SEN CAFÉ INFOS de ce Mercredi 25 Novembre 2020 : L’essentiel de l’actualité au Sénégal

A LA UNE : A – “Gouvernement face à la presse” au Sénégal : Huit ministres de la République ont fait face à la presse  ; B – Port autonome de Dakar : Un violent incendie ravage des bâtiments au Môle 10 ; C – Candidature à la présidence de la CAF : Me Augustin Senghor reçu par Macky Sall.

1. “Gouvernement face à la presse” au Sénégal : Huit ministres de la République ont fait face à la presse en même temps ! Une grande première : 

  • Alioune Ndoye, ministre de la pêche : « Le nombre exact de navires étrangers présents dans les eaux sénégalaises » :

D’après Alioune Ndoye, “seuls” 129 navires sont actuellement présents dans les eaux sénégalaises. Une manière pour lui de battre en brèche les accusations de bradage des ressources halieutiques dont il est souvent victime. « Au moment où je vous parle, l’Union européenne, qui a une capacité supérieure, n’a que 31 navires qui interviennent dans nos eaux. 10 navires Français et 21 navires Espagnols », a-t-il précisé.

  • Locales 2021 : Ce qui est l’origine du report des élections à une date ultérieure, selon le ministre de l’Intérieur.

Dans le cadre du programme « Gouvernement face à la presse », le ministre de l’Intérieur s’est exprimé pour évoquer les questions urgentes de l’heure comme la tenue des Locales. C’est une loi votée à l’Assemblée nationale qui est à l’origine du report des élections à une date ultérieure, selon Antoine Félix Abdoulaye Diome. « Il s’est agi, lorsqu’il a fallu reporter les élections, d’aller devant les députés. C’est donc une loi qui a été votée à l’Assemblée nationale et qui a prévu ce report, suite à un consensus noté dans le cadre de la commission politique du Dialogue national », a déclaré le « premier flic du pays ».

  • Pénurie d’eau : Serigne Mbaye Thiam pointe « les tergiversations » de l’ancien régime et annonce un retour à la normale au 1er trimestre 2021 :

La rencontre du Gouvernement avec la presse a été l’occasion pour le ministre Serigne Mbaye Thiam, ministre de l’Eau et de l’Assainissement, de revenir sur le sujet brûlant de la pénurie d’eau à Dakar, mais aussi à l’intérieur du pays. Et le ministre a mis sur le dos de l’ancien régime libéral la plupart des difficultés rencontrées présentement dans le secteur de l’eau.

« En 2009, le Gouvernement avait entrepris des études au plan institutionnel et au plan des investissements structurants à mettre en place pour faire face au déficit prévisionnel en eau qui était attendu en 2012. Mais lorsque ces études ont été terminées, il y avait un scénario qui prévoyait KMS3, puis deux usines de dessalement. En 2011, le Gouvernement a décidé d’interrompre ce processus pour aller vers une concession globale avec une société privée sur la base d’un protocole d’accord qui a été signé avec ce privé en Mai 2011. Le business plan de cette société avait montré quelques mois après qu’avec ce modèle de concession intégrale, le prix de l’eau devait être augmenté d’environ 30%. Et le Gouvernement a abandonné donc cette option », a-t-il d’abord rappelé. 

  • Campagne arachidière : « La production est estimée à 1,8 million tonnes et peut générer au moins 600 milliards Fcfa » :

Prenant part aux échanges entre le gouvernement et la presse nationale et internationale, ce 24 novembre, le ministre de l’Agriculture et de l’équipement rural, Moussa Baldé a renseigné sur la production arachidière de l’année 2020. Elle est estimée à 1 million 800 mille tonnes, a-t-il confié, rassurant sur les dispositions qui ont été déroulées pour assurer une bonne tenue de la campagne de commercialisation de la variété.

Selon lui, cette campagne 2020 peut générer jusqu’à 600 milliards Fcfa au moins avec un prix au kilogramme fixé à 250 Fcfa. Moussa Baldé confie toutefois que les producteurs ont jusqu’au 25 mai prochain pour écouler leur production après le démarrage de la campagne officialisée depuis le 23 novembre dernier.


2. Procès Moussa Diop contre Barthélémy Dias : Le président du tribunal correctionnel prononce l’extinction de l’action publique :

Le procès opposant Barthélémy Dias à Me Moussa Diop a été appelé à la barre du tribunal correctionnel de Dakar, où le président du tribunal a prononcé l’extinction de l’action publique.En effet, Me Moussa Diop s’est rétracté de sa constitution de partie civile.

Le désistement de la partie civile a donc éteint l’action publique. En matière de citation directe, la partie civile a plus de pourvoir que le parquet. Le président du tribunal estime que l’accord des deux parties porte l’extinction de l’action publique.


3. Port autonome de Dakar : Un violent incendie ravage des bâtiments au Môle 10 :

Un incendie d’une rare violence vient de se déclarer ce mardi 24 novembre 2020 au Port autonome de Dakar (PAD), précisément  au Môle 10. Les  sapeurs-pompiers, appelés d’urgence, tentent d’éteindre le feu, depuis bientôt deux heures.


4. Sénégal : la Sonatel teste la technologie 5G :

La Sonatel va lancer  cette année les premiers  tests  sur la 5 G. La décision reste soumise à l’approbation de l’ Autorité de Régulation des Télécommunications et des Postes (ARTP). S’exprimant  vendredi dernier, en marge de la présentation du bilan 2019 de  la société, Oumar Gueye, Directeur  de la stratégie et du développement, a apporté quelques précisions. 

Après le Maroc, l’Algérie, l’Afrique du Sud, le Lesotho et le Nigéria, le Sénégal veut rejoindre le cercle des pays ayant déjà testé la 5G. L’opérateur de téléphonie mobile Orange procède en effet ce 24 novembre 2020 au premier test dans le pays. Les responsables de la société ont soutenu  « qu’une première phase  test se fera avant la fin de l’année 2020 et, ensuite une phase pilote  dans les deux ans avant de basculer vers le lancement ».


5. Niger : Décès de l’ancien président Mamadou Tandian : 

Mamadou Tandja est décédé ce mardi 24 novembre, selon un communiqué de la présidence lu à la télévision publique nigérienne. L’ancien chef de l’État avait 82 ans.

Chef de l’ancien parti unique, le Mouvement national pour une société du développement (MNSD), Mamadou Tandja était devenu président en 1999. Il avait occupé le fauteuil présidentiel jusqu’en 2010, date à laquelle il avait été renversé par un coup d’État mené par Salou Djibo après avoir tenté de modifier la Constitution pour se maintenir au pouvoir.

Incarcéré à la suite du coup d’État du 18 février 2010, il avait été libéré en mai 2011. Affaibli par la maladie depuis plusieurs années, il se tenait éloigné de la scène politique depuis plusieurs années.


6. Candidature à la présidence de la CAF : Me Augustin Senghor reçu par Macky Sall (photos) :

Me Augsutin Senghor, président de la Fédération Sénégalaise de Football (FSF) de son vice-président le ministre Abdoulaye Saidou Sow, et du Ministre du sport Matar Bâ ont été reçus par le président Macky Sall. Les échanges ont porté sur la candidature du Sénégal à la présidence de la Confédération Africaine de Football, où récemment, Me Senghor a publiquement annoncé qu’il briguait la présidence de l’instance africaine de football.


PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom