jeudi, 22 octobre, 2020

Une cyberattaque Russe contre Tesla qui aurait pu faire gagner un million de dollars à un salarié

Un cyber-pirate russe a tenté de faire chanter l’entreprise Tesla en essayant de faire passer par un salarié. Il a été dénoncé par ce dernier et arrêté par le FBI.

L’usine de Tesla au Nevada a été la cible d’une attaque “sérieuse” de cybersécurité, selon son patron Elon Musk dans un tweet. Le site spécialisé Teslarati a révélé qu’un employé de l’usine américaine avait aidé le FBI à arrêter un cyberpirate russe. Il voulait faire chanter l’entreprise, mais le salarié de Tesla a fait semblant de jouer le jeu pour le piéger. Le hacker lui a même proposé 500.000 dollars, puis un million en espèce ou en bitcoin, pour qu’il participe au chantage. L’employé a touché 11.000 dollars de la part du cyberpirate.

Le salarié de Tesla avait été contacté en juillet via WhatsApp par le hacker, qui proposait de le rencontrer, au départ de manière amicale car le salarié parle russe, raconte Teslarati. Il l’a finalement vu plusieurs fois au début du mois d’août pour discuter de l’introduction d’un logiciel malveillant dans le système informatique de Tesla. Le Russe voulait ensuite faire chanter l’entreprise qui construit des véhicules électriques. En parallèle, l’employé avait signalé l’arnaque à sa société, qui a ensuite prévenu le FBI. Le bureau fédéral d’enquête a pu obtenir des informations sur le malfaiteur grâce à des opérations du FBI dignes d’un film. 

Arrêté le 22 août

Le hacker s’appelle Egor Igorevich Kriuchkov et il a été arrêté par le FBI à Los Angeles le 22 août alors qu’il tentait de fuir les Etats-Unis selon tout vraisemblance. Il aurait réussi un coup du même genre auprès de CWT, spécialiste du voyage d’affaire, en le rançonnant de 4,5 millions de dollars. Actuellement, le pirate informatique est détenu en l’attente d’un procès.


PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom