USA-Islamophobie: L’américaine musulmane qui ridiculise une manifestation anti-islam, affole la toile

Comment désamorcer l’islamophobie féroce de chrétiens fanatiques en une seule photo saisissante ? Une photo sur laquelle le large sourire qui éclaire le visage de Shaymaa Ismaa’eel contraste avec la colère qui crispe les traits des hommes qui se tiennent debout, à l’arrière-plan.

Le sourire désarmant de cette Américaine de confession musulmane, décrite comme pieuse et passionnée par son travail auprès d’enfants autistes, en tant que thérapeute du comportement, en a désarmé plus d’un… notamment sur les réseaux sociaux où elle compte désormais des milliers d’amis.

Pourtant, ce dimanche 21 avril, lorsqu’elle s’est rendue à la convention du Cercle islamique d’Amérique du Nord (ICNA) qui se tenait à Washington, rien ne laissait présager qu’elle passerait de l’ombre à la lumière en un éclair, de surcroît en tournant en dérision un racisme qui, d’ordinaire, la terrifie.

Violemment apostrophée, dès son arrivée devant le centre des Congrès, par ce groupe de manifestants qui hurlaient leur détestation de l’islam, tout en brandissant des panneaux sur lesquels était inscrit « L’islam est une religion de sang et de meurtre », Shaymaa Ismaa’eel s’est surprise elle-même en les affrontant sans avoir peur.

Mieux encore, elle a répondu à cette expression de la haine avec une gentillesse confondante qui a coupé le sifflet à certains de ces chrétiens en croisade. Encouragée à poursuivre dans cette voie, elle a d’abord songé à utiliser un mégaphone pour couvrir leurs slogans outrageants et délirants, en chantant les louanges du Prophète Muhammad (saws), si odieusement calomnié.

« Je voulais que les passants et ces ultras du christianisme entendent de belles choses sur notre Prophète bien-aimé. Je n’avais plus que cette idée en tête ». Mais faute d’avoir un haut-parleur sous la main, Shaymaa  Ismaa’eel a eu un éclair de génie : elle prendrait la pose devant ces chrétiens guère charitables pour mieux les tourner en ridicule, et avec eux, leur islamophobie poussée à l’extrême qui peut confiner à l’absurde…

Photographiée par son amie Jamilah, elle a osé braver l’interdiction des policiers qui assuraient la sécurité du centre des Congrès, tandis que des cris de colère redoublaient d’intensité derrière elle. Imperturbable, elle a alors esquissé un sourire radieux et fait un « v » de la victoire, en ignorant à ce moment-là qu’elle ferait un très gros buzz.

PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom