Visite officielle de Sidiki Kaba en Israël 47 ans après … Senghor

"Historique ! Première visite officielle d'un ministre des Affaires étrangères sénégalais en Israël. Sidiki Kaba est arrivé ce matin à Jérusalem. Cette visite intervient 47 ans après celle du Président Senghor en Israël en 1971 », c’est le commentaire posté sur sa page Facebook ce mardi par l’ambassade d’Israël à Dakar.

“L’Etat d’Israël est heureux d’accueillir sur son sol le ministre des Affaires étrangères du Sénégal, Sidiki Kaba du 27 au 29 mars 2018 à Jérusalem, Israël. Cette visite historique intervient 47 ans après celle du Président Senghor (Léopold) en Israël en 1971”, indique un communiqué de l’ambassade d’Israël à Dakar.

Selon la même source, M. Kaba et sa délégation ont été reçus par le ministre de la Défense d’Israël, Avigdor Liberman, en raison de l’indisponibilité du Premier ministre, Benjamin Netanyahu.

“Le Premier ministre Netanyahu a été contraint d’annuler sa réunion avec le ministre Sidiki Kaba pour des raisons médicales. Son médecin lui a recommandé un repos”, explique le texte.

Le communiqué précise que Sidiki Kaba s’est rendu au centre Yad Vashem, à l’institut national pour la mémoire de Shoah, à la Mosquée Al Aqsa et au mur des Lamentations.

Il a eu avec sa délégation, des réunions de travail avec des entreprises israéliennes actives au Sénégal dans le domaine de l’agriculture.

“Israël se réjouit de ce nouveau pas de géant dans ses relations diplomatiques avec le Sénégal. Pour rappel, en juin 2017, les deux chefs d’Etats, Netanyahu et Sall s’étaient entretenus en marge du 51e Sommet de la CDEAO à Monrovia (Libéria)”, ajoute le communiqué

En décembre 2016, Israël avait fait part au gouvernement sénégalais de plusieurs mesures allant dans le sens d’une rupture de leurs relations, dont le rappel en consultation de son ambassadeur à Dakar.

Tel-Aviv protestait de cette manière contre l’adhésion du Sénégal à une résolution du conseil de sécurité des Nations unies sur les colonies de peuplement israélien en territoire palestinien.
Dakar avait refusé de revenir sur sa position concernant les colonies israéliennes en Palestine.
En juin 2017, le Sénégal avait accepté le retour à Dakar de l’ambassade d’Israël et la reprise de la coopération avec ce pays du Proche-Orient, à la suite d’une rencontre du président Macky Sall avec le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu, à Monrovia (Liberia).
En marge du 51e sommet de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao), dans la capitale libérienne, le dirigeant sénégalais et son homologue israélien avaient eu un “échange approfondi sur les questions bilatérales d’intérêt commun” entre Israël et le Sénégal.
L’ambassadeur non résident du Sénégal en Israël, Talla Fall, a présenté ses lettres de créances au président israélien Reuven Rivlin, le 8 août dernier.

APS


PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom