Thiès : Plus de 200 motos Jakarta arrêtés, une vengeance de la police dans l’affaire Mafatim Mbaye ?

C’est une opération conjointe qui a concerné les 5 commissariats dans la capitale du rail. En tête de peloton, le chef du corps urbain, le commandant Mbaye. Le tout supervisé par le commissaire Central de Thiès. Plus de 200 motos Jakarta ont été arrêtées pour défaut de port de casque de sécurité.

Cette opération effectuée dans la nuit du jeudi au vendredi a vu la mobilisation de plus 100 éléments des 5 commissariats en plus du groupement mobile d’intervention, renseigne nos sources. La quasi totalité des quartiers de la ville ont vu la ronde des forces de l’ordre déterminées à mettre fin à cette « anarchie » dans le transport des deux roues notamment des motos Jakarta.

L’opération aurait mis les jakartamen dans tous leurs états, précise nos sources. Leurs camarades plus chanceux, ont refusé en signe de protestation de mettre à leur tour leurs casques de sécurité

Dans la nuit du vendredi au samedi les forces de l’ordre ont remis ça. Cette fois-ci, il s’est agit de contrôler l’heure réglementaire. Il est formellement interdit aux jakartamen de rouler au-delà de 21h. Toujours sous la houlette du commandant du corps urbain de Thiès les policiers ont réussi à immobiliser plusieurs motos.

Cette opération intervient dans un contexte tendu où le policier El Capo avait été accusé d’avoir tué Mafatim Mbaye a bord d’une moto Jakarta lors d’une intervention policière. La mort du boulanger avait soulevé l’ire des conducteurs de Jakarta de la région qui avaient manifesté en barrant les principales artères de la route. 

L’intervention sonne comme une revanche policière après la mutation du policier El Capo qui est désormais affecté à Dakar, à la direction de la police judiciaire de la DIC.  Accusé par le public d’être l’auteur du drame, le policier aux locks avait disparu de la circulation thiéssoise. 

Toujours est il que, depuis cet évènement malheureux, les relations entre la police et les conducteurs de Jakarta dans la capitale du rail sont très tendus et ne sont prêtes de s’apaiser de sitôt.

PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom