Sen Café Actu de ce Samedi 27 Juin 2020 : L’essentiel de l’actualité au Sénégal

A la Une : • Cessation d’activités des médecins doctorants au Sénégal : Marie-Khemesse Ngom annonce un règlement du problème ; • Ousmane Sonko dénonce le vote d’une résolution de l’Assemblée nationale pour le ministère de la santé ; • Le meurtrier de Bineta Camara risque la perpétuité

1 – Mouvement d’humeur des médecins doctorants : Dr Marie-Khemesse Ngom annonce un règlement imminent. Profitant d’une visite en Casamance, la directrice de la santé a tenu à rassurer. « C’est l’occasion de saluer le civisme et la détermination des agents de santé mais également des agents sur le plan social, des étudiants en médecine. Je pense qu’il y a eu beaucoup de volontariat autour et ce sont des choses parfois qui ne peuvent pas manquer. Mais ce qui est important, c’est que la solution est là. Je pense que même certains ont été payés mais il faut dire que c’est beaucoup qui sont partis pour un volontariat mais je pense que c’est un problème qui va être réglé. Je ne pense même pas qu’un médecin puisse jeter l’éponge. C’est juste une caricature mais ils sont tous autour des malades », a –t-elle laissé entendre.

2 – La perpétuité pour le meurtrier de Bineta Camara : Le parquet de Tambacounda a requis la peine de prison à perpétuité contre Pape Alioune Fall accusé d’avoir volontairement tué la jeune Bineta Camara. L’avocat général Mouhammadou Ndiaye Sarr a demandé à la Chambre criminelle de le condamner à perpétuité. Les avocats de la défense, Mes Clédor Ciré Ly et Moussa Diaw ont entamé leurs plaidoiries pour essayer de tirer leur client, Pape Alioune Fall, d’affaire. A noter que ce dernier a nié, en l’entame de ces propos, les faits qui lui sont reprochés, à savoir tentative de viol suivi de meurtre. La jeune Bineta Camara âgée de 23 ans a été tuée le 18 mai 2019.

3 – Ces aspects logistiques qui risquent de plomber les mesures barrières dans la reprise des cours : Ce qui s’est passé dans une école à Mbour est symptomatique des détails logistiques non planifiés lors de la reprise des cours. En effet, dans une école à Mbour, le directeur d’école a refusé d’acheter des piles pour le thermoflash, prétextant que c’est le président de l’association des parents d’élèves (APE) qui devait s’en charger. Ce dernier avait aussi refusé de s’en acquitter. Les enseignants ont refusé de regagner leur classe si les élèves ne passaient pas devant le thermoflash. Ils sont restés dans la cours de l’école toute la journée à discuter. Les élèves laissés à eux-mêmes dans leur classe.

4 – Un spécialiste de la santé demande un changement de stratégie urgente dans la gestion de la pandémie au Sénégal : Selon Dr Ousmane Bal « Nous confondons la guérison virologique avec la guérison clinique.
Un patient covid grave avec 2 tests PCR négatifs successifs est comptabilisé parmi les guéris alors qu’il est encore en réanimation à l’article de la mort. Et des patients en détresse commencent à surcharger les hôpitaux mais avec un test PCR négatif et ne sont donc pas comptabilisés. A un stade évolué de la maladie de nombreux patients en détresse avec tous les signes cliniques et radiologiques de covid ont étonnamment un test PCR négatif.
La nouvelle stratégie doit se concentrer sur les patients graves (dont le chiffre est autrement plus élevé que le décompte journalier) et monter en puissance le nombre de lits en réanimation.
Quitte à libérer et laisser au domicile tous les asymptomatiques et les peu symptomatiques et réutiliser le personnel affecté à ces centres dans les unités aiguës.
Le coronavirus ne doit plus être seulement un test PCR positif ou négatif mais bien aussi des patients en détresse qui meurent des conséquences de l’infection virale s ils ne sont pas pris en charge correctement et précocement ».

5 – La première Résolution des députés, en hommage aux personnels de la santé en lutte contre la Covid-19, a été votée à l’unanimité, hier, à l’Assemblée nationale. Ce, sur proposition de la Commission santé, population, affaires sociales et solidarité nationale.

 Ainsi, l’Assemblée nationale, après en avoir délibéré, en sa séance du vendredi 26 juin, a invité en particulier le gouvernement à mettre davantage à la disposition des autorités sanitaires les moyens nécessaires leur permettant d’atteindre les objectifs qu’elles se sont fixés.

« Le peuple sénégalais continue de faire face, avec foi, courage et persévérance à la Covid-19, avec son corps médical et paramédical aux avant-postes. Les résultats obtenus par les services de santé de notre pays, dans cette lutte, attestés par les statistiques sanitaires, ont intéressé de nombreux pays en Afrique et ailleurs», ont considéré les députés dans une note signée par le président de séance Moustapha Niasse.De plus, «cet engagement dans l’humilité scientifique et l’abnégation patriotique mérite respect et considération de toute la nation ».
Dans cette perspective, les élus de peuple souhaitent que les travaux et les recommandations des académies et structures habilitées soient davantage suivis tant dans les domaines de l’enseignement que ceux de la décision politique et que celles-ci devraient avoir pour mission d’émettre des avis sur les propositions du gouvernement en matière de santé.

6 – Ousmane Sonko contre « un satisfecit au ministre de la santé et dénonce « une résolution de la honte »

« Moustapha Niass et sa bande viennent d’adopter une prétendue résolution pour formuler des félicitations et hommages légitimes et mérités aux personnels de santé. Mais voilà qu’ils en profitent vicieusement pour délivrer un satisfecit total au ministre de la santé et de l’action sociale.
La même assemblée qui a refusé de donner suite à la requête de l’honorable Aida Mbodj exigeant l’audition de ministres impliqués dans la gestion de la crise, dont celui en charge de la santé.
Rien de surprenant sous les cieux des automates parlementaires de Macky Sall.
Je tiens à me désolidariser, en tant que député, de cette mascarade. Les errements et tergiversations du gouvernement dans la gestion de cette crise sanitaire nous valent la situation d’incertitude que le peuple vit en ce moment.
Au-delà, cela augure du rôle de blanchiment qui sera celui de l’assemblée nationale quant au tong tong politico affairiste sur les mille milliards de lutte contre la Covid19. Toutes les ordonnances prises par Macky Sall dans le cadre de la loi d’habilitation seront mécaniquement ratifiées, sans détails et justificatifs des dépenses, ni débat.
Nous avions averti sur le danger de voter une telle loi d’habilitation au profit de prébendiers étatiques notoires. »

7 – Après le sacre de Liverpool, Sadio Mané empoche une prime de 111 millions : Sadio Mané et Cie qui ont remporté hier jeudi leur 19e titre de Premier League devraient se partager une prime importante de 4 767 600 d’euros. Une décision prise avant le confinement, selon le Daily Mail. “ Cette prime est distribuée à tous les joueurs qui ont pris part à une rencontre dans le championnat d’Angleterre. Elle sera versée au prorata du nombre d’apparitions de chaque joueur. Salah, Mané, Alisson ou encore Van Djik, les principaux acteurs dans cette campagne devraient recevoir environ 170 000 euros, soit 111 652 884,84 Fcfa, une somme qui ne prend pas en compte les bonus qu’ils obtiennent pendant la saison ”, informe footempo.


PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom