SINGAPOUR : Kim Jong-un invite Donald Trump à Pyongyang et sera bientôt aux États-Unis

Au lendemain du sommet historique de Singapour, l’agence de presse nord-coréenne a annoncé mercredi que Kim Jong-un avait invité Donald Trump à Pyongyang et qu’il avait lui-même accepté de se rendre aux États-Unis.

 Après Singapour, Pyongyang et Washington ? Le leader nord-coréen Kim Jong-un a invité le président américain Donald Trump à se rendre en visite à Pyongyang lors de leur sommet historique, et il a accepté de se rendre aux États-Unis, a annoncé mercredi 13 mai l’agence nord-coréenne officielle KCNA.

“Kim Jong-un a invité Trump à effectuer une visite à Pyongyang à un moment opportun, et Trump a invité Kim Jong-un à venir aux États-Unis”, écrit KCNA, qui ajoute : “Les deux dirigeants ont accepté avec plaisir leurs invitations réciproques, convaincus que cela constituera une autre occasion importante pour une amélioration des relations.”

Kim Jong-un estime par ailleurs que la dénucléarisation de la péninsule coréenne dépend de la cessation par Washington et par Pyongyang des actions qui les opposent, continue KCNA : “Kim Jong-un a déclaré qu’afin d’établir la paix et la stabilité dans la péninsule coréenne et de réaliser sa dénucléarisation, les deux pays doivent s’engager à s’abstenir de s’antagoniser (…) réciproquement, pour se comprendre mutuellement.”

Les relations désastreuses entre les deux pays ont “duré sur la période la plus longue sur Terre”, estime l’agence, espérant “un tournant radical dans les relations extrêmement hostiles” entre les deux pays.

 

France24