Sen Café Actu de ce Vendredi 17 Juillet 2020 : L’essentiel de l’actualité au Sénégal

A la Une : • Reprise du trafic aérien : l’Union européenne referme ses portes pour le Sénégal, Dakar applique la réciprocité ; • La Forêt de Mbao dépecée de 15 ha au profit de 4 bonnets de la république ; • Macky Sall se met à la disposition des citoyens pour une session de questions-réponses.

1 – Ouverture des frontières aériennes : L’Union Européenne zappe encore le Sénégal qui, à son tour, ferme son espace aux européens : Malgré l’annonce faite, avant-hier, de l’ouverture de son espace aérien, le Sénégal n’a pas été retenu dans la liste des pays acceptés pour voyager en Europe. Le Conseil de l’Europe a, en effet, publié hier la nouvelle liste des pays « admis » dans son espace.

« Le Conseil met à jour la liste des pays à l’égard desquels les États membres devraient progressivement lever les restrictions de déplacement aux frontières extérieures

À la suite du premier réexamen au titre de la recommandation concernant la levée progressive des restrictions temporaires des déplacements non essentiels vers l’UE, le Conseil a mis à jour la liste des pays à l’égard desquels les restrictions de déplacement devraient être levées. Cette liste continuera d’être réexaminée et, selon le cas, sera mise à jour toutes les deux semaines.
Sur la base des critères et conditions énoncés dans la recommandation, à compter du 16 juillet, les États membres devraient progressivement lever les restrictions de déplacement aux frontières extérieures pour les résidents des pays tiers suivants:

Algérie ; Australie ; Canada ; Géorgie ; Japon ; Maroc ; Nouvelle-Zélande ; Rwanda ; Corée du Sud ; Thaïlande ; Tunisie ; Uruguay ; Chine, sous réserve de confirmation de la réciprocité.

Les résidents d’Andorre, de Monaco, de Saint-Marin et du Vatican devraient être considérés comme des résidents de l’UE aux fins de cette recommandation », peut –on lire dans l’extrait du communiqué rendu public hier sur le site du Conseil de l’Europe. Le Sénégal a réagi en fermant ses frontières aériennes à l’Europe, selon le ministre Alioune Sarr. « Suite à la décision de l’Union européenne de bannir le Sénégal ce jeudi 16 juillet 2020, de la deuxième liste des pays autorisés à voyager dans son espace, l’Etat du Sénégal a pris la décision suivante : le principe de la réciprocité sera applicable à tous les États ayant pris des mesures à l’encontre du Sénégal », a fait savoir le ministre du tourisme et des transports aériens.

2 – Dr Fatou Touré Seck vétérinaire, présidente de l’Association nationale des femmes vétérinaires « il ya quatre coronavirus dans chaque individus qui se manifestent par de petites grippes. Nous avons un vaccin contre le coronavirus »

Invité de l’émission « Point corona » de notre confrère Abdoulaye Cissé de la TFM, Dr Fatou Touré Seck a expliqué le lien entre les coronavirus et les êtres humains, avant d’informer sur les  risques de « zoonoses « (maladies directement transmissibles de l’animal à l’homme). 

 « Nous les vétérinaires nous avons une grande expérience sur les virus. Le vaccin que nous avons est destiné au coronavirus qui infecte les chats. Heureusement, il n’ya pas de risque de contamination entre le chat et l’homme. Pour la Tabaski, nous conseillons aux acheteurs de moutons d’éviter des vas et viens entre différents lieux de vente, de porter un masque et de laver le mouton dès le retour à la maison. Pour le moment, nous n’avons aucune preuve que les moutons peuvent contaminer les hommes. Nous conseillons aux gens de faire jeuner leurs moutons la veille de la fête, pour éviter les bactéries et autres contenus de la partie digestive de l’animal. Il faut aussi bien cuire la viande avant de la consommer le jour de la Tabaski. Je rassure les populations, les vétérinaires sont entrain de surveiller tous les points de vente de moutons pour la Tabaski, l’Etat a mobilisé les agents qui sont sur le terrain chaque jour »

3 – Un autre bradage de terres qui va faire du bruit : Nos confrères de l’Observateur ont levé le lièvre sur ce qu’ils appellent « dépeçage de la forêt classée de Mbao ». 15 hectares seraient attribués à quatre gros bonnets, sur fond de batailles locales, selon l’Obs.

4 – Abdou Karim Xrum Xax, après sa sortie de prison « Je reconnais mon erreur de communication dans mon live sur Facebook». Lors d’une conférence de presse tenue hier, l’activiste fait son méa-culpa

« Je demande pardon à tous les Sénégalais. Mais comprenez juste que j’ai parlé sous le coup de la colère, car je ne pouvais pas voir un homme religieux dans un commissariat. Je sais que ce n’est pas du tout normal de dire en direct qu’on doit tabasser un commissaire. Et je ne le dirai plus. Je m’excuse devant tous les Sénégalais d’ici et d’ailleurs. Mais aussi, l’imam est une institution comme le président de la République. Et on doit respecter son autorité», a justifié l’activiste.

5 – Affectation d’un terrain de la plage de l’Anse Bernard pour un projet d’hôtel d’un groupe Sud-Africain : Alioune Ndoye n’est pas au courant.

Le maire de Dakar-Plateau apporté une réponse aux informations largement publiées sur les réseaux sociaux sur une présumée vente de la plage de l’Anse Bernard.

« Je suis interpellé par plusieurs concitoyens sur une attribution probable de parcelles de notre plage mythique de Anse Bernard. Je considère que les choses doivent s’apprécier sur du précis. A-t-on interrogé le cadastre, les domaines pour s’assurer de la crainte avancée ou est-on simplement allé dans le site d’un architecte pour en déduire que les projets présentés portent effectivement sur des attributions de parcelles ?
Le maire du Plateau que je suis, confirme n’être au courant d’aucune attribution de parcelles soustraites de Anse Bernard, ni d’un projet d’hôtel sur cette plage mythique de Dakar.
À titre d’exemple, je rappelle ici le projet que nous portons depuis 2018, inscrit dans une chaîne de priorités par rapport aux moyens nécessaires pour la réalisation. Nous voulons aménager cette page pour qu’elle reste le lieu de vie qu’elle a toujours été, au bénéfice des populations.
Nous avions proposé, d’autres n’ont-ils pas simplement proposé aussi ? À clarifier en effet. »

6 – Reprise du trafic aérien : Le DG de l’Anacim annonce la reprise du trafic des grandes compagnies à partir du 3 Aout. Magaye Marame Ndao a fait l’annonce, lors de la cérémonie de réouverture officielle des activités de l’aéroport International Blaise Diagne.

« Du 15 juillet au 2 aout,  nous avons demandé qu’il y ait au maximum deux   fréquences par compagnie par semaine. Et Au-delà du 3 aout, nous reviendrons à la situation normale, ce qui veut dire que chacune des grandes compagnies fera 4 rotations par semaine sur le Sénégal, ce qui est très important. Pour endiguer les menaces du virus, il faut mettre en place un protocole sanitaire. Ce qui fut fait le 17 juin, un premier protocole a été signé par le ministre en charge des transports aériens et un deuxième protocole qui définit les conditions d’embarquement. Ces protocoles entre dans un esprit de lutter contre le virus…»

7 – Le Président Macky Sall va répondre aux questions des citoyens : Hier, le Président a fait une invite aux sénégalais pour échanger avec lui sur son Programme de résilience et sur le Plan de relance. « Je vous invite à me poser vos questions sur le Programme de résilience économique et sociale Force Covid-19 et le Plan de relance de l’économie nationale. Envoyez vos questions par vidéo (< 30 sec) avant le 21 juillet à l’adresse suivante digital@presidence.sn », a posté Macky Sall sur twitter.


PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom