Sen Café Actu de ce Samedi 25 Juillet 2020 : L’essentiel de l’actualité au Sénégal

A la Une : • Difficultés de la SAR : Le blackout de la Senelec redouté ; • Journée de boycott d’Orange ce samedi au Sénégal: l’opérateur justifie les nouvelles offres ; • La surprenante révélation du Dr Bousso

1 – L’inquiétante révélation de l’Obs : La SAR à l’arrêt faute de combustibles. Selon le journal, la Société de raffinage a des difficultés qui risquent de créer un blackout de la Senelec. Le pays a un stock d’une semaine pour la fourniture d’électricité.

2 – Les vérités du Dr Ousmane Gueye « si tu refuses de porter le masque, tu te fais mal à toi-même avant de le faire aux autres »

Le directeur du Service de l’éducation pour la santé est catégorique. « Face à la propagation du virus au Sénégal, désormais chacun est responsable de ses actes. Réfléchissez bien, avant d’aller rendre visite à vos proches pour la fête de la Tabaski, fêter c’est bien mais si on tombe malade, on ne pensera plus à faire la fête. Si vous refusez de porter le masque, vous vous faites mal à vous-même, pas aux autres. Il suffisait que tout le monde accepte de mettre le masque et appliquer les mesures barrières pendant trois semaines pour que la chaine de transmission du virus soit rompue au Sénégal », a annoncé Dr Ousmane Guèye sur la RFM.

3 – Les consommateurs décrètent une journée de boycott d’Orange, ce samedi, l’opérateur s’explique

L’appel viral au boycott a été lancé par des activistes comme la bloggeuse Jaly Badiane et le coordonnateur de Y’en a marre Aliou Sané. A coup de hashtags, les abonnés d’Orange ont décidé de boycotter ses services ce samedi. Pour éteindre le feu et justifier la hausse des nouveaux tarifs, l’opérateur de téléphonie a publié un communiqué, hier soir.

« Les principales nouveautés portent sur les 2 nouveaux illimix semaine qui ont été pensés pour satisfaire les besoins de chaque profil de client et sur les avantages internet nuit offerts dans les illimix mois pour encore plus d’abondance au bénéfice des clients… 8 internautes sur 10 au Sénégal utilisent internet via le mobile. C’est pour donc satisfaire les besoins exprimés en connexion que les ajustements ont été faits. Nous avons ressenti leur demande d’être toujours plus connectés à Dakar, dans les régions, dans les villages… A côté de Internet, il y a aussi la voix à laquelle restent attachés les Sénégalais, en ce sens qu’elle est un lien culturellement très important. Ce qui justifierait en partie ces nouvelles tarifications », justifie l’opérateur Orange.

4 – Budget du Cous : La révélation surprenante de docteur Abdoulaye Bousso « Le Cous n’a qu’un budget de 50 millions »

Dr Abdoulaye Bousso, a dévoilé le budget de sa direction qu’il juge assez faible, lors d’un webinaire organisé par Osiwa, Enda et Cicodev. Selon Dr Bousso «les équipes mobiles d’intervention de soutien à la Covid-19 demandent des ressources et on n’a pas ces ressources. Nous avons un budget de 50 millions qui est un budget de fonctionnement. Sans les partenaires, on aurait fermé le centre. Il y a une urgence de disposer de fonds. C’est très important qu’on prévoie cela dans les budgets, car ça peut poser la problématique de la pérennité de nos structures. Il faut investir dans la préparation, même si on sait que la riposte est importante. La ligne spécialisée coûte 600 000 francs cfa. Le budget classique pose problème. Ne nous arrêtons pas au financement de la riposte et le financement de la préparation est très important. Il faut impérativement que nous soyons préparés», a plaidé le boss des opérations d’urgence sanitaires.

5 – Préparation de la Tabaski : Macky Sall fait une descente sur le terrain avec Marième Faye Sall et offre 3 000 moutons :

Le président de la République Macky Sall était ce vendredi soir aux Maristes dans une bergerie. En compagnie de son épouse, la première Dame Marième Faye Sall, de son fils aîné Amadou Sall et de son ami et fidèle compagnon Farba Ngom, le président Macky Sall a visité la bergerie avant de choisir quelques moutons pour sa consommation, mais aussi pour offrir à ses amis, proches et à la population. Pour cette édition de la Tabaski 2020, le président Macky Sall a acheté plus de 3000 moutons à offrir aux populations démunies sans coloration politique. Rappelons que la première dame a aussi une bergerie où elle offre des moutons aux Sénégalais démunis. 

6 – La France publie une « liste rouge » de 16 pays interdits en France : Jean Castex a annoncé ce vendredi que des tests obligatoires seraient menés au plus tard le 1er août pour les voyageurs en provenance de 16 pays. Évoquant 16 pays dans le monde où la circulation virale est particulièrement forte, le Premier ministre a indiqué que pour ces pays, les voyageurs « devront disposer d’un test attestant qu’ils ne sont pas porteurs du virus. Nous savons que dans un certain nombre de ces pays, il n’existe pas de stratégie de dépistage et que l’accès aux tests est difficile, en conséquence de quoi nous avons décidé de généraliser les tests à l’arrivée », a-t-il ajouté lors d’un déplacement à Roissy, précisant que les cas positifs seront placés en quatorzaine.

Les pays concernés sont, selon Matignon : Les États-Unis, les Émirats arabes unis, Bahreïn, le Panama, l’Afrique du Sud, Kowëit, le Qatar, Israël, le Brésil, le Pérou, la Serbie, l’Algérie, la Turquie, Madagascar, l’Inde, Oman.

7 – Nouveau datacenter national : Le Sénégal héberge désormais les données des administrations et du privé sur son sol

Les travaux du centre de données, sont presque achevés après des mois de construction. L’infrastructure de type tiers 3 prévue dans le cadre du projet Large Bande, va jouer un rôle majeur au Sénégal avec tout le débat récurrent sur la protection des données de l’administration, selon Cheikh Bakhoum, interrogé par Dakaractu. Le directeur général de l’Agence de l’informatique de l’Etat du Sénégal (ADIE) a effectué une visite sur les lieux ce 23 juillet. « Ce joyau qu’on va livrer d’ici un mois ou deux, va permettre de franchir un autre cap qui est la souveraineté des données de l’État. Ce data center va pouvoir héberger l’ensemble des données de l’administration à moindre coût. Mais aussi le secteur privé pourra bénéficier de cet espace. L’État est très soucieux de la protection des données des sénégalais », a déclaré le DG de l’ADIE.


PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom