URGENT ! Voici les premières images de l’Airbus A330 d’Air Sénégal baptisé “CASAMANCE”

Airbus a obtenu pour son A330-900 la certification « au-delà de 180 minutes » de la part de l’AESA, permettant aux opérateurs de l’utiliser sur des routes plus longues et plus loin des aéroports de déroutement. La compagnie aérienne Air Sénégal a pu apercevoir son premier A330-900 équipé de ses moteurs, dont les essais vont débuter – trop tard apparemment pour une utilisation sur le vol inaugural entre Dakar et Paris vendredi.

L’Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA) a approuvé l’A330-900 pour une ETOPS «au-delà de 180 minutes», en l’occurrence la capacité de l’A330neo de voler pendant 285 minutes sur un seul moteur vers un aéroport de déroutement. Cette réalisation « importante » selon Airbus signifie que les exploitants de l’A330neo, équipé de moteurs Rolls-Royce Trent 7000, bénéficieront de routes long-courrier « les plus efficaces, fiables et directes ». L’approbation, qui inclut l’ETOPS 180 min pour la version de base de l’appareil, inclut désormais l’option ETOPS 285 min qui étend « d’environ 2000nm » la distance maximale de déroutement. Airbus précise dans son communiqué que la certification par la FAA américaine est attendue « sous peu ».

Les compagnies aériennes choisissant l’option ETOPS 285 pourront donc proposer de nouvelles routes directes « sans limitation », ou sur les liaisons existantes opérer des vols plus directs et donc plus économiques et rapides, tout en bénéficiant d’un choix plus large d’aéroports de déroutement. L’octroi de cette capacité ETOPS « témoigne de la maturité de la conception et des systèmes de l’appareil, dont il a été démontré qu’ils sont aussi performants que sur le prédécesseur – la famille polyvalente et extrêmement fiable A330-200 / -300, qui a fait ses preuves sur plusieurs millions de vols », souligne Airbus, rappelant que ces biréacteurs long-courrier avaient été les premiers à obtenir de l’AESA l’ETOPS au-delà de 180 minutes – c’était en 2009.

A quatre jours de l’inauguration de sa première liaison long-courrier, Air Sénégal a découvert lundi les images de son premier A330-900 baptisé « Casamance », immatriculé 9H-SZN (à Malte et donc « sous la coupe » de l’AESA) et équipé de ses deux moteurs Trent 7000 – à la décoration identique à celle de la dérive verticale. Même si la compagnie sénégalaise sera compagnie de lancement de l’A330neo en Afrique, elle ne pourra l’utiliser le 1er février pour l’ouverture de sa nouvelle liaison entre Dakar-Blaise Diagne et l’aéroport de Paris-CDG – un A330 loué chez Hi Fly le remplacera jusqu’à la livraison de l’A330neo.

Le deuxième A330neo d’Air Sénégal, baptisé “Sine Saloum” est lui aussi configuré pour accueillir 32 passagers en classe Affaires, 21 en Premium et 237 en Economie, est attendu l’an prochain. Air Sénégal dessert une dizaine de destinations régionales réparties dans 9 pays africains, avec deux A319 et deux ATR 72-600.

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom