Touba : Astou Lô, 45 ans, succombe après avoir consommé un médicament traditionnel

A Touba, une dame nommée Astou Lô, âgée de 45 ans et mère de jumelles, aurait succombé après avoir consommé de la  poudre que lui aurait remis un vendeur de médicaments traditionnels. En colère et gravement affecté, son mari est revenu sur les faits et alerte.

« Après avoir après préparé le petit déjeuner, elle m’a fait savoir qu’elle ne se sentait pas bien à cause d’un médicament en poudre que lui aurait remis un vendeur de médicament. Lorsqu’elle a commencé à vomir, nous l’avons évacué à l’hôpital. Et c’est ainsi qu’elle succombera suite à ses douleurs … »

Selon son mari, le médecin de l’hôpital « Matlaboul Fawzani » où elle était internée, lui aurait affirmé que son épouse avait des problèmes au niveau des reins et n’avait pas pus survivre. En effet le fameux médicament censer le soigner contre ses dermatoses, avait détruit ses canaux biliaires et occasionné des inflammations au niveau de ses reins.

A Touba, la vente illicite de médicaments pharmaceutiques font foison dans la ville sainte. Et à coté de ce commerce informel et lucratif, des poudres et rameaux de plantes de toutes sorte sont vendus sous le nom  de « Garabou Wolof » (médicaments traditionnels). Une bombe qui tue silencieusement sans que les autorités ne puissent réagir. C’est pourquoi le mari de la défunte a tenu à sensibiliser sur les méfaits de ces médicaments de la rue.  

 

PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom