Vidéo choc de Carlos Ghosn : Une erreur monumentale ?

Dans une vidéo sur fond blanc, diffusée mardi 9 avril, Carlos Ghosn martèle son innocence. « Je le répète aujourd’hui, je suis innocent de toutes les charges portées contre moi », déclare l’ancien PDG de Renault-Nissan. Ce document a été enregistré juste avant sa seconde incarcération, jeudi 4 avril. Pour Carlos Ghosn, « c’est une histoire de complot, de conspiration, de coup de poignard ».

Cette contre-attaque intervient après une offensive médiatique de la part de son épouse, Carole Ghosn, le week-end dernier.

Trois chefs d’accusation retenus

« C’est la pire stratégie de communication que vous pouvez choisir. Au fond, elle laisse supposer que vous refusez d’assumer les responsabilités qui sont les vôtres », estime Florian Silnicki, expert en communication de crise. Ce soir, Carlos Ghosn dort en prison, il est poursuivi pour « abus de confiance », « déclarations inexactes », et « détournement de fonds ».

Faute d’avoir pu organiser une conférence de presse, Carlos Ghosn a enregistré une vidéo peu avant d’être à nouveau arrêté jeudi 4 avril à Tokyo (Japon). Le ton est ferme. « Je suis innocent de toutes les charges portées contre moi. Ces accusations sont partiales, sorties de leur contexte, déformées, afin de peindre un personnage cupide et un dictateur », déclare Carlos Ghosn.

« Un coup de poignard »

L’ancien patron de Renault-Nissan, qui dit son amour pour le Japon, dénonce un coup monté. « C’est une histoire de complot, de conspiration, un coup de poignard », estime le Franco-Libanais. Carlos Ghosn est accusé de « déclarations inexactes », « d’abus de confiance » et de « détournement de fonds ». Nissan s’est contenté de rappeler que l’entreprise disposait de preuves flagrantes du comportement de son ancien PGD, contraires à l’éthique.

PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom