Six ans après son accident, pourquoi le mystère entoure toujours l’état de santé de Schumacher

À quelques heures du sixième anniversaire de son dramatique accident de ski, Michael Schumacher est toujours en soins intensifs, sans que l’on sache vraiment dans quel état il se trouve depuis toutes ces années. La santé de l’ancien pilote est un secret bien gardé.

Michael Schumacher a-t-il passé les fêtes de Noël à son domicile suisse, entouré des siens ? Oui, très probablement. Mais dans quel état ? Aujourd’hui, nul ne le sait. L’état de santé du septuple champion du monde de Formule 1 est un secret bien gardé par la famille depuis qu’il a été victime d’un traumatisme crânien.

Demain, dimanche, il s’agira, jour pour jour, du sixième anniversaire de ce très grave accident de ski auquel il aurait pu succomber. L’Allemand n’est pas mort ce jour-là. Techniquement, il est même sorti du coma. Par ailleurs, il a été établi qu’une quinzaine de personnes s’activent quotidiennement au chevet du champion pour le maintenir dans un état stable.

Pris en charge par le professeur Menasché à Paris

“Il est conscient et communique avec les yeux”, annonçait un ancien pilote, Philippe Streiff, en 2014. Des informations immédiatement démenties par le professeur Saillant, proche de la famille Schumacher. De l’avis des neurologues spécialisés qui ont parlé depuis toutes ces années, Schumacher se trouvait jusqu’alors dans un état végétatif.

Mais depuis la révélation, par le Parisien, de sa prise en charge à l’hôpital européen Georges-Pompidou où il aurait suivi une thérapie cellulaire, en septembre, rien n’est moins sûr. Des informations avaient filtré dans le quotidien, selon lesquelles l’Allemand était bien conscient, sans qu’elles puissent être confirmées. Puis le professeur Menasché a parlé à la Repubblica, confirmant à cette occasion qu’il s’était bien occupé de lui.

Le message énigmatique de son épouse

Des mots, enfin. Pour la première fois depuis des mois, la femme de Michael Schumacher, Corinna, s’est exprimée mercredi. C’est un message sur Facebook, trois paragraphes en allemand et autant en anglais, barré par la mention « déclaration de la famille Schumacher » et agrémenté d’une photo du couple. « Soyez assurés que Michael est entre de bonnes mains et que nous faisons tout ce qui est physiquement possible pour l’aider », écrit-elle. Les mots sont choisis avec soin et les fans, qui célèbrent ce jeudi les 50 ans de leur champion, devront s’en contenter.

Le temps ne semble plus avoir d’effet chez les proches et les supporteurs de l’Allemand depuis le 29 décembre 2013. Ce jour-là, le septuple champion du monde de F1 jouissait de sa retraite et des plaisirs des pistes de Méribel. Un petit écart sur du hors-piste pour aider la fille d’un de ses amis et il y a ce maudit rocher. La chute. Le casque qui se brise. Le traumatisme crânien grave. Et le coma.

En septembre, dix mois après son accident, il est transféré à la Réserve, la grande propriété des Schumacher en Suisse. Vue du ciel, la villa a des allures de paradis. Pour tous les observateurs et les curieux, c’est un bunker, avec ses murets hauts et ses caméras de vidéosurveillance. À l’intérieur, les Schumacher ont installé une unité médicalisée où ses soins seraient estimés à 50 000 euros par semaine. Et le clan met un point d’honneur, comme depuis le début de son accident, à préserver le secret autour de l’ex-champion.

«  Des tours de villa à bord d’une Golf 5 »

Ross Brown, directeur technique de la F1 et ex-figure de chez Ferrari, comprend ce besoin d’intimité. « Michael a toujours été quelqu’un de très privé et c’était l’un de ses principes durant sa carrière et sa vie », a-t-il expliqué à l’agence Press Association Sport cette semaine. Le secret est bien gardé, quitte à éconduire certains habitués des visites à la Réserve, comme c’est le cas de Rubens Barrichello. Copilote de « Schumi » pendant six ans, il affirme que la famille ne veut plus qu’il vienne. « J’ai tenté d’aller le voir, on m’a dit que ça ne faisait du bien ni à lui ni à moi », assure le Brésilien.

Mais au-delà de ces déclarations, une question revient irrémédiablement : comment va Michael Schumacher ? Sa santé s’est-elle améliorée depuis un an ? C’est le temps des rumeurs, distillées de façon récurrente dans la presse européenne. Cet été, Paris Match expliquait que « lorsqu’on l’installe dans sa chaise roulante face au magnifique panorama de montagnes surplombant le lac, il arrive que Michael pleure ». On lit également que des proches lui font écouter « les sons vrombissants des moteurs de F1 » et lui font faire « des tours de villa à bord d’une Golf 5 ».

«  Continue à te battre » (Gina Schumacher)

Plus récemment, le Daily Mail affirmait que Michael Schumacher n’avait plus besoin de machine pour respirer. Le tabloïd britannique assure que l’information vient du père du pilote, mais celui-ci n’est pas cité dans l’article. Par ailleurs, cet été, une autre rumeur, insistante, expliquait que le clan Schumacher voulait s’installer à Majorque. Certes, Corinna a acheté l’ex-résidence de Florentino Pérez, le patron de Real Madrid, pour 30 millions d’euros. Mais il n’est pas question de déménager « Schumi », notamment à cause de la structure médicalisée installée en Suisse.

Pour se raccrocher à la vérité et tenter d’en savoir plus, il y a un homme qu’il faut écouter : Jean Todt, le patron de la FIA (la Fédération internationale automobile). Dans ses interviews à la presse européenne, l’ex-homme fort de Ferrari donne parfois quelques indications sur la santé du champion. « J’ai regardé le Grand Prix du Brésil [en novembre dernier] en Suisse aux côtés de Michael », expliquait-il au magazine allemand Auto-Bild.

Ce mercredi, à La Gazzetta dello Sport, Jean Todt précisait : « J’ai regardé beaucoup de Grands Prix avec lui, que ce soit avant ou après l’accident […] et nous en verrons encore beaucoup. » En l’absence de véritables nouvelles sur la santé de cet homme souffrant de 50 ans, il reste les témoignages d’amour. Le plus beau est peut-être le plus simple et il est signé par sa fille Gina Maria, sur Twitter, l’an dernier : « Bon anniversaire au meilleur papa du monde. Nous t’aimons. Continue à te battre. »


PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom