Soutien de Tivaouane à Macky Sall : Serigne Pape Malick Sy sans équivoque

Le nouveau porte-parole du khalife général des Tidianes, Serigne Pape Malick Sy, a respecté hier la traditionnelle déclaration de lancement de l’édition 2017 du Gamou de Tivaouane et a demandé aux populations d’accueillir le Président Macky Sall dans la ville sainte avec tous les honneurs. Le marabout a également invité les chauffeurs à la sérénité pour éviter les accidents de la route avant d’évoquer quelques aspects néfastes de la société autour de la corruption, la prostitution, entre autres.

«C’est par conviction que Tivaouane a choisi d’accompagner la philosophie de Macky Sall. Nous y croyons.» L’avis est de Serigne Pape Malick Sy, porte-parole de la famille Sy. C’était à l’occasion de la traditionnelle déclaration d’avant Maouloud de Tivaouane. Pour le marabout, Tivaouane n’a jamais soutenu un leader politique «en cachette» : «Nous ne l’avons jamais fait. La neutralité n’existe pas. On te demande de prendre position, tu dis que tu es neutre. C’est ce qu’on appelle absence de courage.» Il ajoute : «Tivaouane n’est pas du genre à lâcher prise au gré des humeurs et des soubresauts. C’est par conviction qu’elle s’agrippe.» Ainsi le marabout a demandé au Président, qui sera en visite ce mercredi 22 novembre 2017 à Tivaouane, de choisir «le repas que tu veux à Tivaouane, on te le prépare à merveille». Pour dire, selon le marabout, l’engagement de la cité religieuse de Tivaouane d’accompagner le chef de l’Etat dans sa vision de faire du Sénégal un pays émergent. «Le chef de l’Etat Macky Sall sera reçu dans la ville sainte avec tous les honneurs, tel le vœu du Khalife général des Tidianes, Serigne Mbaye Sy Mansour, qui invite les fidèles à l’accueillir chaleureusement à travers une grande mobilisation.» Et de préciser : «Il ne s’agit pas d’accueillir à bras ouverts un hôte de marque mais de dérouler les tapis de son cœur à un illustre fils, un de nous, le Président Macky Sall.» Il ajoute : «Le Président Macky Sall doit avoir à Tivaouane tout ce dont il a besoin.» Ainsi et d’évoquer «l’inexistence» de l’expression «neutralité» qui, à ses yeux, ne serait rien d’autre qu’une «absence de courage à la limite». A son avis, «le leader politique ne peut s’entourer que de deux types de militants : l’adhérant sur qui il peut compter pour un certain temps et le militant convaincu qui croit, défend une cause noble». Au-delà de ces aspects, le porte-parole de la famille Sy a décrié les nombreux accidents de la route qui ont cours actuellement au Sénégal. Des accidents que le porte-parole de la famille Sy condamne vigoureusement : «Les chauffeurs doivent savoir qu’ils ne transportent pas du bois mort, mais plutôt des êtres humains. C’est très important.» Et d’analyser la «somme des responsabilités quant à la survenue d’un accident». Et ainsi d’inviter les chauffeurs à la sérénité pour éviter les accidents, la discipline, la prudence, aussi à revoir l’état des voitures. Ce d’autant que le Sénégal n’a pas encore fini de se préoccuper de la cinquantaine de morts enregistrés sur la route lors de la 123ème édition du grand Magal de Touba. Le marabout a aussi évoqué quelques aspects néfastes de la société autour de la corruption, la prostitution, entre autres. Et de rappeler l’histoire «d’Adam qui a été induit en erreur par sa dame, Eve, en le corrompant», pour faire remarquer que «la corruption a toujours existé». Il indique : «J’ai l’habitude de dire aux autorités du pays qu’elles ne pourront rien face à ce mal qui ne disparaîtra jamais. Ce sera jusqu’à la fin du monde. Tout comme la prostitution et la pauvreté. Mais cela ne veut pas dire qu’il ne faut pas en parler. Cela fait partie du mode de gouvernance.» Pour sa part, la cellule de communication dirigée par Serigne Hamid Sy Al Amine a annoncé la tenue du symposium du Maouloud le samedi 25 novembre qui portera sur le thème : «Les cités religieuses : Pôles de spiritualité de développement et de cohésion.» Aussi l’organisation du traditionnel festival «Sons et lumières», la veille du Maouloud. Il insistera sur le volet environnemental en invitant tout un chacun à préserver le cadre de vie de Tivaouane lors du Maouloud 2017. Un Maouloud qui, d’après lui, sera «une particularité très particulière». Car, selon les explications de Serigne Hamid Sy Al Amine, «il coïncide avec les disparitions au cours de l’année, des défunts khalifes Serigne Cheikh Ahmed Tidiane Sy Al Makhtoum et Serigne Abdoul Aziz Sy Al Amine. C’est pourquoi, pour cette édition, un accent sera mis sur l’hommage qui devra être rendu à ces deux illustres disparus».

Le Quotidien

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom