URGENT ! Une attaque meurtrière au Mali a fait au moins de 15 morts

Une attaque de jihadistes présumés contre un camp de l’armée dans le centre du Mali, dimanche 17 mars, a fait au moins 15 morts, selon un bilan encore imprécis mais qui sera “lourd”, ont indiqué des sources sécuritaires et militaires.

Le camp des Forces armées maliennes (FAMa) de Dioura, à l’est de la capitale régionale Mopti, a été attaqué en fin de nuit par un “commando arrivé à moto et à bord de véhicules”, selon une source militaire malienne. “Plusieurs militaires ont été tués et portés disparus”, a déclaré cette source à l’AFP.

Vérification en cours

“Nos hommes ont riposté. Moi, j’ai vu au moins quatre corps par terre. On n’a pas de bilan précis, mais il y a beaucoup de dégâts”, a expliqué une autre source militaire malienne s’exprimant sous le couvert de l’anonymat, dans l’attente d’un communiqué officiel du ministère de la Défense. Une source sécuritaire malienne a de son côté évoqué “un lourd bilan d’au moins huit morts”.

“Il y a des militaires qui sont morts, d’autres disparus, d’autres blessés. Je ne veux pas non plus confirmer ou infirmer le chiffre de 15 militaires tués. Un homme vu couché n’est pas forcément mort”, a ajouté cette source.

Par ailleurs, une source sécuritaire étrangère a déclaré à l’AFP que des “vérifications” étaient “en cours pour confirmer ou pas le chiffre d’au moins 15 morts” avancé par des civils dans la localité de Dioura.

Des violences persistantes

C’est le camp militaire de la petite localité malienne de Dioura, au centre du Mali, qui a été attaqué dans la nuit de samedi à dimanche. Selon les premiers témoignages, les assaillants, de présumés jihadistes, sont arrivés en moto et en véhicule. Lourdement armés, ils ont attaqué les lieux. « C’était comme s’ils étaient très informés », explique une source contactée par RFI.

Panique totale

Des coups de feu nourris ont été entendus. Un groupe d’assaillants s’est dirigé vers l’est du camp, un autre groupe vers le sud, le tout dans une panique totale. D’après nos informations, des véhicules se trouvant à l’intérieur du camp ont été détruits ou emportés.

Côté bilan, des informations contradictoires circulent. Une certitude, on compte des victimes dans les rangs de l’armée malienne, ainsi que des soldats dont on est pour le moment sans nouvelles. Sont-ils morts ? Si oui, le bilan pourrait être très lourd.

Un hélicoptère survole la ville

Peu avant la mi-journée de ce dimanche, des témoins ont vu au moins un hélicoptère de l’armée malienne survoler la ville. « Preuve que nous contrôlons la situation », réagit un officier. Selon une autre source, il est cependant prématuré de dire exactement si l’armée malienne contrôle toujours le camp de Dioura.

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom