URGENT ! Une Fusillade à Strasbourg fait 4 morts et des blessés graves

L’homme qui a tué au moins quatre personnes à Strasbourg mardi soir est fiché S. La section antiterroriste du parquet de Paris a été saisie.

Il est aux alentours de 20 heures quand un homme ouvre le feu en plein coeur de Strasbourg mardi soir, à quelques centaines de mètres du marché de Noël. Au moins deux personnes meurent sous les balles, onze autres sont blessées. Des militaires de l’opération Sentinelle présents dans le secteur répliquent et tirent à leur tour dans sa direction. Mais l’homme parvient à prendre la fuite.

S’il a réussi dans un premier temps à s’échapper, l’homme est très vite identifié. Le tireur présumé est en fait loin d’être un inconnu pour les services de police et de renseignements. L’homme âgé de 29 ans, né à Strasbourg, est connu pour des faits de droit commun et également fiché S (pour « sûreté de l’Etat »), selon des sources policières à L’Express.

1h18: Roland Ries, le maire de la ville, annonce que les drapeaux seront mis en berne demain à Strasbourg.

00h35: Le suspect avait pris la fuite en voiture, indique une source policière à franceinfo.

00h26: Emmanuel Macron arrive place Beauvau et rejoint la cellule de crise

00h18: Le ministre de l’Intérieur se trouve à Strasbourg où il fait le point sur la situation avec les autorités locales et le procureur de la République de Paris.

00H16: Emmanuel Macron va se rendre à la cellule de crise située place Beauvau, indique l’Elysée.

23h07: Le point complet

Des coups de feu ont été tirés vers 20 heures mardi soir dans le centre-ville de Strasbourg. Un tireur isolé aurait ouvert le feu rue des Grandes-Arcades avant de prendre la fuite. Au moins 4 personnes sont décédées et onze autres sont blessées.

« Il y a eu des coups de feu et des gens couraient un peu partout (…) ça a duré une dizaine de minutes », a déclaré un commerçant interrogé par BFM TV. Un « échange de coups de feu s’est produit dans le quartier où serait retranché l’assaillant », a-t-on appris de source policière.

Le tireur a été blessé par une patrouille de soldats engagés dans l’opération Sentinelle avant de prendre la fuite, a-t-on précisé de même source.

L’auteur a été identifié et serait fiché S pour radicalisme. Il aurait été blessé par une riposte de militaires présents sur place dans le cadre de l’opération Sentinelle.

Le centre-ville est bouclé sur un périmètre d’environ 200 mètres. Le parlement européen, en pleine session, a été confiné.

La section antiterroriste du parquet de Paris a annoncé mardi soir s’être saisie de l’enquête sur l’attaque à Strasbourg qui a fait deux morts et onze blessés dans le secteur touristique du marché de Noël, et dont l’auteur, en fuite, a été identifié.

Après évaluation de la situation, le parquet de Paris a ouvert une enquête pour « assassinats, tentatives d’assassinats en relation avec une entreprise terroriste et association de malfaiteurs terroriste criminelle », a-t-il précisé.

Les investigations sont confiées à la sous-direction antiterroriste de la police judiciaire, la direction interrégionale de la police judiciaire de Strasbourg et à la direction générale de la sécurité intérieure (DGSI).

Au CHU de Strasbourg, la cellule de crise a été activée: des lits ont été libérés et les médecins se préparent à recevoir les victimes de l’attaque de ce soir.

Le ministre de l’Intérieur français, Christophe Castaner, a quitté Paris et se dirige vers Strasbourg.

« Le Président de la République a été informé en temps réel des événements survenus à Strasbourg. Il a décidé en conséquence d’écourter sa réunion en cours et souhaité que le ministre de l’Intérieur se rende sur place », a indiqué l’Elysée.

22h56 : L’Assemblée nationale exprime sa solidarité avec les victimes des tirs qui ont fait au moins deux morts et onze blessés dans le centre-ville de Strasbourg, en marge de l’examen du projet de réforme de la Justice.

« Je voudrais avec les collègues adresser la solidarité de l’Assemblée nationale aux habitants de la ville de Strasbourg qui sont victimes ce soir d’une attaque qui a fait plusieurs morts et plusieurs blessés », a déclaré le député du Haut-Rhin Olivier Becht (UDI), originaire de Strasbourg.

« Nous sommes évidemment dans la peine, la tristesse et la solidarité avec l’ensemble des victimes, de leurs familles, des habitants, étant bien sûr en pensée avec les forces de l’ordre qui font ce qu’elles peuvent pour appréhender le tireur dans des circonstances qui sont déjà très compliquées », a-t-il ajouté.

22h48: Le bilan passe désormais à 4 morts et plusieurs blessés dont certains dans un état grave

.

.

22h45: Le point de ce que l’on sait à cette heure

Un homme a ouvert le feu dans le centre de Strasbourg peu avant 20 heures dans la rue des Orfèvres, à proximité du marché de Noël. Au moins deux personnes ont été tuées et onze autres blessées, selon un bilan provisoire de la préfecture du Bas-Rhin.

Les autorités appellent les habitants à rester chez eux. Le tireur est toujours en fuite.

Le tireur – encore en fuite – est né en 1989 à Strasbourg. Il est « fiché S » et était suivi par la direction générale de la sécurité intérieure (DGSI).
Il a utilisé un pistolet automatique sur au moins trois lieux. Un militaire de l’opération « Sentinelle » a été blessé à la main lors d’échanges de coups de feu

La section antiterroriste du parquet de Paris se saisit des faits.

Une enquête est ouverte du chef d’« assassinats », « tentatives d’assassinat en relation avec une entreprise terroriste » et « association de malfaiteurs terroristes criminelle », selon le parquet.

Informé en temps réel des événements, le président de la République a envoyé sur place le ministère de l’intérieur, Christophe Castaner.

22h41: Le tireur, fiché S, connu par la DGSI pour des faits de radicalisation devait être interpellé ce matin par les forces de l’ordre dans le cadre d’une affaire de meurtre selon LCI. Il ne se trouvait pas à son domicile.

22h38 : Le tireur, fiché S, connu par la DGSI pour des faits de radicalisation devait être interpellé ce matin par les forces de l’ordre dans le cadre d’une affaire de meurtre selon LCI. Il ne se trouvait pas à son domicile.

22h36: Le Parlement européen a été fermé, d’après le directeur de la communication de l’institution européenne. « Personne peut le quitter jusqu’à nouvel ordre. Députés et personnel ont reçu des mails ou SMS leur indiquant de rester à l’abri », indique-t-il sur Twitter.

22h09: De nouveaux coups de feu peu après 22h dans le quartier où est retranché le tireur

22h08: La section antiterroriste du parquet de Paris se saisit de l’affaire, indique une source judiciaire à franceinfo. Le procureur Rémy Heitz se rend sur les lieux. Répondre

.

21h49: Nouveau bilan, toujours provisoire : 2 morts, 11 blessés, dont 2 en urgence absolue.

.

21h40: Selon la chaîne LCI le tireur en fuite est identifié et serait fiché S

21h39: Le Ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner va sur place

21h37: Nouveau bilan de la fusillade à Strasbourg : au moins un mort et 10 blessés après des coups de feu,

21h19: Le président de la République, Emmanuel Macron alerté par ses conseillers de la situation à #Strasbourg, vient d’annoncer aux parlementaires qu’il écourte la réception organisée à l’Élysée.

De son côté Christophe Castaner annonce suivre la situation:

on:

21h18: Le bilan s’alourdit avec 1 mort et 9 blessés

21h16: La préfecture indique que les habitants de deux quartiers situés aux abords du centre, Neudorf et Parc de l’Etoile, doivent rester confinés chez eux.

21h14: Emmanuel Foulon, porte-parole au Parlement européen est enfermé dans un restaurant à côté de la Place Kléber. Il affirme à la RTBF  depuis ce restaurant où il est barricadé:

« On a entendu des coups de feu. Ils venaient de derrière nous, de la place Kléber. On a eu une confirmation de la sécurité du Parlement Européen qui confirme des tirs et plusieurs personnes au sol et invite le personnel du Parlement Européen à rester confiné. Cet ordre nous a été confirmé par la gendarmerie qui est passée devant notre restaurant, mitraillette à la main. Le tireur serait en cavale, ils ratissent le quartier. »

« Tout le quartier est bloqué, les restaurants et magasins doivent baisser le rideau. »

21h11: Le plan blanc a été déclenché dans les hôpitaux de Strasbourg, confirme le CHU de Strasbourg à franceinfo. Pour rappel, le plan blanc est un plan d’urgence pour les services de secours en cas d’attentat, d’épidémie ou de catastrophe naturelle.

21h07: La Préfecture annonce un mort et six blessés.

21h00: Le Maire de Strasbourg parle de 4 blessés et d’un tireur en fuite

20h46: Selon plusieurs médias locaux, un secteur entourant de 200 mètres la place Gutenberg, située en plein centre-ville, est bouclé.

uclé.

 

20h41: La Mairie demande aux habitants de rester chez eux en raison des événements en cours

20h40: La préfecture de la région Grand Est et du Bas-Rhin fait état, sur son compte Twitter, d’un « événement en cours », appelant à « ne pas relayer de fausses rumeurs ».

20h38: Selon les premières informations à notre disposition, des coups de feu ont été tirés vers 20 h ce mardi soir dans le centre-ville de Strasbourg.

Un tireur isolé aurait ouvert le feu rue des Grandes-Arcades. Au moins deux personnes auraient été touchées.

Le tireur aurait pris la fuite en direction de la Grand’Rue où il y aurait eu d’autres coups de feu.

Le centre-ville est en cours de bouclage sur un périmètre de sécurité qui s’étend sur environ 200 mètres autour de la place Gutenberg. Les services de secours se rendent sur place. Deux ambulances du SMUR viennent de rentrer dans l’ellipse insulaire.

20h37 : Strasbourg : Des coups de feu tirés ce soir dans le centre-ville / Il y aurait plusieurs blessés

SOURCE : Jean Marc Morandini (http://www.jeanmarcmorandini.com)

PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom