Sen Café Actu de ce Mercredi 23 Septembre 2020 : L’essentiel de l’actualité au Sénégal

A la Une : • Bonne nouvelle pour les musulmans : L’Arabie Saoudite autorise la reprise de la Oumra à partir du 4 octobre ; • Covid-19 : Les hôtels au Sénégal ont perdu 350 milliards dont deux fleurons de l’industrie touristique (Terrou bi et King Fahd Palace) annoncent chacun des pertes estimées actuellement à 9 milliards, 1137 emplois menacés à Saly ; • Karim Wade a retrouvé son droit d’être électeur et éligible.

1 – Bonne nouvelle pour les musulmans : L’Arabie Saoudite autorise la reprise de la Oumra à partir du 4 octobre

Suspendu depuis mars en raison du Covid-19, le petit pèlerinage musulman, la Oumra, va progressivement reprendre à partir du 4 octobre, a annoncé mardi le ministre saoudien de l’Intérieur.Dans une première étape, «6000 citoyens (saoudiens) et résidents (étrangers) du royaume seront autorisés chaque jour à faire la Oumra, à partir du 4 octobre?», indique le ministère dans un communiqué publié par l’agence de presse officielle saoudienne SPA. Les musulmans venant de l’étranger seront, eux, autorisés à partir du 1er novembre, quand le nombre de pèlerins admis s’élèvera à 20000 par jour, ajoute le ministère.

2 – Karim Wade a retrouvé son droit d’être électeur et éligible

Selon un communiqué signé par le Collectif des avocats de Karim Wade, ce dernier a retrouvé son droit d’être électeur et candidat à toute élection au Sénégal et ce depuis le 21 août 2020. D’après le dernier communiqué, “(…) depuis le 21 août 2020, le code électoral ne peut plus être invoqué par l’Etat du Sénégal pour faire obstacle à l’inscription de leur client (Karim Wade) sur les listes électorales et à sa candidature à toute élection“.
 
Mes Demba Ciré Bathily, Clédor Ciré Ly, Seydou Diagne (barreau Dakar), Michel Boyon (barreau de Paris), de rappeler: “Alors que la Cour de répression de l’enrichissement illicite (CREI), juridiction d’exception, n’était pas allée jusqu’à priver Karim Wade de ses droits civils et politiques, l’Etat du Sénégal a arbitrairement, sans aucune base légale, radié notre client des listes électorales en se prévalant de l’article L.31 du code électoral qui interdit l’inscription aux personnes condamnées“.

Avant d’indiquer: “Toutefois, l’article L32 du code électoral limite cette interdiction d’inscription sur les listes à une durée de 5 ans. Ainsi, depuis le 21 Août 2020, Karim Wade devient électeur et éligible en vertu de la loi électorale et par l’expiration du délai de 5 ans suivant la décision de la Cour suprême du 20 Août 2015 qui avait rejeté son pourvoi contre l’arrêt de condamnation par la CREI

Les avocats de Wade-fils demandent ainsi à l’Etat du Sénégal “de procéder sans délai à la réinscription de Karim Wade sur les listes électorales et réaffirme (nt) sa détermination à faire réviser son procès, comme l’exigent le Comité des droits de l’homme des Nations Unies ainsi que de nombreuses organisations qui agissent pour la défense des droits de l’homme et le respect des libertés et de la démocratie au Sénégal.

3 – Covid-19 : Les hôtels ont perdu 350 milliards dont deux fleurons de l’industrie touristique (Terrou bi et King Fahd Palace) annoncent chacun des pertes estimées actuellement à 9 milliards, 1137 emplois menacés à Saly

Les professionnels de l’industrie touristique sénégalaise réunis autour de la Fédération des organisations patronales de l’industrie touristique (FOPITS) ont sonné une forte mobilisation ce mardi 22 septembre 2020 au King Fahd Palace pour évoquer les difficultés terribles qu’ils vivent.

Selon notre confrère Mamadou Lamine Diatta, le secteur Tourisme/Hôtellerie affiche des pertes sèches évaluées globalement à 350 milliards FCFA depuis la survenue de la Covid19. Ainsi, deux fleurons de l’industrie touristique (Terrou bi et King Fahd Palace) annoncent chacun des pertes estimées actuellement à 9 milliards de fcfa. Les pouvoirs publics sont sollicités pour une exonération fiscale dans le secteur. Dans la station balnéaire de Saly Portudal, pas moins de 1137 emplois sont menacés et pourraient être perdus dans les 3 prochains mois si la situation actuelle perdure.

L’État est appelé à éponger la dette intérieure au titre des sommes encore dues aux acteurs du secteur. Au plus fort de la crise Covid-19 les Hôtels ont été réquisitionnés pour abriter des cas contacts. À ce jour, le ministère de la santé a déjà payé 4 milliards de f cfa, il reste un reliquat de 3,5 milliards à payer aux responsables des Hôtels.

4 – Un médecin alerte sur la vente de deux médicaments dans des conditions dangereuses : Il s’agit de deux anti-inflammatoires, l’un stéroïdien, l’autre non stéroïdien qui sont vendus comme des petits pains dans beaucoup de louma et autre marché du Sénégal.

« Je viens encore et encore alerter!!!
Voilà deux anti-inflammatoires, l’un stéroïdien, l’autre non stéroïdien, qui sont vendus comme des petits pains dans beaucoup de louma et autres marchés du Sénégal.
Les AINS (Anti inflammatoire non stéroïdien) et les AIS (anti inflammatoire stéroïdien) sont des médicaments très intéressants dans la prise en charge de certaines pathologies s’ils sont bien utilisés.
S’ils sont mal utilisés, ils peuvent avoir des effets secondaires qui peuvent être dévastateurs pour l’organisme: Diabète, Hypertension ….
A nos forces de défenses et de sécurité, nous demandons une plus grande vigilance (ils sont à encourager car ils font beaucoup d’efforts pour arrêter ces trafiquants de la mort) pour endiguer la fraude qui permet aux malfaiteurs de faire entrer ces produits dans le territoire sénégalais.
A nous agents de santé, nous devons continuer à sensibiliser sur la dangerosité de ces poisons et sur tous les effets néfastes qu’ils peuvent avoir sur la santé de nos cers parents. »
Dr Ibrahima Diop (sur la page page Femmes Médecins du Sénégal).

4 – Les chiffres qui choquent : Plus de 1200 grossesses enregistrées dans les lycées et collèges de Dakar

Les chiffres ont surpris et choqué l’opinion, après leur publication, hier mardi. Les grossesses en milieu scolaire prennent de l’ampleur à Dakar, à la surprise générale. La preuve par  les chiffres alarmants du Réseau Siggil Jigeen repris par le quotidien EnQuête, hier. 1200 grossesses ont été répertoriées  dans 427 établissements scolaires situés dans les départements de Dakar, Pikine,  Rufisque et Guédiawaye. S’agissant de la tranche d’âge, l’enquête révèle qu’elles ont entre 12 et 19 ans. Ces chiffres ont connu une hausse à cause des mesures de confinement prises dans le cadre de la Covid-19.

5 – Rangou va –t-elle sortir de prison demain ?

Fatoumata Barry alias Rangou qui avait déposé, via ses conseils, une demande de liberté provisoire, fait face, ce jeudi, à la Chambre d’accusation. Selon Le Soleil, la Chambre d’accusation va statuer sur l’appel dirigé contre l’ordonnance de rejet de mise en liberté provisoire du juge du 8e cabinet. Pour rappel, Rangou a été cueillie par la Division des investigations criminelles (DIC), le 27 mai dernier, à l’hôtel Ngor Timiss, lors d’un “Yendou Party” organisé en période de pandémie et d’interdiction de rassemblement. L’ex-animatrice de la Sen Tv a été arrêtée en compagnie de plusieurs autres personnes qui participaient à la soirée.

6 – Actu internationale

  • Charlie Hebdo : Le Directrice des ressources humaines exfiltrée de son domicile après des menaces.
    « J’ai eu dix minutes pour faire mes affaires et quitter mon domicile. Dix minutes pour abandonner une partie de son existence, c’est un peu court, et c’est très violent. Je ne reviendrai pas chez moi », a confié la directrice des ressources humaines de Charlie Hebdo au Point, repris par France 24. Marika Bret a été exfiltrée de son domicile en raison de menaces jugées sérieuses, a-t-elle expliqué, lundi 21 septembre, dans une interview
  • Le Mali a célébré ce mardi ses 60 ans d’indépendance dans la sobriété

Le nouveau président de la Transition Bah N’Dawn’était pas présent au défié militaire organisé à Bamako pour ce soixantenaire. On a noté en revanche la présence, en tenue militaire, du général Amadou Sanogo, auteur du putsch qui avait renversé Amadou Toumani Touré en 2012. Détenu pendant plus de six ans pour l’assassinat présumé de soldats anti-putschistes, il était resté très discret depuis sa libération provisoire en janvier dernier.

La cérémonie, ce mardi, a été plutôt sobre, surtout si on la compare à celles, grandioses, du cinquantenaire du Mali. Officiellement, on le justifie par le contexte intérieur mais également en raison de la pandémie de Covid-19. D’ailleurs, pratiquement tout le monde portait un masque. C’est Assimi Goïta, chef de la junte qui a renversé l’ex-président IBK, qui a présidé ces courtes célébrations – moins d’une heure -, lui qui conserve le poste de vice-président dans la transition (RFI).

7 – Actu Sport

  • Procès Fifa : prison requise contre le Président du PSG Al-Khelaïfi et  Jérôme Valcke ex n2 de la Fifa

Dans le premier volet, le parquet  reproche à Jérôme Valcke, ancien bras droit du patron déchu de la Fifa Sepp Blatter, d’avoir sollicité à l’été 2013 l’aide de Nasser Al-Khelaïfi pour acheter une luxueuse villa en Sardaigne, au moment où beIN négociait la prolongation de ses droits médias en Afrique du Nord et au Moyen-Orient pour les Mondiaux-2026 et 2030. « Personnalité phare du football », a rappelé le parquet, M. Al-Khelaïfi avait acquis la « Villa Bianca » pour 5 millions d’euros, via une société transférée presque aussitôt au frère d’un de ses proches collaborateurs, avant de la mettre à disposition de M. Valcke. Les deux hommes, qui nient tout « pacte corruptif », ont martelé face au tribunal qu’il s’agissait d’un arrangement « privé », sans lien avec le contrat finalement conclu par beIN avec la Fifa en avril 2014. Le tribunal pénal fédéral de Bellinzone a réclamé 28 mois d’emprisonnement contre M. Al-Khelaïfi et 3 ans contre M. Valcke, qui encouraient tous deux cinq ans de prison. (France24)

  • Liverpool et Watford auraient trouvé un accord pour Ismaila Sarr

 L’international sénégalais (29 sélections, 4 buts) est désormais dans le viseur de Liverpool. Les dirigeants du club champion d’Angleterre ont reçu les agents du joueur de 22 ans. En effet, Jurgen Klopp souhaite donner de la profondeur à un secteur offensif jugé un peu court ces dernières saisons derrière l’indéboulonnable trio Mané – Salah – Firmino.


PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom