SIDÉRANT ! En Israël, un parc municipal interdit aux chiens et aux arabes !

Une plainte a été déposée par Adalah, Association de défense des droits des Israéliens d’origine palestinienne, et les juges israéliens devront se prononcer dimanche sur une discrimination qui s’étale au grand jour et de manière décomplexée : la municipalité d’Afula, en Israël, connue pour son racisme et son refus d’accepter des résidents non juifs dans la ville, vient d’afficher que le parc de la ville est “interdit aux non résidents”.

En fait, rien ne dit que les chiens ne sont pas admis dans le parc public d’Afula, mais pour ce qui est des Israéliens d’origine palestinienne, ils sont clairement et officiellement refoulés.

Au début juillet, l’avocate Nareman Shehadeh-Zoabi et son fils, qui habitent la ville voisine de Nazareth, et qui ont l’habitude de se rendre dans ce parc, s’en sont vu interdire l’entrée.

“Le gardien à l’entrée m’a demandé où j’habitais et a refusé de nous laisser entrer quand je lui ai dit que nous habitions Nazareth. Un refus très humiliant”, témoigne Mme Shehadeh-Zoabi.

Le maire d’Afula, Avi Elkabetz, en avait fait une promesse électorale, et il la tient. Pas d’Arabes dans la ville, ni dans le parc. Et il a demandé à ses administrés “d’arborer fièrement des drapeaux israéliens dans le parc et d’y passer de la musique en hébreu exclusivement”, rapporte Adalah.

 

PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom