VIDÉO – Scandale au Gabon après le viol d’une mineure par un milliardaire proche de Ali Bongo

Le procureur de la République, Olivier N’zaou a annoncé mardi dans un point de presse que le Gabon a émis un mandat d’arrêt international contre Alexis Ndouna pour viol présumé sur un mineur.

Le procureur de la République a indiqué que M. Ndouna est actuellement en fuite. Certaines femmes citées comme complices sont également en fuite.

Interpole est chargée par la justice gabonaise d’interpeller et d’extrader vers le Gabon M. Ndouna afin qu’il vienne répondre de ses actes devant la justice de son pays.

Alexis Ndouna est cité dans le viol de la petite Wally âgée de 15 ans. La petite fille a été livrée à son bourreau par deux femmes qui au préalable avait demandé Wally de les accompagner quelque part. L’innocente qui ne soupçonnait rien a accepté.

A sa surprise générale, elle s’est retrouvée face à l’homme qui a abusé sauvagement d’elle.

Malgré des menaces de mort proférées par les deux proxénètes qui l’ont livré chez le violeur, la petite Wally, déchirée, ravagée a raconté sa mésaventure à ses parents.

Le scandale a éclaté. Une vague de sympathie s’est déclenchée dans le pays sous le hashtag  # je suis Wally #.

Le silence de la justice suite à ce scandale a choqué plusieurs gabonais. Alexis Ndouna, selon plusieurs témoignages était colistier lors des élections locales d’octobre 2018 de Malika Bongo Ondimba, fille de l’actuel chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba.

Quelques activistes ont soupçonné le présumé violeur de profiter de cette proximité avec la famille présidentielle pour bénéficier d’une prétendue « immunité » pour un crime aussi odieux.

 

PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom