VIDÉO – Victime de racisme en Italie, un footballeur sénégalais quitte la pelouse … Regardez

Victime d’insultes racistes, un footballeur sénégalais décide de quitte le terrain. Cette scène horrible a aussi révolté ses coéquipiers, de même que ses adversaires qui l’ont suivi dans les vestiaires. « Mes compagnons et mes adversaires m’ont embrassé. »

Saidou Omar Daffé, 38 ans, sénégalais d’origine, citoyen italien et de Parme d’adoption, a été victime samedi dernier, d’injures racistes. Le match opposait Bagnolese à Agazzanese, des équipes d’excellence. A quatre reprises, un spectateur s’est approché des buts de l’équipe visiteuse défendue par Saidou, le gardien de but et l’a insulté en prenant soin d’être entendu par tous : « Negro di m… ».

Outré, le gardien sénégalais quitte le terrain pour les vestiaires. « J’en avais vraiment marre d’être insulté, je n’en pouvais plus. Alors je suis parti. Je suis un gars serein, j’ai préféré ne pas lui répondre « , dit-il à Corriere.it.

Ses coéquipiers et ses adversaires solidaires

Saidou ne s’en rend pas compte, mais lorsqu’il quitte le terrain, l’arbitre sort le carton rouge et l’expulse. « Il aurait pu interrompre le jeu, au lieu de m’expulser. Ces insultes ont été entendues par tous distinctement. Mais le jeu s’arrête peu après. L’équipe de l’Agazzanese, en solidarité avec Saidou, a également quitté le terrain. Peu de temps après, les joueurs bagnols sont entrés dans les vestiaires, en serrant la main du gardien de but adverse. « Ils se sont excusés pour les paroles du spectateur, qui n’a rien à voir avec ça ».

« Dans les gradins, j’entends souvent ces insultes. J’ai deux enfants de 11 et 2 ans et j’ai décidé de ne plus les emmener avec moi au stade. C’est trop dangereux qu’ils voient ces scènes horribles ».

Carte d’identité : Saidou Omar Daffé joueur et bon samaritain

Après une expérience de 16 ans sur les pelouses, de la troisième catégorie à la série D, Saidou Omar Daffé, 38 ans, moniteur FIGC, est devenu entraîneur fédéral. « Ce dont je suis très fier », se glorifie-t-il. En effet, Daffé enseigne le football aux adolescents inscrits au centre FIGC à Parme.

De plus, président d’une association bénévole appelée « Calcio dilettanti solidarietà », Saidou organise des matchs de football pour collecter des fonds et du matériel qu’il destine à son Sénégal natal qu’il a quitté il y a 17 ans.


PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom