’état d’urgence, a informé les ministres qu’il n’y aura pas de vacances gouvernementales en 2020. Il a demandé aux ministres de prendre toutes les dispositions idoines pour le fonctionnement adéquat des services de l’Etat et un retour rapide à la vie économique et sociale normale, dans la sécurité sanitaire ».

2 – Une autre communauté paysanne se soulève : Les populations de Keur Mousseu, Diender et Pout ont manifesté, hier, devant les locaux de la brigade de gendarmerie de Pout, pour protester contre la spoliation de leurs terres. Les manifestants, dont une majorité de maraichers, dénoncent l’octroi « par la force » de 350 ha de leurs terres à un promoteur privé qui se prévaut d’un titre foncier. Cette affaire vient dans un contexte, où le même type de contentieux oppose les populations de Ndengueler à la Sedima.

3 – 60% des dakarois pas d’accord sur la levée des restrictions, 37% d’accord avec le Président : Le Bureau de Prospective Economique (BPE) du Sénégal dans une enquête d’opinion pour évaluer le niveau de sensibilisation et les comportements des populations face au Covid 19, apporte des éléments de réponse sur les mesures prises dernièrement par le Chef de l’Etat quant à la gestion de la pandémie, rapporte Dakaractu qui a exploité le document. S’agissant de l’opinion des sondés du département de Dakar sur les mesures d’assouplissement prises par les autorités en début juin, 71,3% des personnes interviewées ont approuvé la mesure d’assouplissement du couvre-feu qui passait de 21Hr-06Hr à 23Hr-05Hr ; 67,7% avaient approuvé la levée des restrictions de déplacements interurbains ; et 63% déclaraient approuver l’autorisation de réouverture des restaurants et autres gargotes ; et une légère majorité, 50,6%, disaient approuver l’autorisation de réouverture des salles de sport. À la question de savoir s’il fallait mettre définitivement fin aux mesures de restriction et au couvre-feu, la dernière mesure prise par le Président Sall dans son discours à la Nation de lundi dernier, 60,2% des personnes interrogées du département de Dakar répondent par la négative. Toutefois, 37,6% des sondés du département sont pour la levée de l’état d’urgence et du couvre-feu y afférent.
Pour rappel, cette enquête a été réalisée auprès d’un échantillon de 711 personnes, représentatif de la population dakaroise, sélectionné selon la méthode des quotas.

4 – Réouverture des frontières aériennes : Le Sénégal applique la réciprocité et ferme son espace aux européens : Le ministre des transports aériens et du tourisme Alioune Sarr en a fait l’annonce, hier. Selon le ministre, « la situation du continent africain est moins désastreuse que ce que l’on voit dans d’autres pays. Nous ne pouvons pas accepter la stigmatisation des pays africains »

5 – King Fadh Palace : Rien ne va plus entre Racine Sy et les agents du plus grand réceptif hôtelier du pays. Ces derniers ont organisé un sit-un, hier, dans le grand parking du King Fadh, pour dénoncer le payement « injuste » de 50% de leurs salaires. Ils sont 192 employés qui réclament la fin du chômage partiel et se disent discriminés au profit « des parents et proches » de Racine Sy payés intégralement.

6 – Le ministère de la justice ferme les portes du tribunal de Diourbel : Après la vague de propagation du coronavirus qui a atteint la prison de Diourbel, le président du tribunal de la localité Papa Mohamed Diop a décidé de suspendre toutes les audiences jusqu’au 13 juillet prochain. Dans une note rendu publique, hier, le président Diop informe que « suite à la détection de cas de Covid-19 au niveau de la Maison d’arrêt et de correction de Diourbel à la date du 30 juin courant, et pour lutter contre la propagation du virus, toutes les audiences criminelles, civiles, commerciales et correctionnelles, de même que les interrogatoires d’inculpés, sont suspendues à compter de ce jour. Toutefois, tous les autres services restent ouverts et les usages comme le personnel ont été invités au respect stricte des mesures préventives édictées par les autorités sanitaires ».

7 – Aar linu bokk / Noo lank demandent la renégociation du contrat Akilee-Senelec : Apres investigations, Ñoo Lank et Aar Liñu Bokk ont constaté que la Senelec est le seul perdant dans ce contrat et elles l’Etat d’en être responsable. Les deux plateformes invitent l’Etat à veiller sur les sociétés nationales, les agences, et les ressources naturelles; car, souvent les termes des contrats ne sont pas explicites et il y a beaucoup de zones d’ombre à la signature et à la négociation. Cependant, Ñoo Lank et Aar Liñu Bokk recommandent à l’Etat d’impliquer les populations dans la signature des contrats. Aussi préconisent-elles d’inclure un membre de la société civile ou un représentant du personnel dans le conseil d’administration de la Senelec. Ñoo Lank et Aar Liñu Bokk invitent l’Etat à revoir les autres contrats signés par la Senelec, dont celui avec la société Excelec, faire un audit sur les marchés gré à gré de la Senelec, remplacer Akilee par une autre société nationale.


PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom