Voici le classement Jeune Afrique 2019 des meilleures sélections africaines de Football

Vainqueur de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) en Égypte, l’Algérie s’installe logiquement à la première place du classement 2019 des sélections nationales. Les Fennecs, qui succèdent au Maroc, devancent notamment le Sénégal, le Nigeria, la Tunisie et Madagascar.

1. Algérie

Jamais l’Algérie ne s’était installée en tête de ce classement. Sa première place est incontestable, tant elle a dégagé une impression de puissance et de sérénité, mêlée à une qualité technique naturelle. En Égypte, où elle était initialement considérée comme un gros outsider, la sélection de Djamel Belmadi a vite revêtu les habits d’un favori. Un premier tour parfaitement négocié – trois victoires dont une face au Sénégal (1-0) sonnant comme une répétition – puis une suite de parcours du même niveau, avec, notamment, un succès contre le Nigeria en demi-finale (2-1) grâce à un but aussi tardif que somptueux de Mahrez. En finale, comme trois semaines plus tôt, les Fennecs ont fait le minimum contre les Lions de la Teranga (1-0), offrant au pays la deuxième CAN de son histoire après celle conquise à Alger en 1990.

Grâce à son ossature (M’Bolhi, Bennacer, Bounedjah, Feghouli, Mahrez…), l’Algérie a depuis confirmé qu’elle était bien le numéro 1, grâce à un succès en amical contre la Colombie (3-0), ou encore ses débuts parfaits (deux victoires) en qualifications pour la CAN 2021.

2. Sénégal

Le grand malheur du Sénégal, en 2019, se résume en un mot : Algérie. Battus deux fois par les Nord-africains en Égypte, au premier tour puis en finale, et toujours sur le même score (0-1), les Lions ont laissé filer l’occasion de gagner leur première CAN. Sinon ? Ils ont tout bien fait, que ce soit lors des autres matches disputés en Égypte (cinq victoires), en qualifications pour l’édition 2021 – avec deux succès face au Congo (2-0) et l’Eswatini (4-1) -, et même en amicaux, avec notamment un succès de prestige contre le Nigeria (1-0) et la fierté d’avoir accroché le Brésil (1-1). Sur le papier, Aliou Cissé dispose presque de ce qui se fait de mieux en termes d’effectif en Afrique. Et ses cadres, notamment Mané et Koulibaly, sont très jeunes (27 et 28 ans). De quoi envisager l’avenir avec une bonne dose d’ambition.

3. Nigeria

Avec un effectif relativement jeune, Gernot Rohr a mené les Super Eagles à la troisième place de la CAN, à l’issue d’un parcours globalement convaincant, certes marqué par une défaite face à Madagascar (0-2), et une autre, lourde de conséquences, en demi-finale contre l’Algérie (1-2). Les Nigérians, qui auront eu la satisfaction d’éjecter leur voisin camerounais de la compétition en huitièmes de finale (3-2), regardent désormais devant eux, confortés par les bons résultats enregistrés depuis la rentrée  – nuls contre l’Ukraine (2-2) et le Brésil (1-1) en amicaux, victoires face au Bénin (2-1) et au Lesotho (4-2) – même si Rohr, à qui la Fédération doit beaucoup d’argent, n’est pas certain d’aller au bout de son contrat, en juin prochain.

4. Madagascar

Les Tunisiens pourront protester, estimant que cette quatrième place leur revient, puisque c’est à cette position qu’ils ont terminé la CAN, justement après avoir éliminé Madagascar en quarts de finale (3-0). L’argument est recevable. Mais les Barea, pour leur première phase finale, ont épaté tout le monde grâce à leur football offensif et leur fraîcheur. Le Nigeria (0-2), le Burundi (0-1) et la Guinée (2-2) au premier tour, puis la RDC en huitièmes de finale (2-2, 2-4 au t.a.b) en ont fait les frais. Les deux victoires acquises en novembre contre l’Éthiopie (1-0), et surtout le Niger à Niamey (6-2), ont depuis ouvert la voie à une seconde qualification d’affilée pour cette sélection longtemps habituée à l’anonymat.

5. Tunisie

Les Aigles de Carthage, quatrièmes de la CAN – leur meilleure performance depuis 2004 – ont évolué dans un climat interne souvent pesant, débouchant sur le départ d’Alain Giresse au mois d’août. En Égypte, ils ont alterné le bon et le moins bon, passant tout près de la sortie de route prématurée au premier tour.

Battus par le Sénégal (0-1) en demi-finale, ils ont depuis pris six points en qualifications pour la CAN 2021, balayant notamment la Libye (4-1). Mais avec les arguments techniques incarnés par Msakni, Khazri ou Sliti, on attend toujours un peu mieux de sa part.

6. Bénin

Jamais les Écureuils n’avaient franchi le premier tour d’une CAN. Avec un effectif modeste, le Bénin, après trois matches nul au premier tour, dont deux contre le Ghana (2-2) et le Cameroun (0-0), s’était qualifié pour les quarts de finale en éliminant le Maroc à la surprise générale (1-1, 4-1 aux t.a.b.). L’aventure s’est terminée face au Sénégal (0-1), mais le Bénin a laissé l’image d’une équipe disciplinée et bien organisée.

7. Ouganda 

Les Cranes, onzièmes en 2009, continuent de progresser. Même si leur parcours en Égypte s’est arrêté en huitièmes de finale, les Ougandais ont laissé une bonne impression générale, produisant un football agréable à regarder, notamment face à la RDC (2-0) au premier tour. Qualifiés pour le CHAN, bien partis pour disputer la CAN 2021, les Ougandais ont également remporté la Coupe de la CECAFA, qu’ils ont organisée. Une des sélections qui montent en Afrique.

8. Côté d’Ivoire 

La défaite en Éthiopie (1-2), en qualifications pour la CAN 2021, juste après une victoire poussive contre le Niger (1-0), prouve que les Eléphants ont perdu de leur superbe. Certes, ils ont atteint les quarts de finale de la CAN, en ne s’inclinant qu’aux tirs au but face à l’Algérie. Leur bilan chiffré est positif, mais certaines défaites contre des adversaires à leur portée – Éthiopie, Ouganda (0-1), Bénin (1-2) – sont autant d’alertes dont Ibrahim Kamara, le sélectionneur ivoirien, va devoir tenir compte.

9. Maroc

Premier en 2018, le Maroc n’a pas vraiment brillé cette année. Éliminé en huitièmes de finale par le Bénin lors de la CAN (1-1, 1-4 aux t.a.b), après avoir remporté ses trois matches du premier tour sur un score identique (1-0), il a vu Hervé Renard s’envoler pour l’Arabie saoudite, après une rupture à l’amiable de son contrat. Son successeur, Vahid Halilhodzic, a connu des débuts poussifs, même si le dernier succès au Burundi (3-0) semble constituer l’amorce de quelque chose. Avec leur potentiel, les Marocains peuvent viser haut.

10. Ghana

Guère flamboyant en Égypte, où son parcours s’est achevé en huitièmes de finale, le Ghana présente malgré tout un bilan chiffré positif. Il n’a perdu que deux matches, en amicaux, et a parfaitement débuté les qualifications pour la CAN 2021, avec notamment une victoire contre l’Afrique du Sud. Mais les Black Stars ont les moyens de faire beaucoup mieux que ce qu’ils montrent depuis deux ans.


L’Égypte et la Guinée déçoivent, les Comores en hausse

Derrière ce top 10,  on retrouve toute une armada de grands noms du football africain, qui ne laisseront pas une grande trace en cette année qui s’achève. On pense à l’Égypte, qui a raté sa CAN alors qu’elle en était le grand favori. Au Cameroun, bien décevant depuis son sacre de 2017, à la RDC, sortie sans gloire de l’épreuve par de rafraîchissants malgaches, ou encore à la Guinée, dont on retiendra surtout l’après-CAN et le limogeage du sélectionneur belge Paul Put, accusé par la fédération de corruption.

Heureusement, les douze mois écoulés ont aussi réservé de bonnes surprises. Ainsi, le Gabon (13e), piteusement éliminé sur le chemin de la CAN par le Burundi, s’est refait une santé depuis l’arrivée de Patrice Neveu aux commandes avec, notamment, un succès au Maroc en amical (3-2) et un match nul en RDC en qualifications pour la CAN 2021 (0-0). Les Comores (18e), qui ont accroché l’Égypte (0-0) et battu le Togo (1-0) ou encore la Guinée (1-0), ainsi que la Gambie (19e), l’Éthiopie (25e) ont montré des choses intéressantes. On accordera aussi une mention spéciale à trois représentants de la Corne de l’Afrique –  Djibouti, Somalie, Érythrée – et au Tchad, de retour sur la scène continentale après plus de trois ans de suspension. Le Burundi, quant à lui, passe de la 16e à la 46e place. En fin de classement, on retrouve notamment Sao Tomé (53e), l’Île Maurice (54e) et les Seychelles (55e).


Le classement complet 2019

1. Algérie ; 2. Sénégal ; 3. Nigeria ; 4. Madagascar ; 5. Tunisie ; 6. Bénin ; 7. Ouganda ; 8. Côte d’Ivoire ; 9. Maroc ; 10. Ghana ; 11. Mali ; 12. Cameroun ; 13. Gabon ; 14 ; Égypte ; 15. Afrique du Sud ; 16. RDC ; 17. Mauritanie ; 18. Comores ; 19. Gambie ; 20. Kenya ; 21. Burkina Faso ; 22. Guinée ; 23. Zimbabwe ; 24. Angola ; 25. Ethiopie ; 26. Togo ; 27. Tanzanie ; 28. Namibie ; 29. Mozambique ; 30. Malawi ; 31. Zambie ; 32. Djibouti ; 33. Lesotho ; 34. Cap Vert ; 35. Rwanda ; 36. Guinée équatoriale ; 37. Centrafrique ; 38. Libye ; 39. Congo ; 40. Botswana ; 41. Liberia ; 42. Soudan ; 43. Erythrée ; 44. Somalie ; 45. Burundi  46. Guinée-Bissau ; 47. Tchad ; 48. Sierra Leone ; 49. Niger  ; 50. Soudan du Sud ; 51. Sao Tomé et Principe ; 52. Sao Tomé et Principe ; 53. Île Maurice ; 54. Seychelles.

PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom