URGENT – Djeddah Thiaroye Kao : Un enfant de 2 ans retrouvé dans un trou, ligoté, les yeux bandés

On a failli assister à un enlèvement suivi de sacrifice rituel d’un enfant nommé P.L.D., âgé de 2 ans et quatre mois, dans un quartier de la commune de Djeddah Thiaroye Kao. Le marmot a été sauvé grâce à la vigilance d’un écolier de 16 ans. Ce dernier passait dans les parages lorsqu’il a entendu les cris de détresse du bambin abandonné dans un trou.

Les adeptes de sacrifice rituel d’enfant ont raté leur coup contre un garçon du nom de P.L.D. à Djeddah Thiaroye Kao. Vivant avec ses parents domiciliés au quartier Sant Yalla, le môme a été porté disparu depuis le jeudi 15 mars dernier, puis retrouvé le lendemain dans des conditions effroyables.

Il était ligoté des pieds et des mains, les yeux bandés, puis abandonné dans un trou

Informés de la disparition mystérieuse du bambin, la famille et les voisins se mettent à sa recherche. Ils font la déclaration chez le délégué de quartier et alertent les limiers de Thiaroye. Mais, le lendemain, un élève de 16 ans, sur le chemin de l’école, traverse une rue et entend les cris de détresse d’un enfant. Il fouille du regard les alentours, mais ignore la provenance des hurlements du bambin. Les appels de l’enfant retentissent davantage et deviennent plus persistants et stridents.

L’écolier se dirige vers l’endroit où il entend les cris et tombe sur le marmot en pleurs. Celui-ci était ligoté des pieds et des mains, les yeux bandés, et abandonné dans un trou. Stupéfait, l’élève lâche un cri et quitte précipitamment les lieux. Mais, face aux cris de détresse insistants du bambin, il éprouve de la pitié pour lui, se ressaisit et retourne sur les lieux. Prenant son courage à deux mains, il réussit à extirper l’enfant du trou et alerte les voisins. Ces derniers soupçonnent un assassinat par sacrifice rituel, embarquent le petit dans un véhicule et le conduisent au commissariat de Thiaroye.

L’enfant a été porté disparu le jeudi 15 mars

Une foule immense envahit les locaux de la police et tente d’identifier le jeune garçon. Les parents apprennent la nouvelle, arrivent au pas de charge au commissariat et reconnaissent leur fils. «Il a disparu mystérieusement de la maison, depuis le jeudi 15 mars dernier. Nous avons investi les quartiers à sa recherche, mais en vain. On a été surpris d’apprendre qu’il a été retrouvé, les pieds et les mains ligotés, les yeux bandés, et abandonné dans un trou. Il aurait dû être sacrifié si l’élève ne l’avait pas retrouvé là-bas», ont déclaré les parents devant nos informateurs.

La police ouvre une enquête et transmet le dossier sous forme de Rj au parquet

Les limiers de Thiaroye ont ouvert une procédure d’enquête préliminaire sur l’affaire et transmis le dossier d’auditions sur procès-verbal (Pv), sous forme de renseignement judiciaire (Rj) au parquet du tribunal de Grande instance de Pikine.

Les Echos

PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom