SEN CAFÉ INFOS de ce Vendredi 11 Décembre 2020 : L’essentiel de l’actualité au Sénégal

A LA UNE : – “Covid-19 à l’Assemblée Nationale : La réaction de Ousmane Sonko ; –  Coup d’État de 1994 en Gambie : Les révélations d’un ancien garde rapproché de Dawda Jawara sur Abdoulaye Wade, Farba Senghor et Kukoï Samba Sagna ; – “L’Etat ne va pas abandonner Kène Ndoye” selon Ministre des sports Matar Bâ : 

1. Covid-19 à l’Assemblée Nationale : La réaction de Ousmane Sonko :

Face à la recrudescence des cas d’infections de Covid-19 et au décès de la députée Marie Louise Diouf lié à cette pandémie, Ousmane Sonko interpelle les autorités étatiques. Le larder de Pastef appelle “l’Etat à une prompte réaction en prenant toutes les mesures idoines de sécurisation des populations, en communiquant davantage sur les mesures barrières”.

“À la suite du rappel à Dieu de notre collègue parlementaire Marie Louise Diouf, nous nous inclinons devant sa mémoire et présentons nos condoléances attristées à sa famille biologique, à sa famille parlementaire de Bby, à l’ensemble des parlementaires et au personnel de l’Assemblée.

Nous témoignons également notre entière solidarité aux collègues atteints par le virus de la covid-19 et prions pour leur prompt rétablissement.


2. Coup d’État de 1994 en Gambie : Les révélations d’un ancien garde rapproché de Dawda Jawara sur Abdoulaye Wade, Farba Senghor et Kukoï Samba Sagna :

C’est un interrogatoire de plus de 2h d’horloge que la Commission vérité, réconciliation et réparation (Trrc) a dirigé ce jeudi 10 décembre 2020. Alagie Gaye, face à l’avocat principal, a juré la main sur le Coran, de ne dire que la vérité dans ‘le film’ des événements qui ont abouti au coup d’Etat orchestré par le prédécesseur de Adama Barow.

 devant les enquêteurs de la commission vérité, réconciliation et réparation, il serait normal de clarifier la question suivante :  “Si Yayah Jammeh voulait  tuer Kukoï chez Babading, est ce qu’il serait pertinent de le dire à ce dernier?”

L’interrogé va  évoquer quelques noms d’hommes politiques sénégalais. À quelles fins ? La commission vérité qui demande pourquoi évoquer les noms de l’ancien président Abdoulaye Wade, Farba Senghor… L’ancien garde rapproché de Dawda Jawara révèle : ” Abdoulaye Wade aurait remis à Farba Senghor un montant de 100.000.000 de francs CFA payé à Kukoï Samba Sagna. Mais c’est une somme de 10.000.000 de francs CFA seulement qui aurait été remis à Kukoï pour faire tomber le gouvernement de Yayah Jammeh. Kukoï aurait par la suite refusé de participer à cette opération”.


3. Covid- 19 : L’Oms salue le “Leadership Sénégalais’’ dans la riposte :

L’Organisation mondiale de la santé (OMS), par la voix de son directeur général, l’éthiopien Tedros Adhanom Ghébreysus, a salué jeudi le ‘’leadership sans commune mesure’’ du Sénégal dans la riposte à la pandémie de Covid-19.

‘’Le Sénégal a montré un leadership sans commune mesure dans la réponse apportée à la lutte contre la Covid-19 aux premières heures de la lutte’’, a-t-il dit en anglais à l’ouverture d’un 3e Forum Galien Afrique organisé en mode virtuelle. Le docteur Ghébreysus a particulièrement été séduit par la capacité de résilience du Sénégal et son statut de modèle en Afrique et dans le monde.

Il a, pour autant, souligné la nécessité du maintien de la communication à la dimension des enjeux sanitaires pour un respect strict des gestes barrières afin de freiner la propagation du virus.


4. Maroc : Ika Niang, sénégalais résident à Marrakech, a été retrouvé sauvagement tué :

Au Maroc, la communauté sénégalaise est dans l’émoi. Ika Niang a été sauvagement tué, le mercredi 9 décembre 2020. Le consulat général du Sénégal établi dans le pays renseigne que notre compatriote aurait été torturé avec des armes blanches. Quant aux auteurs d’une telle ignominie, les soupçons pèsent sur des compatriotes.

Une enquête a été ouverte. Deux sénégalais vivant au Maroc ont même été arrêtés. Ses amis, établis au Maroc sont plongés dans la stupeur. Ika Niang était travailleur, et s’apprêtait même à ouvrir son échoppe, selon la Rfm.


5. Covid-19 et fêtes de fin d’année : Le ministre de l’Intérieur interdit les rassemblements :

Pour éviter la propagation de la pandémie du coronavirus sur une éventualité de deuxième vague, le ministre de l’Intérieur Antoine Félix Diome sort le bâton. Désormais, tous types de rassemblements sur les plages, salles de spectacle, espaces publiques, salles de sport sont de nouveau interdits. Il a aussi rappelé que tous types de rassemblements sur les plages, les terrains de sport, les salles de spectacle, les espaces publics, sont strictement de nouveau interdits.


6. Alliances politiques: Les coalitions Jotna et CRD fédèrent leurs forces :

Les délégations de la coalition JOTNA et du Congrès de la Renaissance Démocratique CRD ont convenu que dans l’optique de mieux prendre en charge les préoccupations des sénégalais, une opposition forte capable de proposer une alternative crédible est devenue une exigence de salut national.

“C’est ainsi qu’après des discussions approfondies, le « CRD » et JOTNA/Patriotes pour l’Alternative, ont décidé de marquer leur volonté commune de mener le combat républicain et citoyen au profit du peuple Sénégalais pour un Sénégal démocratique et souverain. Les deux délégations ont retenu d’œuvrer ensemble à la constitution d’une grande alliance capable d’impulser les changements attendus par le peuple sénégalais. Cette dernière devra notamment s’accorder sur les voies à emprunter pour assurer de prochaines élections libres et transparentes, ainsi que sur les modalités visant à mettre en place des choix communs en ces occasions”, poursuit le communiqué.


7. “L’Etat ne va pas abandonner Kène Ndoye” selon Ministre des sports Matar Bâ :

Le ministre des Sports Matar Ba a promis jeudi à Fatick, l’assistance de l’Etat à l’ancienne athlète Kène Ndoye, malade depuis quelques années.

“Informé de sa maladie, le président de la République (Macky Sall) a donné des instructions pour qu’on l’assiste”, a dit le ministre des Sports, au terme d’un conseil municipal consacré au vote du budget de la commune qu’il dirige pour l’exercice 2021. “L’Etat a ainsi pu apporter une contribution de 10 millions de francs CFA à l’athlète”, a indiqué Matar Bâ, avant d’ajouter : “Mais cela ne veut pas dire qu’on va l’abandonner, on continuera à l’accompagner dans ces moments difficiles”.

Kène Ndoye a défendu les couleurs du Sénégal de 1994 jusqu’à 2011, au terme d’une carrière qui lui a permis de faire honneur à son pays dans différentes compétitions internationales. “Malheureusement, elle est actuellement tombée malade, on prie pour elle, pour qu’elle se rétablisse”, a dit le ministre des Sports.


PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom