SEN CAFÉ INFOS de ce Mardi 29 Décembre 2020 : L’essentiel de l’actualité au Sénégal

A la Une : Décès brutal de deux autorités du Sénégal : Le Général Mamadou Niang et le Maire de Dalifort-Foirail ont rendu l’âme hier lundi ; C’est acté ! Macky Sall peut désormais décréter l’état d’urgence au Sénégal sans consulter l’Assemblée Nationale ; Première League : Sadio Mané rejoint Suarez en nombre de buts marqué et prêt de détrôner Drogba : 


1. Décès brutal de deux autorités du Sénégal : Le Général Mamadou Niang et le Maire de Dalifort-Foirail ont rendu l’âme hier lundi :

En une journée, le Sénégal a perdu deux valeureux hommes et autorités. Il s’agit du décès du Maire de la Commune de Dalifort-Foirail et de celui de l’ancien Ministre de l’intérieur, le Général Mamadou Niang.

Une fin d’année macabre pour le Sénégal avec le décès d’hommes et de femmes de valeurs ! En effet, on n’a pas encore fini d’épiloguer sur le décès du maire de la commune de Dalifort-Foiral, Idrissa Diallo, que la nouvelle du décès de l’ancien ministre de l’intérieur le Général Mamadou Niang a été annoncé. Il est décédé à l’âge de 82 ans, des suites de la Covid-19. A rappeler que le Général Niang faisait partie des 4 personnalités qui siégeaient au comité de pilotage du dialogue national.


2. Kaolack : Cheikha Maryama Niass a été inhumée à Médina Baye :

Cheikha Maryama Niass, fille d’El Hadji Ibrahima Niass dit ’’Baye’’, a été portée à sa dernière demeure au mausolée de la grande mosquée de Médina Baye, à Kaolack (centre).

Une foule immense, psalmodiant des incantations religieuses tirées du Coran, a accompagné la défunte à sa dernière demeure. Ya Sayda, surnom de Cheikha Maryama, décédée samedi à Dakar à l’âge de 88 ans, repose désormais auprès de son père, El Hadji Ibrahima Niass, figure influente de la Tidianya au Sénégal et dans la sous-région ouest-africaine.

La défunte s’était notamment illustrée de son vivant par ses actions pionnières dans l’enseignement coranique. Des milliers de Sénégalais et de ressortissants d’autres pays ont ainsi été initiés à l’enseignement coranique dans les nombreuses écoles qu’elle a fondées dans plusieurs régions du Sénégal, dont l’institut franco-arabe Cheikh-Ibrahima-Niass, à Dakar.


3. C’est acté ! Macky Sall peut désormais décréter l’état d’urgence au Sénégal sans consulter l’Assemblée Nationale :

La Commission des lois, de la décentralisation, du travail et des droits humains a adopté ce lundi 28 décembre 2020, le projet de loi portant numéro 25/2020 portant ratification de l’ordonnance n°005-2020 du 30 avril 2020 aménageant des mesures dérogatoires au fonctionnement des conseils départementaux, municipaux et de ville, prise en application de la loi d’habilitation n°2020-13 du 02 avril 2020, habilitant le Président de la République à prendre, par ordonnances, des mesures relevant du domaine de la loi pour faire face à la pandémie du Covid-19 et autorisant la prorogation de l’état d’urgence.

Une loi qui a déjà fait couler beaucoup d’encre au Sénégal. En effet, des voix s’étaient élevé pour dénoncer une loi «liberticide», un «recul démocratique» et, à la limite, «un coup d’Etat».


4. Un nouveau Centre des maladies infectieuses sera inauguré aujourd’hui au Sénégal : Le Professeur Seydi réalise enfin son rêve :

Le Centre de traitement des maladies infectieuses et tropicales (Ctmip) de l’hôpital de Fann fait peau neuve. Dirigé par le Professeur Moussa Seydi, le nouveau Ctmip de l’hôpital Fann va être inauguré ce mardi 29 décembre 2020 par le Président Macky Sall.

Il a été financé en grande partie par l’Etat du Sénégal. «La compagnie Gelead m’a offert un million de dollars. C’est avec cette somme que j’ai commencé la construction du nouveau Centre de traitement des maladies infectieuses et tropicales (Ctmip) de l’hôpital Fann. Le chef de l’Etat m’a ensuite appuyé. J’ai eu 1,9 milliard au niveau de la Banque islamique de développement. Et lui (Macky Sall) m’a donné 1,5 milliard. La compagnie ne m’a jamais rien demandé en retour. Elle ne m’a jamais influencé en quoi que ce soit. (…) Et pourtant, je n’ai jamais utilisé leur Remdésivir. Et le laboratoire ne m’a jamais demandé de contrepartie. Je ne peux pas manquer de confiance à ce laboratoire», avait expliqué le Professeur Moussa Seydi dans son entretien avec Le Quotidien paru la semaine passée.


5. Grève des transporteurs au Sénégal : L’intersyndicale maintient son mot d’ordre de grève jusqu’à nouvel ordre malgré les promesses du ministre de tutelle : 

L’intersyndicale des transporteurs routiers qui était en grève depuis le 25 décembre 2020, a rencontré le secrétaire général de leur ministre de tutelle, ce lundi 28 décembre 2020, pour espérer trouver solution à leurs revendications.  Malgré les assurances du ministre, qui avait pris la décision de satisfaire leurs revendications, les transporteurs ont comme l’impression que leurs doléances ne sont pas prises au sérieux par le gouvernement. 

Ainsi, l’intersyndicale des transports routiers composée de l’Union des Acteurs du Transport National et Transnational-Fc, du Senectrans-Unsas et de l’Union des Routiers du Sénégal Cnts, après la réunion avec tous les membres, a pris la décision de “maintenir le mot d’ordre jusqu’à satisfaction des problèmes” a décidé la base, selon Gora Khouma. Les transporteurs dénonçaient les tracasseries policières et les irrégularités dans le secteur du transport.


6. Sénégal : Introduction d’un module “homosexuel” par l’Unesco, le G7 bloque la rencontre et dit niet :

Le G7, qui regroupe les syndicats d’enseignants les plus représentatifs du primaire et du secondaire, a refusé d’adopter le programme sur la « sexualité » proposé par l’Organisation des Nations unies pour l’Éducation, Sciences et la Culture (UNESCO). Un refus qui a mis dans tous ses états le représentant de l’UNESCO au Sénégal présent au séminaire consacré à la question.

Jugeant cela comme une dé-construction des valeurs sociales et religieuses, les membres du G7 sont sortis de leur gond. Dés le premiers jour des travaux, les syndicalistes ont monté au créneau en exigeant une clarification du contenu du module. A cet effet, ils ont bloqué les travaux.

Après ce refus massif, le représentant de l’Unesco qui a dirigé les travaux n’a pas caché sa colère. « Je suis triste. Car je n’ai jamais eu autant de difficultés pour adopter un programme depuis que j’ai commencé. Pourtant, j’ai fait adopter ce même programme dans plusieurs pays d’Afrique », a-t-il déclaré.

 Pour éviter d’être pris au dépourvus avec la validation d’un tel programme, les syndicalistes ont décidé de se rendre auprès des chefs religieux et coutumiers et tirer la sonnette d’alarme.


7. Première League : Sadio Mané rejoint Suarez en nombre de buts marqué et prêt de détrôner Drogba :

Après qu’il a marqué l’unique but de la rencontre pour les « Reds » contre West Bromwich, l’international Sénégalais égale l’Uruguayen Louis Suarez avec ces 69 réalisations sous les couleurs des sociétaires d’Anfield. 

En fouinant aussi dans les performances du lion, depuis son arrivée en Premier League, de Southampton à Liverpool, Sadio Mané a inscrit 90 buts pour 31 passes décisives en 208 apparitions. Ainsi, pour ses 90 buts, Sadio Mané n’est pas loin du podium pour l’Africain qui a marqué le plus de buts en Premier League.

La première place est occupée par l’Ivoirien Didier Drogba avec ses 104 réalisations. Donc, Sadio Mané n’est qu’à 14 unités pour décrocher le titre de meilleur buteur africain en Premier League…


PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom