Stonks vs Not Stonks : quand le marché boursier inspire la créativité des internautes

Autrefois, les petits épargnants devaient passer par leur conseiller bancaire pour intervenir sur le marché boursier. Supporter le coût du service bancaire rendait ces particuliers invisibles. Aujourd’hui, ils disposent d’options faciles pour faire des affaires et s’en tirer. On parle d’investissement stonk ou « stonk investing ».

Cette tendance vient des mèmes Stonks qu’on retrouve dans les commentaires des internautes passionnés par les actions boursières. Cet outil a permis à des investisseurs individuels de perturber les prévisions des grandes entreprises.

Comment comprendre le concept du Stonks?

Beaucoup d’expressions contiennent le mot Stonks. La plus célèbre de toutes est le « mème Stonks ». Elle s’est répandue sur les sites internet et les forums de discussions. La plupart concernent le domaine financier.

Qu’est-ce que le mème?

Les mots « mème » et « même » sont semblables, mais désignent deux idées bien distinctes. Le second est un adverbe qui signifie la similitude entre deux choses. Un mème est un élément ou un phénomène repris sur plusieurs plateformes, devenues virales et véhiculant un message précis.

Mème est une traduction d’un terme anglais qui combine les mots « mimesis » et « gène ». Le but émanant du mème est de jouer sur les normes de la culture web pour attirer l’attention de l’audience à travers de l’humour. Caractérisé par un mot ou groupe de mots, il cache un ton drôle, ironique ou cynique.

Facile à lire et à comprendre, il se présente sous plusieurs formats : image, vidéo, GIF, hashtag, hyperlien, personnage récurrent, etc. Parmi le mème populaire, on citer :

  • Pourquoi la vache qui rit, rit ? (Vache qui rit !) ;
  • « Shut up and take the money ! » de Forturama ;
  • Donner des pièces en chocolats à un SDF portant une pancarte sur laquelle est écrite « des pièces ou à manger svp » ;
  • Etc.

Distinction entre Stonks et stocks

Dans l’expression « Stonks mème », le Stonk vient en réalité du mot « Stock ». Sur le marché des titres, le stock représente le lieu où se cotent et s’échangent les actions et les obligations. Le stonk mème renvoi à un personnage amateur ou non sur les marchés boursiers. Il symbolise un novice qui prend des décisions financières de manière autonome sur le marché boursier comme s’il s’y connaissait.

Cette expression désigne un investissement autonome effectué par de petits épargnants sur les forums en ligne. Ce néologisme dérivé du vocabulaire boursier est utilisé pour se moquer des mauvais investisseurs. Ce mot est employé différemment dans l’armée pour signifier un bombardement d’artillerie lourde.

Description du symbole du Stonks même

Le symbole original du Stonks mème est celui d’une image qui s’est répandue au sein de la culture des mèmes. Il s’agit d’un investisseur ou d’un homme d’affaires debout en costume et ayant les bras croisés : le Mème Man. Sa tête est remplacée par celle que l’ordinateur a générée en lui donnant une apparence inhabituelle.

Sur l’image et en face du personnage se trouve un tableau électronique bleu portant différentes valeurs. Ce sont les cotations des actions boursières. Derrière le mot « Stonks », écrit en grand caractère et mis en avant, il y a une flèche orange. Cette dernière pointée vers le haut indique une augmentation des prix des actions.

Quelle est l’origine du Stonks?

Stonks est une faute d’orthographe intentionnelle qui vient de stock (actions boursières). Pour expliquer son succès, vous devez en connaître l’origine à travers les faits et les périodes.

Quelques dates marquantes à propos du Stonks

On doit l’apparition du Stonks à un post Facebook datant du 5 juin 2017 sur la page « Special Même Fresh ». On y voit clairement l’image du personnage Même Man 3D qui a récolté plus de 3600 likes et réactions. Durant les mois qui ont suivi, la popularité du Stonks mème n’a pas cessé de croître. L’image a été repostée sur Reddit le 3 juillet 2017 avec 400 points à la clé.

En février 2018, elle gagne plus de 19 000 vues après une publication sur YouTube. Un mois plus tard, une nouvelle variante de l’image apparaît sur Imgur et reçoit environ 131 000 vues. Il y en a après de multiples versions dont celles sous forme de texte publié sur la plateforme Reddit.

La polémique entre gros et petits investisseurs : un évènement clé du Stonks

L’avènement du Stonks a un lien étroit avec la succession d’importantes pertes survenues sur le marché boursier américain. Il est difficile de le comprendre sans connaître l’affaire GameStop et Robinhood. GameStop est une plateforme de jeux vidéo qui a multiplié la valeur initiale de ses actions en quelques jours.

De grands investisseurs institutionnels avaient parié sur l’effondrement en bourse de bons nombres d’entreprises, dont GameStop. Après des échanges sur un forum du site Reddit, des milliers d’investisseurs amateurs ont préféré leur donner tort. Ainsi, ils décident d’investir en masse dans plusieurs sociétés financièrement pauvres.

Ceci a provoqué un revers pour les gros investisseurs et un vent de panique pour la bourse new-yorkaise. En contrepartie, des milliers de particuliers individuels se sont enrichis depuis le forum WallStreetBets. Robinhood était une jeune plateforme de trading qui a obtenu une grande notoriété grâce à cet évènement.

La démocratisation du trading a permis à des investisseurs particuliers d’avoir un impact sur les marchés boursiers. Le mot Stonks employé depuis 2017 fait référence à un investisseur tiers qui n’est pas sérieux. Il considère le trading comme un simple moyen de faire profit et peut faire pencher la balance avec ses placements.

Comment le Stonks est-il devenu un phénomène tendance ?

Vers la fin de janvier 2021, le Stonks mème a suscité l’intérêt des médias traditionnels. Cela est dû à son utilisation pendant la « guerre des actions » sur les actions en bourse du magasin de jeux vidéo GameStop. Les actions GameStop en valeur étaient 10 fois supérieures à leur prix initial courant 2021. La réputation du mème Stonks devenait virale et était citée avec des posts sur l’action GameStop.

Pour manifester leur solidarité, les adeptes influents des réseaux sociaux ont commencé à mentionner le Stonks sur WallStreetBets. Parmi ces internautes, on compte le multimilliardaire Elon Musk qui est favorable à l’idée du Stonks mème depuis des années. Il tweete « Gamestonk!!! » en plus d’un lien qui dirige vers le site WallStreetBets pour apporter son soutien.

Cela a permis à cette « guerre » de s’amplifier et d’atteindre un seuil de popularité important et inattendu. En 2021, l’investissement Stonk est pris au sérieux. Beaucoup de géants financiers s’en servent pour accroître leur chiffre d’affaires. C’est le cas de l’application torontoise WealthSimple qui domine cette tendance. En quelques mois, elle passe de 750 millions à 5 milliards de dollars.

Utilisations faites du Stonks : Stonks ou Not Stonks

À la base, le mème Stonks était un outil servant à faire des blagues sur des situations données. Dans ces blagues (souvent fictives), on met en avant une personne qui pense faire du profit intelligemment. En réalité, elle en est soit incapable ou n’y arrive pas tout simplement. On utilise le Stonk de manière humoristique et générique pour illustrer des actions en chute.

C’est ce qu’on appelle le « Not Stonks ». Il ne s’agit que d’un détournement du Stonks mème original qui explique une situation sur le marché où les prix chutent. Cette façon de faire usage du mème caractérise une ignorance du marché boursier. Ceux qui s’en servent ressentent du plaisir lorsque la bourse plonge. Ils partent du principe que la situation inverse n’aurait profité qu’aux riches et aux grandes entreprises.

Parfois, les mèmes Stonks offrent la possibilité de s’étendre à des secteurs autres que financiers. Ils permettent de commenter n’importe quelle situation non-financière dans laquelle on peut faire preuve d’ironie ou d’autosatisfaction.

Le terme Stonks, dérivé de stock boursier, apparaît dans les propos ironiques sur les investissements à grande échelle. Il décrit une situation dans laquelle un particulier désire influencer les chiffres prévus à la baisse par les riches investisseurs. Lorsque les prix des actions chutent sur le marché, on parle plutôt du « Not Stonks ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *