SEN CAFÉ INFOS de ce Lundi 11 Janvier 2021 : L’essentiel de l’actualité au Sénégal

A la Une : • « Personne ne peut empêcher le président Macky Sall d’être candidat en 2024 » Me Doudou Ndoye ; • Disparition de Diary Sow: Une marche organisée à Paris pour la retrouver ; • Mercato : « J’ai un bon de sortie » confirme Boulaye Dia :


1. « Personne ne peut empêcher le président Macky Sall d’être candidat en 2024 » Me Doudou Ndoye :

Me Doudou Ndoye est d’avis que Macky Sall a bel et bien le droit d’être candidat pour les prochaines élections présidentielles de 2024. Dans une logique explicative, l’avocat considère qu’aucune loi ni constitution ne peut lui interdire d’être candidat.

L’ancien ministre de la justice sous le régime de Abdou Diouf estime que si l’on se réfère à cette constitution, le président Macky Sall peut bien être candidat. D’ailleurs, renchérit l’avocat,  « le code électoral dit que : peut être candidat telle ou telle personne qui remplit telle ou telle autre condition. Toutefois, il n’y est pas précisé que celui qui est président de la République ne peut pas être candidat. Au sens des lois et de la constitution, aucune candidature, de qui que ce soit n’est interdite pour des raisons de mandat ».


2. Disparition de Diary Sow: Une marche organisée à Paris pour la retrouver :

L’association des étudiants sénégalais en France était dans les rues du 13e arrondissement de Paris, quartier de Diary Sow. Elle y a organisé une marche de distribution de flyers et d’affiches pour retrouver celle qui a été la meilleure élève du Sénégal deux années de suite.

Une initiative qui fait suite à la création du hastag #RetrouvonsDiarySow lancé ce samedi sur les réseaux sociaux. Actuellement l’enquête pour retrouver Diary Sow semble être au point mort et n’a pas révélé grand chose. Pour rappel l’étudiante en deuxième année de classe préparatoire scientifique au lycée Louis-le-Grand de Paris, a disparu depuis le vendredi 8 janvier 2021.

Une information confirmée par le service de gestion des étudiants sénégalais à Paris, suite à des échanges avec sa résidence et les directions de son école. Une disparition qui suscite de nombreuses inquiétudes auprès de sa famille, de ses proches, camarades et sympathisants.


3. Nécrologie : Décès de Ibrahima Diouf, directeur du Bureau de mise à niveau du Sénégal :

Ibrahima Diouf, Directeur General du BMN, Bureau de Mise à Niveau vient de nous quitter. L’annonce de son décès nous est parvenu ce dimanche. 

Ibrahima Diouf aura laissé à la postériorité une bonne impression après avoir dirigé pendant plusieurs années cette structure stratégique. Titulaire d’une maîtrise en Droit International et Européen de l’Université Paris I Panthéon – Sorbonne, d’un Diplôme d’études supérieures (Des) en gestion des Pme/Pmi dans les pays en développement et d’un Diplôme d’études approfondies (DEA) en Sciences politiques, option : identités et organisations de l’Université Paris IX- Dauphine, renseigne le site du Bmn (Bureau de mise à niveau).


4. Sénégal : Le Sames annonce le dépôt d’un préavis de grève face à l’inertie des autorités devant la détresse du Dr SOD atteint d’une aplasie médullaire :

Le mutisme de l’État devant la détresse de certains de leurs jeunes collègues face à la maladie, est une situation qui a mis en colère les membres du Syndicat autonome des médecins, des pharmaciens et des chirurgiens-dentistes du Sénégal (Sames). Ces derniers, face à la détresse dans laquelle se trouvent le Dr Sod (Sadio Ousmane Diédhiou) et le Dr MZ ont crié leur indignation pour relever une discrimination qui ne dit pas son nom. Mais surtout manifester leur volonté d’engager une grève de 72 h à partir du 8 février prochain.

Une discrimination caractérisée par le fait que l’État “évacue allègrement d’autres personnes souffrant de maladies moins graves”. Le Sames, témoin de cette situation, dit regretter “l’absence de prise en charge médicale correcte pour les étudiants, les médecins, les pharmaciens et chirurgiens-dentistes en spécialisation ainsi que pour les internes conduisant à ces situations regrettables”. Il a reproché au ministère de la Santé de ne pas avoir “finalisé le processus du statut des DES et celui des Internes prenant en compte leur prise en charge médicale, malgré son engagement”.


5. Après Diary Sow en France, Léna Gueye âgée de 16 ans disparait à Ouest Foire :

Alors que les médias, les proches, les compatriotes, tous se mobilisent pour essayer de retrouver Diary Sow, une autre disparition inquiétante a été déclarée à Ouest Foire, région de Dakar. Il s’agit de Léna Gueye âgée de 16 ans qui est resté introuvable depuis hier. 

Léna Gueye était partie acheter de la viande à la boucherie vers 17h, le samedi 2 janvier elle n’est plus revenue chez elle jusque-là, renseigne sa famille. Cette dernière a contacté les médias pour lancer l’alerte afin de leur retrouver leur fille. Elle habite Ouest Foire à Dakar.


Covid-19 au Sénégal : «300 cas sévères dans les CTE et plus de 80% des cas graves ne sont même pas suivis » :

“Nous avons des cas sévères. Les cas sévères nécessitent une prise en charge rapprochée, l’administration d’oxygène et d’autres médicaments. Dans les Cte, on a à peu près 300 cas sévères. Ils consomment énormément d’oxygène. Il faut comprendre aisément que les malades prennent en moyenne 10 à 15 lits/minute. On peut comprendre la charge de travail et pour ces patients, la surveillance est également difficile.

C’est 1 voire 3 infirmiers par patient et c’est de façon très rapprochée”, a fait savoir le Pr Mamadou Diarra Bèye. “La situation est difficile pour les patients. Et très difficile pour les soignants. La moyenne, c’est 100 cas par jour. Ce qui est à noter, c’est l’augmentation de plus en plus notable des cas communautaires. Ce qui témoigne d’une circulation active du virus.”


Mercato : « J’ai un bon de sortie » confirme Boulaye Dia :

Co-meilleur buteur de la Ligue 1 avec Kylian Mbappé (12 buts), après son doublé contre Saint-Etienne (3-1), samedi, Boulaye Dia pourrait quitter Reims lors du mercato d’hiver puisque ses dirigeants lui ont accordé un bon de sortie. Il l’a confirmé dimanche lors de l’émission Téléfoot, sur TF1.

« Je peux (partir), tout comme je peux rester (rires), a-t-il nuancé. Ce n’est que le début (du mercato), le mois est très long. Je ne pense pas à ça, je suis concentré sur les résultats de l’équipe, sur moi-même, pour continuer à faire des bonnes performances et à marquer des buts. […] Moi je suis bien à Reims, c’est une bonne famille. Après, on connaît ma situation, j’ai un bon de sortie, c’est ce que je peux vous dire. »

 


PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom