VIDEO – Le français Xavier Dupont de Ligonnès, qui avait tué toute sa famille, a été arrêté en Ecosse

Incroyable rebondissement dans l’affaire de Ligonnès. Le père de famille nantais soupçonné d’avoir assassiné sa femme et ses quatre enfants en 2011 aurait été arrêté ce vendredi soir à Glasgow. 

Ce que l’on sait…

– Xavier Dupont de Ligonnès a été arrêté ce vendredi après-midi à Glasgow, à la descente d’un vol Easyjet en provenance de Paris-Charles de Gaulle. Arrêté sans opposer de résistance, il resterait silencieux depuis.

– Il était en cavale depuis plus de huit ans, soupçonné d’avoir tué sa femme et leurs quatre enfants en 2011, avant d’enterrer les corps sous la terrasse de leur maison, à Nantes.

– Il voyageait avec un faux passeport français volé en 2014, et serait « méconnaissable », après des interventions de chirurgie esthétique, et a été trahi par ses empreintes digitales.

– Les enquêteurs vont maintenant s’atteler à comprendre comment sa cavale a pu durer si longtemps. Il aurait été dénoncé par un proche.

Le procureur de la République de Nantes appelle à la « prudence »

« Demain (samedi, NDLR) il y a des équipes d’enquêteurs du service national de recherche des fugitifs et de la police judiciaire de Nantes qui vont se rendre en Ecosse », a indiqué le procureur de la République de Nantes, Pierre Sennès, à l’AFP. « Ils vont donc faire des vérifications en Ecosse auprès de la personne qui a été arrêtée à l’aéroport de Glasgow pour s’assurer que c’est bien Xavier Dupont de Ligonnès », a-t-il ajouté.

« Donc il convient en l’attente de ces vérifications d’être prudents », a-t-il prévenu. « Il y a une suspicion sur les empreintes mais c’est en cours de vérification, en cours de confirmation, et c’est pour ça que les enquêteurs partent demain en Ecosse », a ajouté le procureur.

Xavier Dupont de Ligonnès a été arrêté à l’aéroport de Glasgow, en provenance de l’aéroport de Roissy-Charles de Gaulle, selon Le Parisien.

Chirurgie esthétique …

Il aurait, selon des enquêteurs cités par France Info, subi des opérations de chirurgie esthétique, qui l’auraient rendu méconnaissable. « Il faut le voir pour le croire, il est absolument méconnaissable, énonce un haut fonctionnaire du ministère de l’Intérieur. S’il n’y avait pas les empreintes, on ne penserait pas que c’est lui », assure un enquêteur auprès de Ouest France.

PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom