(VIDEO) ALGERIE : Contre un 5e mandat de Bouteflika, une marée humaine envahit la capitale

Une foule remarquable s'est pressée dans les rues de la capitale d'Algérie, ce vendredi 8 mars.

ALGÉRIE – Pour la troisième semaine consécutive, une marée humaine défile ce vendredi 8 mars dans le centre d’Alger contre un cinquième mandat d’Abdelaziz Bouteflika, malgré les mises en garde sur les risques de « chaos » lancées par le chef de l’État qui refuse de céder. La mobilisation, immense et difficile à évaluer, est largement supérieure à celle des manifestations des deux derniers vendredis à Alger, pourtant déjà impressionnantes.

Dans le centre de la capitale, la Place de la Grande-Poste est noire de monde, de même que l’un des principaux axes d’Alger qui y mène, ainsi que les grandes artères environnantes. Les manifestations coïncident avec la célébration du 8 mars, Journée internationale des Femmes, et nombre d’entre elles figurent parmi les manifestants de tous âges qui défilent dans le calme, aux cris de « Pouvoir, assassin », ou « Pas de 5e mandat, eh Bouteflika! ».

« Ils ont les millions, nous sommes des millions », indique une pancarte brandie par une femme dans le cortège. Le flot de manifestants n’a cessé de grossir sur la place de la Grande-Poste déjà bondée,à l’issue de la fin de la grande prière musulmane hebdomadaire. Initialement présents en nombre, les policiers se sont contentés d’observer, avant que plusieurs camionnettes de police, submergées au milieu de la foule ne commencent à évacuer la place.

À chaque passage au-dessus d’eux de l’hélicoptère qui bourdonne dans le ciel d’Alger, les manifestants huent et sifflent en agitant leur drapeaux. Les précédents cortèges ont tous été pacifiques, un des mots d’ordre de la contestation déclenchée le 22 février, à l’exception de quelques heurts localisés à Alger entre petits groupes de casseurs et policiers.

PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom