Sénégal : Journée mondiale de la presse, les professionnels indexent les profanes

Le Synpics et les organisations des médias en bouclier pour redonner à la presse son image perdue. Avec l’avancée de la technologie, les web médias se sont emparés de la chose. Ce qui entache quelque fois la notion de l’éthique et de la déontologie qui sont les propres du métier de journalistes. Le respect de ses normes a tendance à disparaître d’où la nécessité de revoir les racines du mal.

L’autre fait gangrenant ce secteur  et qui est très dénoncé par les professionnels c’est l’usurpation de fonction. Avec l’avancée de réseaux sociaux tout le monde s’auto proclame journaliste, le partage de l’information est devenu très open, et le non structuration des médias en ligne  crée souvent des manquements.

Il s y ajoute les Fake News à caractère diffamatoire  qui peuvent avoir des répercutions désastreuses sur  la vie des gens, l’Etat, voire même  des institutions. Force reste à la conscientisation des gens aux dangers de la technologie , cet outil d’information qui est un couteau à double tranchant .

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom