Un spray nasal pour contrer le COVID-19 : Le CNRS en France auteur de la découverte

Une équipe de chercheurs du Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS) en France a mis au point un spray nasal qui permettrait d’agir comme un leurre pour prévenir des infections au coronavirus. Mais le procédé n’a pas encore été testé sur un sujet vivant.

Tout le monde attendait un vaccin. Finalement, la solution pour combattre le coronavirus pourrait venir d’un spray nasal. Les chercheurs du CNRS ont mis au point un traitement qui permettrait de tromper le virus en le détournant des cellules pulmonaires pour empêcher l’infection, rapporte Le Parisien.

Ce spray pourrait être utilisé à titre préventif, à raison de plusieurs pulvérisations nasales par jour. Les chercheurs ont déposé un brevet dès le mois de mai.

Pas encore testé hors laboratoire

Attention tout de même à ne pas s’enflammer. Ce procédé n’a pas encore été testé sur des cellules pulmonaires d’un sujet vivant (seulement en laboratoire) et l’étude n’a pas encore été publiée dans une revue scientifique. 

Le professeur Philippe Karoyan et son équipe du Laboratoire des Biomolécules de la Sorbonne ont tout de même diffusé une pré-publication dans une revue anglaise après des résultats encourageants. L’étude est en cours d’examen avant une éventuelle publication.

Comment ça marche  ?

Le spray nasal agirait comme un leurre pour le coronavirus. Pour infecter une cellule du corps humain, le virus utilise une protéine appelée “Spike” qui se fixe sur des récepteurs nommés ACE2 de notre membrane cellulaire.

Pour empêcher cette infection, le spray contient des molécules qui imitent parfaitement les récepteurs ACE2 et attirent le coronavirus avant qu’il ne touche nos cellules saines. Le Covid-19 est neutralisé par ces cellules appelées “Peptides”.


PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom