Sénégal : Comment la sûreté urbaine a démantelé un vaste réseau de trafic de faux Passeports

C’est le coup de l’année pour la sûreté urbaine du Sénégal. En effet, cette police spécialisée dans la lutte contre le trafic et le vol, vient de démanteler un vaste réseau de trafic de faux passeports entre les Parcelles-Assainies et Dieuppeul situées à Dakar.

C’est le commissaire divisionnaire Djibril Camara, Directeur de la police des Passeports qui, après avoir découvert ce réseau, a saisi les hommes du commissaire Sangaré, chef de la Sureté urbaine. Selon toujours des sources concordantes, tout est parti d’une dame qui s’est présentée à la Direction des passeports pour dire que son frère, établi en Italie, lui a demandé d’aller récupérer son passeport qu’un individu surnommé «Coach» lui aurait établi contre la somme de 300 mille francs Cfa. Après vérification sur les lieux, il s’est trouvé que le document de voyage en question était confectionné sur la base de fausses données.

Les éléments de la Sûreté urbaine ont vite interpellé le surnommé «Coach» Diaw de son nom, chez lui aux Parcelles-Assainies. Ce dernier n’a pas attendu longtemps pour reconnaître avoir confectionné ce passeport pour l’émigré, mais dans le laboratoire de M. Fall, sis à Dieuppeul. Se faisant passer pour des demandeurs de passeport, les flics ont pu convaincre le mis en cause à se présenter à un lieu de rendez-vous. Les limiers ont trouvé dans son labo plusieurs faux passeports, de fausses pièces d’identité, de faux documents d’état civil ainsi que des feuilles de biométrie servant à les confectionner.

Devant les enquêteurs, M. Diaw et M. Fall ont tous déclaré qu’ils s’activent dans la confection, depuis plusieurs années, et qu’ils en ont confectionné pour plusieurs personnes dont la plupart sont établies à l’étranger.


PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom