Sénégal : Décès de Bousso Fall Diao, 6e sage du Conseil constitutionnel

Elle était l’unique femme membre du Conseil Constitutionnel du Sénégal. Bousso Fall Diao a tiré sa révérence ce dimanche 3 janvier 2021, au Centre hospitalier universitaire (Chu) de Fann.

La voilà alors qui quitte son siège de membre du Conseil constitutionnel sur lequel elle a été installée le jeudi 29 juin 2017, pour l’au-delà. Elle s’est éteinte avec une expérience longue de 40 ans, dans la magistrature. Elle était la 2ème femme à intégrer cette juridiction après Mireille Ndiaye (2002-2010).

Au lendemain de son décès, il retentit encore ses propos prononcés devant la presse lors de la cérémonie de prestation de serment. ‘’C’est une lourde responsabilité qui pèse sur mes épaules. Mais, je sais que cette responsabilité, je l’ai déjà remplie en tant que magistrat. C’est une fierté d’avoir été choisie par son Excellence (Ndlr : le président Macky Sall) pour siéger à cette auguste Assemblée. Ce n’est pas évident’’, avait-elle confié.

Mais, il faut rappeler que c’est, en effet, en 1981 qu’elle a prêté serment comme magistrat. Ce serment, c’est lors de son installation qu’elle a eu à le renouveler devant les plus hautes autorités judiciaires de ce pays. Il s’agit de toujours se ‘’conduire en digne et loyal magistrat ; de respecter l’obligation de réserve et l’impartialité’’. Au nombre des deux nouveaux membres qui venaient s’ajouter aux 5 sages du Conseil constitutionnel, Bousso Fall Diao avait profité de l’occasion qui lui était offerte pour se réjouir d’avoir terminé, en janvier 2017, une riche carrière. 

Dans sa carrière longue de 36 années au service de la justice de son pays, la défunte aura occupé les fonctions de Procureur général à la Cour d’appel de Saint-Louis pendant 4 ans. Et ce, après avoir été plusieurs fois Substitut du Procureur de la République, Procureur adjoint auprès du Tribunal régional de Dakar, Substitut général à la Cour d’appel, Avocat général près la Cour d’appel, entre autres.

C’est aussi alors qu’elle venait fraichement d’obtenir son diplôme, Bousso Fall Diao a également occupé le poste de Directeur adjoint de l’Éducation surveillée et de la Protection sociale (Desps). Et c’est 20 ans après qu’elle a été nommée directrice de cette dite structure. Ce qu’elle rappelait d’ailleurs, face aux journalistes pour s’en féliciter. Elle disait s’être investie corps et âme dans cette direction où, avec les collaborateurs, ils avaient réalisé beaucoup de choses.


FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom