SEN CAFÉ INFOS de ce Jeudi 14 Janvier 2021 : L’essentiel de l’actualité au Sénégal

A la Une : • Affaire Hiba Thiam : Dame Amar et Cie condamné à 8 mois de prison ferme et  à 1 milliards FCFA d’amende ; • Sénégal : Macky Sall reprend le conseil des conseil en visioconférence et donne les raisons ; • Piscine party en plein couvre-feu : Voici pourquoi les enfants de Robert Sagna ont été arrêtés :


1. Affaire Hiba Thiam : Dame Amar et Cie condamné à 8 mois de prison ferme et  à 1 milliards FCFA d’amende : 

Le procès de Dame Amar et Cie tire en longueur. Le Procureur général vient de faire son réquisitoire dans cette affaire. Ainsi, le maître des poursuites a requis 8 mois ferme pour Dame Amar et Cie. Maintenant, il reste à savoir si le juge Amath Sy va suivre le parquet ou pas.

Revenant à la réquisition du procureur, qui a fait savoir que sur l’association de malfaiteurs, ce n’est pas une rencontre fortuite parce que tout a été programmé entre les protagonistes. Il y a eu un échange WhatsApp entre eux. La rencontre était programmée la veille et Dame leur avait demandé de venir tôt. Ce qui veut dire selon le parquet que les faits d’association de malfaiteurs sont établis.


2. Sénégal : Macky Sall reprend le conseil des conseil en visioconférence et donne les raisons :

La réunion du Conseil des ministres de ce mercredi s’est tenue par visioconférence pour cause de pandémie du Covid-19. Sur twitter, le chef de l’Etat a expliqué la tenue de cette réunion en mode virtuelle pour ’’le respect des gestes barrières’’.

’’J’ai tenu à organiser à nouveau la réunion du Conseil des ministres en mode visioconférence pour le respect strict des gestes barrières. Plus que jamais, l’Etat veillera à l’application des mesures de contingentement de la maladie #Covid19’’, a tweeté Macky Sall.

’’Encore une fois limitons nos déplacements. Évitons les rassemblements de quelque nature qu’ils soient. Il y va de la santé et de la vie de chacun et de tous’’, a-t-il déclaré sur le réseau social. La première vague du nouveau coronavirus avait amené le chef de l’Etat à organiser la réunion du Conseil des ministres par visio-conférence. Le Sénégal connait depuis plus d’un mois une nouvelle vague de contaminations au Covid-19.


3. Affaire Diary Sow: La vérité sur la photo qui circule sur les réseaux sociaux :

Une photo où on voit Diary Sow et un homme habillé en tee-shirt jaune circule depuis un moment sur les réseaux sociaux. Les commentaires suggèrent que que Diary a été retrouvée à sa compagnie. En réalité c’est l’étudiant sénégalais Demba Baldé, qui a été consacré à deux reprises lauréat du concours général.

Il est aussi étudiant au Lycée Louis-Le- Grand de Paris. Il partage avec Diary Sow la même résidence. C’est son aîné au concours général et au Lycée Louis-le-Grand. Il a été deux fois en classes de première et de terminale lauréat au concours général en mathématiques. C’est un étudiant sérieux et exemplaire qui partage ce profil d’élève studieux avec Diary Sow. Il a obtenu son bac série S1 au Lycée Limamou Laye. Il est d’ailleurs au premier rang dans les recherches pour retrouver Diary Sow.


4. Prise charge de SOD par Macky Sall : Le communiqué de l’Amicale des étudiants médecins de l’UCAD encense la polémique sur les fonds collectés :

Dans une note rendue publique, ce mercredi 13 janvier, l’Amicale renseigne que l’essentiel de l’argent initialement collecté “sera utilisé pour des oeuvres sociales et médicales au bénéfice de toute la population sénégalaise en guise de reconnaissance après l’évacuation et la prise en charge complète de SOD par le chef de l’Etat”.

Une décision qui n’agrée pas les internautes sénégalais qui voient ça comme un vulgaire détournement d’objectif. La plupart d’entre eux demandent à ce que l’argent collecté soit purement et simplement reversé à l’étudiant Sadio Ousmane Diédhiou.


5. MBOUR : Un accident de la circulation fait trois morts à Ngékhokh :

Un accident de la circulation survenu mercredi sur la route nationale n°1, non loin de la réserve de Bandia, a fait trois morts. L’accident, qui a eu lieu vers 10 heures à hauteur de la grande mosquée de feu El Hadji Ibrahima Sakho, a impliqué un camion gros porteur immatriculé au Mali, un camion-benne et un minicar. Selon une source, le minicar, en provenance de Mbour, voulait dépasser le camion malien.

Après le constat d’usage fait par les éléments de la brigade de la gendarmerie de Nguékokh, les sapeurs-pompiers ont évacué les corps sans vie à la morgue de l’Etablissement public de santé de niveau 1 (EPS 1) de Grand-Mbour.  Le chauffeur malien, grièvement blessé, a été évacué, lui aussi, à cet hôpital pour recevoir des soins. Le chauffeur du minicar, sorti indemne de l’accident, a été conduit dans les locaux de la brigade de gendarmerie Nguékokh pour les besoins de l’enquête.


6. MBOUR : Un accident de la circulation fait trois morts à hauteur de Ngékhokh :

Un accident de la circulation survenu mercredi sur la route nationale n°1 en allant vers Mbour, non loin de la réserve de Bandia, a fait trois morts.

L’accident, qui a eu lieu vers 10 heures à hauteur de la grande mosquée de feu El Hadji Ibrahima Sakho, a impliqué un camion gros porteur immatriculé au Mali, un camion-benne et un minicar. Selon une source, le minicar, en provenance de Mbour, voulait dépasser le camion malien.


7. Piscine party en plein couvre-feu : Voici pourquoi les enfants de Robert Sagna ont été arrêtés :

La presse sénégalaise avait publié en grande une l’arrestation d’une quarantaine de personnes lors d’une piscine party en plein état d’urgence dont des femmes mariées, diplomates et fils d’autorités. C’était samedi dernier aux Almadies. 

La gendarmerie de Ngor s’est d’abord transportée sur les lieux où se déroulait la « piscine party ». Une trentaine de jeunes ont tous été appréhendés alors qu’ils étaient au bord de leur piscine à passer de bons moments. Parmi les personnes mises en cause figurent deux enfants de l’ancien Ministre Robert Sagna. 

Conduit à la cave du Palais de Justice, tout ce beau monde ne se doutait pas que les enfants de l’ancien Ministre socialiste étaient porteurs du virus SARS-CoV-2. Pour précision, ces derniers qui devaient voyager quelques jours après ces faits avaient déjà fini de faire le test Covid. C’est donc invraisemblablement lorsqu’ils étaient dans les liens de la détention que les résultats leurs sont parvenus. Les autorités ont alors conduit les deux porteurs du virus à l’hôpital « Dalal Jam » de Guédiawaye. Ils ont été rejoints par une dame qui à l’issue des tests s’est révélée aussi positive au virus.


PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom