Sen Café Actu de ce Mardi 23 Juin 2020 : L’essentiel de l’actualité au Sénégal

A la Une : • Interview au Financial Times : Macky Sall prédit des moments difficiles pour le Sénégal ; • Réouverture des classes : les Ecoles françaises au Sénégal refusent et donnent rendez-vous en Septembre ; • Le syndicat des enseignants du Cusems demande des indemnités spéciales pour reprendre les cours

1- Macky Sall prédit des moments difficiles : Nos confrères de l’Obs ont dévoilé des extraits de l’interview entre le Chef de l’Etat et le fameux magazine Financial Times. Macky Sall annonce que le Sénégal sera « en récession » et que les projets pétroliers tant attendus seront malheureusement « retardés de 2 ans »

2 – Affaire de mœurs – l’étau se resserre autour du journaliste Cheikh Yerim Seck : Entendu hier près de 10h, puis libéré sur convocation ce mardi, le journaliste a nié en bloc les accusations portées contre lui, selon Enquête. Fait inédit, le procureur était présent tout au long de l’audition entre Yerim et les enquêteurs.

3 – Des enseignants demandent des indemnités pour reprendre les cours : Dame Mbodj SG du Cusems a dévoilé la demande, hier devant la presse. « Si l’Etat veut qu’on continue les cours durant ces deux mois qui ont toujours constitué des moments de vacances pour nous les enseignants, il faut qu’il nous accorde des indemnités spéciales. Ce n’est pas nous qui avions décidé de fermer les écoles. C’est une volonté que nous avait imposé le gouvernement. Les vacances scolaires vont débuter le 31 juillet. Donc, si au-delà de cette date, c’est-à-dire, pour les mois d’août et de septembre, l’Etat veut que nous, les enseignants, retournions en classe, des négociations s’imposent. Parce que ce sont deux mois de vacances pour les enseignants. Donc si l’Etat veut qu’on reprenne les enseignements, obligation lui est faite de nous accorder des indemnités spéciales. Des indemnités dont le montant sera déterminé à l’issue de concertations », a dit le SG du syndicat des enseignants du Cusems.

4 – Annulation du Hajj 2020 pour les pèlerins sénégalais : Les voyagistes ont perdu 3,8 milliards. Selon Palla Mbengue du collectif des voyagistes estime que la décision des autorités saoudiennes va couter plus de 3 milliards de pertes aux privés qui devaient convoyer les pèlerins. L’Arabie Saoudite a annoncé, hier, que le Hajj de cette année, qui coïncide avec la pandémie du Covid-19, se fera avec les résidents et étrangers déjà installés en Arabie Saoudite.

5 – Thione Seck va attaquer l’arrêt de la Cour d’appel : «Nous allons saisir la Cour suprême, aussi bien sur la forme de l’arrêt que sur le fond. Cet arrêt est critiquable et nous allons le critiquer partout », informe Maitre Ousmane Sèye avocat de Thione. « Le premier juge n’a pas statué sur la culpabilité de Thione Seck. Mais le juge d’appel, non seulement il annule partiellement le procès-verbal, mais il s’arroge le droit de juger Thione Seck au fond. Ce qui est illégal. Parce qu’il ne peut pas statuer sur une décision qui n’existe pas », insiste Me Sèye.

6 – La famille Omarienne de Louga déplore avec la dernière énergie les agissements d’un internaute qui s’est permis d’insulter la famille Omarienne et toute la communauté Al Pular, à travers les réseaux sociaux. Elle veut que l’auteur de cette offense contre le guide religieux soit extradé pour être traduit en Justice au Sénégal. Pour la famille Omarienne, l’Etat n’a pas été diligent dans cette affaire. « Ce qui nous a un peu surpris et ce que l’on ne comprend pas, c’est la léthargie qui a été notée au sein du gouvernement du Sénégal. Il y a toute une religion, toute une population qui a été agressée dans son amour propre et nous savons pertinemment les relations qui existent entre la France et le Sénégal. Donc nous ne comprenons pas pourquoi depuis lors l’Etat du Sénégal n’a pas contacté l’Etat de la France pour pouvoir régler cette question qui touche l’intégrité du Sénégal », soutenu le président des Dahiras Omarienne de Louga, Ciré Kane sur Iradio. Par ailleurs, Ciré Kane ne doute pas que dans cette affaire, il y a un puissant lobbying tapis dans l’ombre. « Il y a beaucoup de signes qui montrent que la fille appartient à des lobbies parce que nous savons pertinemment l’âge de la fille, la manière dont elle s’exprime car nous avons remarqué beaucoup de hic dans ses paroles ».

7 – Les écoles françaises au Sénégal refusent de reprendre les cours ce jeudi : A l’instar du lycée français Jean Mermoz, les écoles du programme français n’ouvrent pas leurs portes et projettent de leur faire en septembre. Le Proviseur du lycée français Jean Mermoz a envoyé une notification aux parents, à ce sujet.

« Comme vous le savez, les autorités sénégalaises ont décidé de rouvrir les établissements scolaires le 25 juin.
Pour les établissements à programmes français, une rentrée le 25 juin ne laissant que cinq jours utiles d’ici les vacances scolaires au 4 juillet, cette décision ne nous concernera pas.
L’établissement ouvrira en septembre prochain, compte dûment tenu de la situation sanitaire à ce moment-là. »


PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom