URGENT ! Un tsunami volcanique en Indonésie fait au moins 220 morts (Vidéo)

Selon les autorités, le tsunami a pu être déclenché par une marée montante anormale due à la pleine Lune, conjuguée à un glissement de terrain sous-marin provoqué par l'éruption de l'Anak Krakatoa, petite île du détroit de la Sonde qui sépare Java et Sumatra.

Le 23 décembre, le porte-parole de l’agence indonésienne de gestion des catastrophes Sutopo Purwo Nugroho a annoncé que le tsunami survenu la veille au soir avait fait au moins 222 morts et 843 blessées. Le 22 décembre, le tsunami a soudainement déferlé sur les rives du détroit indonésien de la Sonde à la suite d’une éruption volcanique, semant la panique parmi les touristes et les habitants.

 

Des centaines de bâtiments ont été emportés par la vague, qui a déferlé sur les côtes méridionales de Sumatra et l’extrémité occidentale de l’île de Java. La vague a surgi après l’éruption du volcan Anak Krakatoa, selon Sutopo Purwo Nugroho, porte-parole de l’agence nationale de gestion des catastrophes.

Des images vidéo dramatiques publiées sur les réseaux sociaux montrent un mur d’eau qui s’abat sur un concert en plein air donné par le groupe pop Seventeen. Ses membres sont projetés hors de la scène par la vague qui se propage parmi les spectateurs. Dans un post sur Instagram, le chanteur du groupe Riefian Fajarsyah peine à contenir son émotion en annonçant la mort du bassiste et de l’organisateur des tournées des musiciens.

Erreur de prévention des autorités 

Selon les autorités, le tsunami a pu être déclenché par une marée montante anormale due à la pleine Lune, conjuguée à un glissement de terrain sous-marin provoqué par l’éruption. « La combinaison [des deux facteurs] a causé un tsunami soudain qui a frappé les côtes », a expliqué M. Nugroho, porte-parole de l’agence nationale de gestion des catastrophes, ajoutant que l’agence géologique indonésienne menait une enquête pour savoir ce qui s’est passé exactement.

Les autorités indonésiennes avaient dans un premier temps déclaré que la vague n’était pas un tsunami, mais une marée montante et avait appelé la population à ne pas paniquer. « C’était une erreur, nous sommes désolés », a écrit par la suite M. Nugroho sur Twitter.

Selon le Centre de la volcanologie indonésien et de la gestion des risques géologiques, l’Anak Krakatoa montrait des signes d’activité renforcée depuis une semaine. Une éruption survenue peu avant 16 heures a duré environ 13 minutes, envoyant à des centaines de mètres dans le ciel un épais panache de cendres.

Le volcan responsable a émergé des eaux il y a 90 ans, formé par le légendaire Krakatoa

Le volcan responsable d’un tsunami meurtrier qui a frappé l’Indonésie samedi soir a émergé des eaux il y a 90 ans, formé par le légendaire Krakatoa. Il est sous haute surveillance depuis dix ans.

Anak Krakatoa, qui signifie « l’enfant » de Krakatoa en indonésien, est particulièrement actif depuis le mois de juin. Il crache à l’occasion d’énormes panaches de cendres très haut dans le ciel. En octobre, un bateau de touristes avait failli être heurté par des morceaux de lave.

D’après les spécialistes, l’Anak Krakatoa s’est formé aux alentours de 1928 dans la caldeira du Krakatoa, vaste cuvette résultant d’une éruption qui provoque l’effondrement du sommet d’un volcan.

Le tsunami provoqué par l’éruption a été l’une des pires catastrophes naturelles qu’ait connu la planète.

L’Indonésie, archipel de 17.000 îles et îlots qui s’est formé par la convergence de trois grandes plaques tectoniques (indo-pacifique, australienne, eurasienne), se trouve sur la ceinture de feu du Pacifique, zone de forte activité sismique.

PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom