(VIDEO) Naples – Liverpool (1-0) : Kalidou Coulibaly anéantit les efforts de Mohamed Salah

Pour le compte de la deuxième journée de la phase de poule de l’Uefa Ligue des champions, les Italiens du Napoli ont battu les Anglais de Liverpool (1-0) ce mercredi soir à San Paolo. Les poulains de Carlo Ancelotti prennent la tête du groupe C.

Pour ce deuxième match du groupe C, le coach italien optait pour un 4-4-2, un système animé par Ospina – Maksimovic, Albiol, Koulibaly, Rui – Callejon, Allan, Hamsik, Ruiz – Milik, Insigne. Du classique, notamment côté Liverpool dont le coach, Jurgen Klopp choisit d’évoluer en 4-3-3 avec Alisson – Alexander-Arnold, Gomez, Van Dijk, Robertson – Wijnaldum, Keita, Milner – Salah, Firmino, Mané.

Début timide entre les deux formations à San Paolo à moitié vide. Les déchets techniques et le manque de clairvoyance des deux équipes était palpable. Offensivement, les italiens étaient plus entreprenants à l’arrivée de ce premier quart d’heure. Évidemment, ils se créait une réelle opportunité malheureusement vendangée par Lorenzo Insigne. Servi sur le flanc droit de la défense des Reds, l’attaquant Napolitain croisait trop sa frappe qui flirtait avec le poteau d’Alisson avant de mourir en touche (13è). La réaction Anglaise ne viendra pas. Le Napoli gagnait en confiance.

Le sénégalais Kalidou Coulibaly muselait l’Égyptien Mohamed Salah sur ses rares tentatives de débordement. Nouvelle occase de Naples. Trouvé au point de penalty par Marek Hamsik, Arkadiusz Milik, malgré un marquage de Van Dijk réussissait à frapper en pivot, mais le portier Anglais, Alisson qui était sur la trajectoire, boxait du bout des gangs (34è). Le danger se rapprochait dans le camp Anglais. En souffrance, la charnière offensive de Liverpool (Mané-Salah-Firmino) ne trouvait pas le bon tempo pour faire mal à la formation de Naples. La pause, l’occasion de rectifier le tir.

Sur des chapeaux de roues, le Napoli démarrait la seconde période avec une nouvelle grosse occasion. D’une petite déviation, Insigne mettait Milik sur orbite qui dégainait une lourde frappe hors de la surface, Alisson Becker était à la parade (50è). Clairement, la formation était en souffrance. Incapable de mettre du rythme, elle se faisait bouffée dans tous les compartiments, surtout dans le secteur médian. Le manque de précision et de justesse technique des Napolitains permettait à Alisson de garder sa cage inviolée. Le gardien brésilien s’illustrait en gagnant son duel face à Insigne avant qu’Alexander-Arnold ne dégage sur sa ligne de but la frappe de Simone Verdi (72è ; 75è). La malchance pour les Italiens, qui touchait la barre transversale d’Alisson Becker. Après un débordement, Mario Rui adressait un centre pour Dries Mertens qui trouvait la barre au grand désarroi du San Paolo (82è).

Liverpool n’était pas dans les meilleures dispositions et cette fois elle se faisait punir. José Callejon, à travers un amour de passe, offrait un finish de rêve à Lorenzo Insigne qui faisait remuer les filets Anglais (1-0; 90è+3). Un avantage que Naples gardait jusqu’au coup sifflet final. Les Italiens se relancent complètement dans cette poule C dont ils prennent la tête d’ailleurs. Pour Liverpool, cette piètre rencontre est vite à oublier. Se relancer, ils essaieront de le faire contre l’Etoile Rouge de Belgrade le 24 octobre prochain à Anfield.

.

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom