Sen Café Actu de ce Lundi 25 Mai 2020 : L’essentiel de l’actualité au Sénégal

A la Une : • Covid-19 : Le Sénégal franchit la barre des 3000 cas positifs, Macky Sall demande de poursuivre les efforts pour freiner la propagation ; • Affaire du « faux décret » nommant Aminata Tall Présidente honoraire du CESE : Yakham Mbaye DG du Soleil fait des révélations fracassantes  ; • Korité tragique à Notto Gouye Diama : Le jeune Fallou Diop brule vif son père

1 – Le Sénégal dépasse la barre des 3000 cas positifs, Macky Sall demande de poursuivre les efforts pour que d’ici la Tabaski que nous revenions à à vie meilleure. Depuis hier, 3047 personnes sont testées positives au coronavirus au Sénégal, dont 1 456 guéries, 35 décès, 1 évacué et 1 555 cas sous traitement. C’est dans ce contexte, que le Président Macky Sall s’est adressé aux sénégalais. «Nous devons rester vigilants. Nous devons poursuivre l’observance des geste barrières pour freiner la propagation de la maladie», a souligné le président de la République. Qui ajoute qu’il a espoir qu’«avec ces efforts continus d’ici quelques moments, nous pourrons petit-à-petit revenir à la vie normale». Et je continue à vous demander, je sais que c’est très difficile, mais c’est la seule voie à vous demander de rester vigilants et de poursuivre ces efforts qui sont attendus de la part de chaque citoyenne et de chaque citoyen afin qu’au lendemain de la Korité et d’ici la Tabaski que nous puissions vraiment revenir à une vie meilleure»

2 – Covid-19 : Une travailleuse du sexe testée positive hier, ses clients priés de se déclarer. Une travailleuse du sexe Bissau-guinéenne, qui est entrée illégalement au Sénégal et qui exerçait son métier dans une auberge à Ziguinchor, a été testée positive à la Covid-19. Et ses clients sont priés d’aller répondre aux autorités sanitaires de la ville, informe Dakaractu repris par notre confrère Salla Guèye. La dame en question est venue dans la capitale du Sud en compagnie d’une autre dame. Informées de leur arrivée, les autorités les ont cueillies et isolées. À l’issue des tests réalisés sur elles, il n’y a qu’un seul prélèvement qui est revenu négatif. Nos confrères de préciser que les autorités ont fermé cette auberge qui exerçait dans la clandestinité, mais encore, avant de mettre en quarantaine tout son personnel, en attendant les résultats des prélèvements. 

3 – L’affaire du « faux décret » attribuant à Aminata Tall un titre de Présidente honoraire du CESE, prend une nouvelle tournure. Yakham Mbaye a fait des révélations fracassantes à nos confrères de Dakaractu. « Je le dis avec force : ce que vous appelez le décret 2020-964 qui circule sur Internet et les réseaux sociaux, et très largement relayé par les médias, est l’œuvre d’un ou de faussaires. À l’heure où je vous parle, le Président Macky Sall n’a pris aucun décret portant indemnité et avantages d’un Président honoraire du CESE. Et je défie quiconque de prouver le contraire. Ce sont des mensonges ! Le contenu du décret 2020-964 qui est partagé en ce moment sur les réseaux sociaux est un faux. Mais, cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas un décret 2020-964 authentique. Pour vous donner la preuve matérielle qu’il y a un décret 2020-964 authentique, en voici une copie (Ndlr : il nous présente le document). Lisez-le et dites-moi qu’est-ce que ce décret a en commun avec le vulgaire document qui circule sur les réseaux sociaux et Internet. Vous voyez qu’il ne liste aucunement une indemnité ou des avantages octroyés à un Président honoraire du CESE ». Yakham Mbaye a en profité pour accuser Bassirou Diomaye Faye du Pastef d’avoir colporté du faux. « Qu’est-ce qui peut justifier que des fonctionnaires usent et abusent de leur position pour diffuser, au moyen du mensonge, de fausses nouvelles parce que simplement, sous l’emprise de l’insolence, l’injure à la bouche, aveuglés par leurs ambitions juvéniles ». Le DG du Soleil a aussi accusé Abdoul Mbaye de mauvaise foi. « Qui était Premier ministre du Sénégal le 28 mai 2013 ? Qui a contresigné le décret 2013-732 le 28 mai 2013 ? Abdoul Mbaye pardi ! », lance Yakham.

4 – Korité : Message de Khalifa Sall qui titille le gouvernement sur la gestion de la pandémie Covid-19 : «  Dans ces moments, je veux être à vos côtés, dans les maisons, dans les prisons, dans les hôpitaux, dans les lieux de travail pour vous manifester ma solidarité. Je pense aussi aux Sénégalais de l’Extérieur ». L’ancien maire de Dakar d’alerter le gouvernement, « nous invitons le gouvernement à plus de célérité, d’organisation et de méthode dans la gestion de la pandémie. Nous rappelons surtout l’impérieuse nécessité de transparence et de reddition des comptes ».

5 – Korité tragique à Notto Gouye Diama : Un jeune du nom de Fallou Diop, âgé de 22 ans, a brûlé vif son père avant de prendre la clé des champs. Il a été arrêté hier en début de soirée par les éléments de la gendarmerie. Son père Cheikh Diop, qui était dans une situation très critique à l’hôpital régional de Thiès, a rendu finalement l’âme. Selon des sources des correspondants de presse à Thiès, si le jeune homme a voulu abréger la vie de son père c’est parce que ce dernier violentait sa mère. Et ne pouvant plus supporter la violence exercée sur sa maman, le garçon est passé à l’acte.

6 – Réouverture des classes : Le ministre Mamadou Talla exempte les élèves et enseignants atteints de maladies chroniques. D’après Mamadou Talla, son ministère « ne va courir aucun risque de laisser les personnes présentant des signes de maladies chroniques regagner les salles de classe ». Pour lui, il est hors de question de reprendre les cours si les conditions prévues par le protocole médical ne sont pas remplies. « Nous sommes allés plus loin aussi en mettant en place des comités de veille dans les écoles qui vont s’occuper des questions sanitaires et, avec le protocole médical, il est prévu la distribution gratuite de deux millions de masques pour les élèves et les enseignants en raison de 3 masques lavables pour chacun », rassure le ministre de l’Education nationale.

7 – Qu’est-ce qui se passe à la prison de Diourbel ? Un détenu de la Maison d’Arrêt de Correction (Mac) âgé d’une cinquantaine d’années est décédé avant hier, à l’hôpital régional Heinrich Lübke où il avait été évacué. Le procureur de la République, qui n’est plus rassuré, a ordonné une autopsie pour déterminer les causes réelles du décès du pensionnaire de la Mac de Diourbel, le 2ème décès en une semaine. Pour rappel, dimanche dernier, un autre détenu y avait perdu la vie. L’enquête avait conclu à une mort naturelle, selon l’APS.


PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom