Sen Café Actu de ce Mercredi 22 Juillet 2020 : L’essentiel de l’actualité au Sénégal

A la Une : • Propagation de la pandémie à Dakar : Abdoulaye Diouf Sarr « que chacun prenne ses responsabilités… » ; • La Tabaski célébrée en choeur le 31 juillet ; • Affaire Batiplus : Rebondissement pour Cheikh Yérim Seck.

1 – Situation problématique de Dakar avec 6712 cas positifs : Abdoulaye Diouf Sarr met les dakarois devant leurs responsabilités « Il est temps que chaque habitant de Dakar se lève pour stopper la maladie, c’est devenu un impératif et une responsabilité individuelle »

En marge d’une visite des foirails et des 38 points de vente de moutons pour la Tabaski, le ministre de la santé a alerté sur la propagation du coronavirus à Dakar, après avoir remis 20 000 masques aux vendeurs de bétail. « Nous lançons la grande offensive contre la maladie à Dakar avec 1000 jeunes qui vont tous les quartiers et les recoins de la capitale pour combattre la chaine de contamination. La ville de Dakar concentre 56% des cas et plus de 70% des cas du pays se trouvent au niveau de la région. Il faut que les dakarois prennent leurs responsabilités individuelles et communautaires pour combattre la pandémie. Pour la Tabaski, nous invitons les éleveurs à respecter et faire respecter scrupuleusement les mesures barrières. Ces masques, gels hydroalcoliques et autres équipements remis à tous les points de vente de moutons de Dakar sont destinés à stopper la covid 19 », a dit Diouf Sarr.

2 – Tabaski 2020 : Ce sera le 31 juillet au Sénégal

La commission nationale de concertation d’observation du croissant lunaire dirigée par  Mourchid Iyane Thiam a annoncé, hier,  que la lune a été aperçue dans plusieurs localités du pays, selon les informations qui leur sont parvenues. Par conséquent, ce mercredi correspondant au 1er jour du mois de Dhou al-hijja, la Tabaski sera célébrée le vendredi 31 juillet prochain. L’annonce de la commission nationale intervient après celle de la coordination des musulmans du Sénégal qui a retenu la même date.

3 – Rebondissement dans le dossier Cheikh Yerim Seck : La famille Fares ne lâche pas l’affaire qui l’oppose au journaliste. Selon Les Echos, la famille Fares a confirmé, hier, sa plainte pour diffamation et injures devant le Doyen des juges.

4 – Etat de l’économie dans un contexte de pandémie : Le Sénégal espère 3008 milliards de recettes cette année, les recettes fiscales et douanières en baisse.

Selon le rapport de la Direction de la prévision et des études économiques (DPEE) repris par Libération, les recettes sont projetées à 3008 milliards Fcfa, soit une hausse de 7,9%. Les recettes sont composées de recettes fiscales pour 2352,8 milliards Fcfa, des autres recettes pour 123,27 milliards et des dons pour un montant projeté à 500,6 milliards. Les recettes fiscales devraient passer de 2409,7 milliards en 2019 à 2352,8 milliards en 2020, soit une baisse de 56,9 milliards en glissement annuel. Les recettes douanières chutent aussi passant de 859,1 milliards à 713 milliards, soit une baisse absolue de 141 milliards.

5 – Procès du taximan tué à Yoff : Le Procureur requiert 20 ans de réclusion criminelle

Ousseynou Diop était devant la barre de la chambre criminelle de Dakar, hier. En 2016, le jeune Ousseynou Diop tuait à bout portant au pistolet le taximan Ibrahima Samb, après une altercation dans la station Shell sur la route de Yoff. C’est finalement, ce mardi que Ousseynou Diop a fait face au Juge après les multiples renvois de son procès. L’homme qui avait tué d’une balle le taximan Ibrahima Samb, s’est expliqué devant le juge. Il a indiqué au magistrat qu’il n’avait pas l’intention de tirer sur la victime, informe la RFM.

Il a expliqué que lors de leur altercation, le conducteur de taxi lui avait administré un coup de tête. Puis, il est retourné à son véhicule. C’est là qu’il a senti que ce dernier le suivait et le menaçait. Il s’est retourné et il s’est rendu compte que le coup était parti. Il assure qu’il n’avait pas l’intention de le tuer. Le témoin a indiqué avoir tout fait pour les séparer, mais, sans y parvenir. Il a finalement jeté l’éponge et s’en est allé. A son retour, malheureusement, il a retrouvé Ibrahima Samb par terre, gisant dans son sang. Le procureur a requis 20 ans de prison. Délibéré le 4 aout.

6 – Reprise des activités de l’usine pharmaceutique de Medis : Les travailleurs refusent le chantage des tunisiens

Les employés de Medis sont très remontés contre leurs patrons tunisiens, propriétaires de l’usine. Ces derniers exigent, pour la reprise des activités, le licenciement d’une bonne partie du personnel pour en maintenir juste 30 travailleurs, ou bien garder tout le monde en baissant les salaires

7 – Achat et distribution de l’aide alimentaire : Mansour Faye donne les détails de l’opération L’aide alimentaire d’urgence octroyée par le gouvernement, pour venir en aide aux ménages touchés par la Covid-19, a coûté près de 64 milliards de francs Cfa.

L’annonce a été faite, ce mardi, par le ministre du Développement communautaire, de l’Equité sociale et territoriale, Mansour Faye et son équipe, lors d’une conférence de presse. Selon le Dage du département dirigé par Mansour Faye, 60 milliards 709 millions 699 mille 520 francs Cfa ont été dépensés, à ce jour.

Pour l’acquisition des denrées, le comité de gestion a déboursé 57 milliards 289 millions 289 mille 292 F Cfa. L’acheminement des produits vers les différentes localités du pays a coûté 1 milliard 599 millions 595 mille 586 F Cfa. Mansour Faye a aussi alloué la somme d’un milliard de nos francs à la Der, pour la subvention des ménages vulnérables. A cela s’ajoute la somme de 820 millions 809 mille 642 F Cfa pour paiement divers.


PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom