Sénégal : l’EPT de Thiès mise sur sa filière aéronautique

 

Fondée en 1973 par Léopold Sédar Senghor, l’École polytechnique de Thiès est aujourd’hui un établissement public autonome. Elle forme des ingénieurs de conception notamment dans le domaine de l’aéronautique.

Les neuf premiers ingénieurs de la filière aéronautique de l’École polytechnique de Thiès (EPT) au Sénégal ont été diplômés en juillet dernier. Ils ont été formés au maintien d’un appareil en ligne de vol, aux méthodes de maintenance et d’exploitation en fonction de l’environnement ou encore à l’économie du transport.

Répondre au besoin du secteur

Dans l’idée de former des cadres de haut niveau, l’EPT s’est avant tout associé à l’ensemble des structures sénégalaise en aéronautique, à commencer par l’Anacim (Agence nationale de l’aviation civile et de la météorologie). « Des ingénieurs et experts de l’Anacim interviennent pour certains modules. C’est vraiment bien pour nos étudiants. Il fallait anticiper car il y aura un besoin de personnel qualifié dans le secteur, notamment avec l’ouverture du nouvel aéroport international Blaise Diagne de Diass », précise Salam Sawadogo, directeur des études et responsable de la filière aéronautique de l’EPT.

PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom